AgroéquipementL'éco-conception alliera environnement et rentabilité

| par Frédéric Hénin | Terre-net Média

Anticiper la rareté des matières premières et des sources d'énergie fossile, en intégrant chaque procédé et chaque produit dans des cycles « process », est le pari de l'éco-conception. Déjà répandu dans l'industrie, il commence à être intégré par les équipementiers pour être plus rentables.


L’éco-conception sera la solution des équipementiers de demain (© Terre-net Média)

Fabriquer des bouchons à partir de pelures de pommes de terre, apprécier le bilan énergétique global des agrocarburants, reconvertir des épandeurs d’engrais ou encore transformer les déchets alimentaires en aliments pour animaux.

Dans un proche avenir, disposer des moyens de valoriser tout sous produit ou acte « environnentalocompatible » sera une condition nécessaire pour réduire ses coûts de production et être compétitif.

La rareté des matières premières et la protection des ressources agricoles conduisent d’ores et déjà les industriels à concevoir les matériels en associant les acteurs de la conception, de la matière première à l’utilisateur du produit fini. En production agricole, ce procédé intègre l’ensemble des étapes de la production : outils employés, intrants, énergie, eau etc.

Anticiper et mieux appréhender la gestion des intrants

L’éco-conception se conçoit aussi bien au niveau du stade de la production que de la reconversion des produits. Il matérialise le cycle de la matière et de l’énergie dans lequel chaque process est inscrit. Il contribue ainsi à donner une valeur à tout sous produits. Dans le domaine agricole, il constitue déjà un revenu complémentaire pour certains agriculteurs. La méthanisation en est un illustre exemple.

Des outils d’évaluation se mettent en place pour apprécier l’éco-technologie contenue dans les produits innovants testés, autrement dit l’innovation et l’apport du produit et de la production en termes de bien-être environnemental. Cette vérification technologique constitue un bon support pour faire financer les projets par des partenaires financiers.

L’éco-conception sera la solution des équipementiers de demain même si ce process bouscule les organisations de travail et de recherche puisqu’il s’intègre dans une approche pluridisciplinaire. Il oblige les organismes de recherche à s’associer et à travailler entre eux avec les industriels mais aussi à anticiper et à mieux appréhender la gestion des intrants.

C’est un travail collectif que doivent reconnaître les pouvoirs publics. Il serait par exemple judicieux de mettre en place un vaste dispositif de bonus malus pour vulgariser l’éco-conception pour développer ce concept.

Egalement dans l'actualité :

Charges de mécanisation - La consommation de fuel des tracteurs passée au crible

Marché des agro-équipements - « Une reprise calme et durable ? »

N.B : Article réalisé à partir d'un exposé présenté aux Ateliers du Sima 2011

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article