PulvérisationBerthoud innove pour la sécurité des agriculteurs lors de l'incorporation

| par | Terre-net Média

A l'occasion des Sima Innovation Awards 2015, Berthoud a été récompensé d'une médaille d'argent pour son système d'incorporation sécurisée des produits phytosanitaires liquides : le B-safe. Fonctionnement et intérêts.

A nnoncé compatible avec l’ensemble des pulvérisateurs dotés d’une trémie d’incorporation, le Berthoud B-safe nécessite une mise en œuvre manuelle. Il est composé de quatre parties : une poignée d’adaptation, une lance pour le rinçage, un venturi et deux coupleurs rapides. 

Berthoud B-safe sur Tracker Le B-safe est compatible avec tous les pulvérisateurs équipés d'une trémie d'incorporation (ici un Tracker). (©Berthoud)

Dans la pratique, l’opérateur commence par connecter le B-safe au pulvérisateur grâce aux coupleurs à clapets. Il ouvre ensuite le bidon, en laissant l’opercule fermé, puis visse le système d’adaptation sur le bidon. Une fois le bidon et le B-safe connectés, l’opercule est percé et l’opérateur peut démarrer l’incorporation.

Berthoud B-safe : lance de rinçage Le Berthoud B-safe
comprend une buse
pour le rinçage du bidon. 
(©Berthoud)

Par la suite, le rinçage se fait en actionnant la lance. Il est également possible de compacter le bidon grâce à l’évent sur la poignée d’adaptation. A noter, les coupleurs à clapets limitent le risque de pollution lors du désaccouplement du système et du pulvérisateur.

Selon Berthoud , ce dispositif permet de réduire les risques de contamination liés à l’arrachement manuel de l’opercule des bidons de phyto, au renversement de bidon lors de l’incorporation, aux éclaboussures ou à l’inhalation de vapeurs.

2/3 des risques d’empoisonnement

Une innovation d’autant plus intéressante lorsqu’on sait que les 2/3 des risques d’empoisonnement sont liés à la préparation de la bouillie et au remplissage de la cuve (résultats de l’étude Pestexpo des chercheurs du Grecan).

Selon la Msa, ce sont près de 100.000 agriculteurs qui se plaignent chaque année de problèmes de santé suite à un traitement (le plus fréquemment pour des troubles cutanés, digestifs et neurologiques).

Précisons toutefois que l’incorporation des produits phytosanitaires solides n’est pas possible avec le B-safe, ils se font via l’incorporateur du pulvérisateur.  Présenté sur le Sima sous forme d’un prototype, le B-safe sera testé sur des exploitations agricoles partenaires durant la campagne 2015.

Découvrez ci-dessous en images le B-Safe (film de présentation Berthoud).


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article