Sima Innovation Awards 2017Les épandeurs Dangreville ne manquent pas d'air !

| par | Terre-net Média

Dangreville obtient une citation aux Sima Innovation Awards 2017 pour son épandeur à table d'épandage intelligent. Retrouvez dans cet article le descriptif fourni par Dangreville dans son dossier de candidature. Vous pourrez découvrir cet épandeur au Sima 2017 du 26 février au 2 mars 2017, hall 7 - stand D 035.

Epandeur intelligent DangrevilleL'engin adapte automatiquement la pression des pneumatiques à la charge et à la vitesse d'avancement. (©Dangreville) 

«

L’épandeur à table d’épandage intelligent Dangreville a été conçu afin de répondre à trois problématiques : agronomique, environnementale et sécurité. Pour cela, cet épandeur intelligent combine cinq facteurs (télégonflage, volume de caisse évolutif, pesée dynamique, cartographie parcellaire, indicateur de chargement) qui, selon la charge contenue dans la caisse du véhicule, vont gérer automatiquement la pression des pneumatiques et l’épandage.

L’épandeur est équipé de réhausses hydrauliques télescopiques et d’un système de pesée dynamique. Les réhausses sont équipées de vérins qui adaptent la hauteur automatiquement au chargement. Ainsi, le volume de caisse s’adapte automatiquement. Lorsque l’opérateur charge l’épandeur, les réhausses se lèvent et lorsque la charge est quasiment atteinte, elles se bloquent et le volume de caisse est figé. Un indicateur de chargement relié aux gyrophares se déclenche automatiquement lorsque le seuil de chargement est atteint.

Cet épandeur est équipé d’un système de télégonflage qui adapte automatiquement la pression des pneumatiques en fonction de la charge et de la vitesse d’avancement. Le type de pneumatiques de l’épandeur et l’abaque correspondant (rapport entre vitesse/poids/pression) sont paramétrés d’usine dans le logiciel. La pression s’adapte automatiquement, et en temps réel, selon le poids de l’épandeur et la vitesse d’avancement.

Ainsi un épandeur à pleine charge et roulant à 40 km/h aura des pneumatiques gonflés à 1,9 bar, alors que le même épandeur en fin de vidange au champ aura des pneumatiques dont la pression sera tombée à 0,8 bar. Ceci réduit la pression au sol par une surface de contact plus importante, et ainsi limite les tassements, minimise les ornières et respecte la structure des sols. Cela réduit aussi l’usure des pneumatiques et la consommation de carburant, et optimise la capacité de charge. »


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article