ManutentionLa fin de l'ère télescopique ?

| par | Terre-net Média

L'intérêt pour des engins comme les télescopiques articulés ou les chargeuses semble augmenter dans le secteur agricole. Les gammes de produits disponibles sur le marché s'étoffent. La suprématie du télescopique est-elle remise en cause ?


A découvrir pendant l'Eima en novembre prochain en Italie, le télescopique articulé de Dieci. (© Terre-net Web TV)

Avec un besoin de plus en plus pressant de rentabilité, il faut aujourd’hui s’interroger sur l’intérêt d’une machine à tout faire comme le télescopique ou le tracteur équipé d’un chargeur. Le marché des engins de manutention confirme cette année le développement de nouvelles gammes de produits, comme les télescopiques articulés ou les chargeuses (inspirées du Btp). En avant-première, la rédaction vous a annoncé, durant le Space, la sortie d’un télescopique articulé par le constructeur italien Dieci. Le constructeur breton Pichon, qui commercialise déjà des chargeurs articulés, prévoit, lui, de proposer deux nouveaux modèles plus puissants (60 et 80 ch) pour se positionner face à la concurrence à l’occasion du Sima 2013.

Gamme Pichon télescopique articulé de faible puissance (de 26 à 51 ch).
Le constructeur Pichon commercialise déjà une gamme de chargeurs articulés de petites puissances (de 26 à 51 ch).
(© Terre-net Média)

En France, depuis la sortie du premier télescopique en 1977, qui dit manutention dans le secteur agricole dit "majoritairement" télescopique. « Le marché a été cannibalisé par cet engin » estimait Philippe Girard de la société Jcb sur le plateau de la Space Terre-net Web TV début septembre 2012. Mais ce n’est pas le cas partout en Europe. En Allemagne, les matériels sont beaucoup plus spécialisés. On ne verra pas de tracteur équipé d’un chargeur labourer. Il sera plus courant de retrouver un valet de ferme pour la manutention en bâtiment et une agro chargeuse pour l’alimentation du méthaniseur par exemple.


Pour Philippe Girard de Jcb, le télescopique a "cannibalisé" le marché de la manutention. (© Terre-net Web TV)

Enfin, après l’arrivée des télescopiques dans le secteur agricole, le marché des versions dites articulées ou les chargeuses inspirées du Btp pourraient prendre une place certaine sur le créneau de la manutention. « Nous nous positionnons en alternative aux télescopiques classiques avec des engins plus robustes, maniables et qui consomment moins » explique Julie Cren de la société Ernest Roth qui importe les engins de la marque Schäffer. Ce dernier, spécialiste des chargeurs articulés à bras fixe ou télescopique, a pour ambition d’écouler en France entre 150 et 200 machines en 2013. Affaire à suivre.

Rendez-vous en juin 2013 sur la plate-forme Terre à Terre consacrée à la manutention pour vous faire votre propre avis.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


Micool
Il y a 1479 jours
... article incompréhensible, même le titre se contredit !
Répondre