Dossier Retour au dossier Ensilage

EnsileuseEn quoi les 1 156 ch de la Krone Big X améliorent la qualité de l'ensilage ?

| par | Terre-net Média

De la puissance pour plus de performance et une meilleure régularité d'alimentation. Krone assure que l'une des clés de la réussite d'un chantier consiste à couper les brins régulièrement, pulvériser chaque grain et perdre le moins de temps possible à régler la machine. Le constructeur a d'ailleurs convaincu le jury Machine de l'année qui a récompensé l'engin dans la catégorie ensileuse.

Qui ne s'est jamais demandé à quoi bon développer du matériel toujours plus puissant ? Et qu'apportent les 1 156 ch sous le capot de l' ensileuse Krone Big X 1180, la plus puissante sur le marché mondial selon la marque ? C'est ce à quoi tente de répondre Ludovic Guillaume, promoteur des ventes Krone France, lors d'une interview sur son stand au Sima 2019.

Moteur V12 de 1 156 ch

« Sous le capot, le moteur V12 de 24,24 l de cylindrée et d'origine Liebherr développe 1 156 ch, ce qui en fait la machine la plus puissante sur le marché mondial », entame le jeune spécialiste. Et d'ajouter : « première nouveauté : la tête de récolte XCollect, disponible en dix ou douze rangs. De quoi alimenter le monstre de façon régulière et garantir une qualité de coupe optimale ».

Le système qui différencie la marque de ses concurrents concerne l'éclateur. Son nom : OptiMaxx. Il pulvérise chaque grain qui traverse ses deux rouleaux crantés. « La qualité d'éclatage est un point important pour l'éleveur. C'est le critère qui donne au maïs une bonne qualité alimentaire. Mieux le grain est pulvérisé, mieux l'amidon qu'il contient est assimilable par les vaches », argumente Ludovic.

Alimenter régulièrement l'engin assure la qualité de coupe

Que l'ensileuse bénéficie du  cueilleur Krone EasyCollect ou XCollect, le plus important est la régularité d'alimentation de la machine. « C'est le point clé pour la qualité du chantier de récolte sur lequel l'éleveur doit être vigilant. Sans oublier que la technologie prépare les plantes de maïs en les plaçant perpendiculairement juste avant la découpe ! », insiste le spécialiste de l'ensilage.

À souligner aussi le concept OptiMaize. Le principe est simple : récolter du maïs avec un seul rotor et un seul éclateur, sur une plage de coupe de 5 à 31 mm de longueur. « Aucune intervention technique de l'opérateur n'est nécessaire ! C'est du temps gagné à une période ou la tension est souvent palpable chez les éleveurs comme  chez les entrepreneurs agricoles. Sans oublier qu'ensiler à temps, c'est une autre clé de la réussite », assure encore le représentant de la marque.

Cabine Lift et suspension hydraulique des roues

Le confort de l'opérateur n'est pas en reste grâce à la cabine Lift, médaillée lors du précédent Agritechnica à Hanovre (Allemagne). Le dispositif hydraulique soulève la cabine d'environ 70 cm pendant le travail. Ceci augmente le confort et la visibilité du chauffeur sur la parcelle et sur la remorque en cours de remplissage. L'opérateur n'est plus immergé au cœur du maïs et peut donc voir plus loin. Toujours question confort, la suspension hydraulique indépendante des roues garantit également un meilleur confort de conduite. Sans oublier le rayon de braquage, assez court vu le gabarit du bolide.

Ensileuse de l'année 2019 !

Grâce à ses options, l'ensileuse  Big X 1180 a été élue Machine de l'année 2019 dans la catégorie ensileuse. Le jury, composé de journalistes agricoles européens, a particulièrement apprécié les innovations qui offrent du confort et surtout qui contribuent à améliorer la qualité de l'ensilage. Pour la marque, « la récompense souligne le travail des ingénieurs de l'usine et du bureau d'études, sans oublier le personnel de la filiale Krone France, qui œuvre à promouvoir la marque et son matériel, notamment lors de journées techniques organisées pour les agriculteurs », conclut fièrement le jeune passionné.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 6 RÉACTIONS


steph72
Il y a 84 jours
Toujours dans le gigantisme.
De nombreuses eta et cuma ont des ardoises à cause des difficultés des eleveurs c'est pas pour payer ce genre de machine .
Répondre
Patrice Brachet
Il y a 84 jours
Quand on regarde une vidéo d ensilage dans certains pays et ce pour la methanisation on peut imaginer ce genre de chantier mais c est difficilement transposable en élevage ou une opa disait à juste titre : c’est le tracteur tasseur qui gère la vitesse d avancement du chantier pour une bonne réussite de celui ci ! Donc en grande partie c est destiné à d autres utilisateurs après on a toujours des collègues qui ont la capacité de gérer un tel chantier
Répondre
Jonathan
Il y a 84 jours
On s'en fout de cette machine. Tout ça pour que les entrepreneurs nous facture encore plus cher la prestation à l'hectare
Répondre
Romain
Il y a 37 jours
Oh je pense que on doit friser le demi million si ce n'est plus...
C'est surtout une machine bling-bling
Elle est comme une machine classique mais plus grosse plus chère plus puissante .
Quel est l'intérêt d'avoir une machine de cette puissance si une machine que l'on à l'habitude de voir fait le taf ...
Je dit sa pour le krone mais il y en a d'autres qui commencent à faire pareil.
Répondre
Moty
Il y a 84 jours
Personne ne parle de prix , combien la Bête ??
Beaucoup d'éleveurs conventionnels avec système ( maïs dominant ) sont en difficulté morale, sociale ou financière .
Faut-il encore + de productivisme et de productivité technique ??
On confond une nouvelle fois : Problème et Solution
Répondre
Agri 19
Il y a 86 jours
Elle ameliore le prix de la machine, des engins devenus trop chers, des entreprises aujourd'hui ont trop de machines puisque l elevage diminue. Ce sont maintenant des machines faites pour récolter à l étranger plus en France.
C'est bio la France..
Répondre