Triskalia, Ademe et Région BretagneIls s'associent pour faire gazer la méthanisation !

| par | Terre-net Média

L'Ademe, la Région Bretagne et Triskalia signent une convention pour limiter le coût de l'investissement des unités de méthanisation et ainsi répondre aux objectifs nationaux. En se regroupant, les agriculteurs offrent plus de visibilité aux constructeurs et bénéficient de meilleurs tarifs.

Unité de méthanisationEn regroupant les projets, l'Ademe, la Région Bretagne et Triskalia espèrent faire chuter le coût des installations. (©Jérémy Günther-Heinz Jähnick / Wikipédia Commons)  

Capinov, filiale de Triskalia, a été retenue par l'Ademe et la Région Bretagne dans le cadre de l'appel à projet « opérations groupées de méthanisation ». La convention établit permet aux agriculteurs de grouper les commandes et d'optimiser les investissements. 

La méthanisation participe au développement de l'économie verte et circulaire. Elle valorise les effluents d’élevage et produit de l'énergie renouvelable tout en limitant le rejet de gaz à effet de serre (GES) des effluents dans l’atmosphère. Elle apporte aussi un revenu complémentaire aux exploitations agricoles.

appel à projets « opérations groupées de méthanisation »

Soutenir la méthanisation à la ferme sous toutes ses formes (micro-méthanisation, cogénération, injection…) est indispensable. Même si le nombre de méthaniseurs est en hausse, en France l'objectif est loin d'être atteint ! Par ailleurs, les aides publiques diminuent. C'est pour cette raison que l’Ademe et la Région Bretagne ont lancé cet appel à projets de groupement de méthanisation.

L'objectif est clair : mettre en place une offre industrielle compétitive là où la plupart des projets sont conduits individuellement, plutôt en mode « prototype ». En augmentant le nombre de projets, les constructeurs ont une meilleure visibilité. Du coup, le coût des installations baisse.

La méthanisation s'inscrit dans la démarche Planète Positive

Côté Triskalia, l'accompagnement de la méthanisation s'inscrit dans la démarche « Planète Positive » du groupe. Depuis cinq ans, la coopérative accompagne ses adhérents dans cette voie de diversification et permet de consolider leurs exploitations.

La convention signée le 12 décembre à Rennes en présence de Gilles Petitjean, directeur de l'Ademe Bretagne et Jean-François Appriou, administrateur et président de la commission Planète Positive, vise à regrouper les projets d'installation dès 2019. En pratique, les agriculteurs intéressés se réunissent en petits groupes pour définir les caractéristiques de l'installation type et Capinov les accompagne techniquement et administrativement, et consulte les fournisseurs.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


Chateigner
Il y a 116 jours
Bonjour,
Rien de vert dans ces méthanisations à outrance ! Rien de circulaire, si ce ne sont les pollutions. Suez dans l'Anjou n'est pas un exemple pour l'environnement !
Je vous engage à lire les fiches et articles di Collectif Scientifique Méthanisation raisonnée: twitter.com/CSNM9
sincèrement
Répondre