Manitou face à la crise économiqueLe Made in France fait de la résistance

| par | Terre-net Média

1 287 millions d'euros. Un chiffre d'affaire (CA) en hausse de 3 % pour le groupe Manitou. Malgré un recul de 14 % de la division Compact Equipment Products, le constructeur ancenien résiste à la crise. Une centaine de salariés ont perdu leurs postes aux Etats-Unis.

Le groupe Manitou augmente son chiffre d'affaires de 3 %.Michel Denis annonce une augmentation de 3 % du chiffre d'affaires Manitou. (©Terre-Net Média)

Début mars, au cours d’une réunion du conseil d’administration, Michel Denis, le président du groupe Manitou, a déclaré : « en 2015, Manitou a renforcé sa performance opérationnelle et financière. La reprise d’activité sur le continent européen a permis de compenser le ralentissement du marché des loueurs américains. L’agilité industrielle a de nouveau été renforcée afin de s’adapter aux fluctuations des marchés. En 2015, le groupe a poursuivi le lancement de nouvelles machines, a déployé de nouvelles offres de services et a renforcé sa position sur ses marchés. »

Grâce à ces éléments, le groupe est en avance sur sa feuille de route, qui vise l’augmentation de 2 % du CA. Ainsi, les actionnaires recevront une proposition de dividende, à la prochaine assemblée, de 0,36 € par action.

Le télescopique est rentable

Dans le détail, les engins de manutention et les nacelles sont les plus rentables. Avec 27 M€ de plus qu’en 2014, la division clôt l’exercice avec un résultat opérationnel courant de 43,9 M€, soit 5,3 % du CA. La division Services et Solutions accroît de 7 % son activité. Celle-ci a renforcé ses activités existantes et développé d’autres offres. Ainsi, le résultat opérationnel courant représente 12 M€ contre 10,8 en 2014 (soit 5,6 % du CA).

Enfin, seule la division Compact Equipment Products enregistre un recul de 14 % du CA. Celui-ci s’explique en grande partie par l’arrêt soudain de l’activité des loueurs américains depuis l’été passé. Ils sont dus à l’arrêt des investissements du secteur des gaz de schiste. Le dollar exerce également une forte pression sur les exportations hors USA. La rentabilité baisse mais, en 2015, pour y faire face, une centaine de postes de production ont été supprimés aux Etats-Unis. La résistance a un prix.

À lire aussi >> toutes les informations du groupe Manitou

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article