Lindner Lintrac 90L'essai de l'essieu arrière directeur sur un chantier de fauche en Autriche

| par | Terre-net Média

Transmission à variation continue ZF, essieu arrière directeur en plus de l'essieu avant, cabine suspendue : le Lintrac 90 a des arguments séduisants sur le papier. Confirmation au champ, le temps d'un chantier de fauche en Autriche à proximité de l'usine Lindner.

(Utiliser les flèches pour naviguer dans la visionneuse)

La principale particularité du tracteur Lindner Lintrac 90 est son essieu arrière directeur (option), capable de braquer jusqu'à 20° selon la monte de pneumatiques. Une technologie issue des transporteurs Unitrac de la marque. Combiné à un angle de braquage avant allant jusqu'à 52°, cet équipement permet de réduire le diamètre de braquage à 7 m (contre 9 m sans l'essieu arrière directionnel). En contrepartie, si l'essieu arrière est modifié, la capacité du relevage arrière passe de 3,5 tonnes à 2,8 tonnes.

Réalignement automatique des roues

Le boîtier de commande de l'essieu arrière directionnel permet quatre modes de braquage :

  • Quatre roues directrices : l'angle de braquage des roues arrière est proportionnel à l'angle de braquage des roues avant ;
  • mode fauchage : les roues arrière commencent à braquer lorsque les roues avant sont braquées à plus de 15° ;
  • avancement en crabe : angle de braque des roues arrière identique à celui des roues avant ;
  • mode manuel : angle de braquage des roues arrière commandé manuellement par le chauffeur via le terminal.

Pour découvrir la vidéo de l'essai, cliquez sur : Prise en main du Lintrac 90.

A noter, à chaque démarrage du tracteur, l'essieu arrière directionnel se désactive et les roues se réalignent automatiquement. Pour l'activer, il suffit d'actionner la touche "travail" puis de sélectionner un mode de braquage. Dans ce cas, la vitesse est limitée à 20 km/h pour des raisons de sécurité.

Une transmission spécifique

L'autre particularité de ce tracteur Lindner est sa transmission à variation continue, un équipement peu commun sur le marché du tracteur dans cette gamme de puissance. En cabine, via la molette L-Drive, le chauffeur sélectionne le mode de conduite, selon l'intensité des travaux, parmi quatre choix possibles : drive, éco, power et pro. Ce dernier est personnalisable.

Pour les éleveurs adeptes de l'affouragement en vert, la prise de force peut travailler à 420 tr/min, « un régime qui permet de préserver la qualité du fourrage lors de son ramassage par une remorque autochargeuse » explique la marque. Le régime frontal pour la faucheuse est alors de 1.000 tr/min. Une prise de force proportionnelle est par ailleurs disponible en option.

Enfin, côté motorisation, Lindner a opté pour un 4 cylindres Perkins de 3,4 litres de cylindrée. Développant 102 ch, ce moteur respecte les normes antipollution Stage IIIb (Tier 4intérim) grâce à un catalyseur d'oxydation diesel (Doc) et un filtre à particules (Fap) à régénération automatique. 

Fiche technique du Lindner Lintrac 90
 
Tracteur Lindner Lintrac 90Lindner Lintrac 90 (©Terre-net Média)Moteur : 4 cylindres Perkins de 3,4 litres (Stage IIIb / Tier 4intérim), avec Fap et Doc

Puissance : 102 ch (75 kW)
Transmission : ZF à variation continue Tmt09
Couple : 420 Nm à 1.400 tr/min
Régime Pdf : 430, 540, 750 et 1.000 tr/min
Hydraulique : 88 l/min, jusqu'à 5 distributeurs électro-hydrauliques.
Relevage AR : 3,5 t (2,8 t avec essieu arrière directeur)
Hauteur hors tout : 2,38 m
Largeur hors tout : 2,02 m
Poids à vide : 3,75 t
Ptac : 5,80 t
Charge utile : 2,05 t
Tarifs : à partir de 66.500 € (hors options)

 

Pour retrouver toute l'actualité de la marque autrichienne : Lindner.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article