Lu sur Terre-netA votre avis, faut-il un tracteur neuf pour passer à l'autoguidage Rtk ?

| par | Terre-net Média

Faites le point sur vos connaissances concernant la technique de l'autoguidage Rtk. Avez-vous besoin de changer de tracteur pour travailler à une précision de 2 cm ? Combien ça coûte ? Et surtout est-ce utile pour votre exploitation ?

Ancien tracteur avec autoguidage RtkPlus que l'âge du tracteur ou le type d'asservissement, c'est le paramétrage du système qui est déterminant pour l'efficacité et la précision d'un autoguidage Rtk. (©Arvalis)

D'après un sondage extrait de l'enquête Agrisurfeurs 2013 (Terre-net Bva), 5 % des agriculteurs interrogés sont équipés d'une console avec l'autoguidage. Si les intérêts de ce type d'équipement sont généralement connus, que ce soit le gain en précision ou en confort, nombreux sont ceux qui pensent encore que leur tracteur n'est pas compatible. Contactée par téléphone, Caroline Desbourdes, spécialiste agriculture de précision pour Arvalis-Institut du végétal, fait le point sur ce dont a besoin un tracteur pour recevoir un système d'autoguidage Rtk, les prix et les temps de montage.

Web-agri : Peut-on installer un autoguidage Rtk sur un tracteur de plus de 10 ans ?

Caroline Desbourdes : « Un ancien tracteur valorise tout aussi bien un signal Rtk qu'un tracteur de dernière génération. On pourrait presque dire que ce serait même l'inverse, certains équipements comme une suspension de cabine, pouvant rendre plus difficile la conservation de la précision du signal, car causant un roulis de la cabine. C'est le paramétrage de l'asservissement qui est déterminant ! Un autoguidage Rtk mal paramétré peut très bien être moins précis qu'un autoguidage par dGps. »

WA : Quel asservissement choisir ?

CA : « Il existe deux types d'asservissement de la direction : électrique (mobile, utilisable sur plusieurs tracteurs) ou hydraulique (fixe, destiné à un unique tracteur). Dans le premier cas, il existe trois systèmes : une molette qui s'agrippe au volant (Trimble, Innov.Gps), un dispositif qui remplace le volant (John Deere, Topcon) ou une crémaillère qui emprisonne le volant (Raven, Ag Leader). Dans le second cas, l'installation se fait directement sur l'orbitrole du tracteur. Pour la précision et la valorisation du signal, il vaut mieux privilégier un asservissement hydraulique.

Nos tests sur des chantiers de semis montrent qu'avec un asservissement électrique, on passe d'une précision de 2 cm à l'antenne à 3,5 voire 5 cm au sol. On reste à +/- 2 cm au sol avec un asservissement hydraulique. La différence ne provient pas du moteur hydraulique ou électrique, mais du paramétrage lors du passage d'un tracteur à l'autre. Sur le terrain, on constate qu'une part importante des agriculteurs équipés n'exploitent pas à 100 % leur autoguidage, la faute à un mauvais paramétrage limitant la précision à +/- 5 cm. »

« Un mauvais paramétrage pénalise fortement la précision d'un autoguidage Rtk »

WA : Quand est-il réellement utile de franchir le cap et de s'équiper d'un autoguidage Rtk ?

CD : « Plus que sa précision à +/- 2 cm, la spécificité de l'autoguidage Rtk, c'est sa capacité à revenir au même endroit. En effet, il existe des solutions dGps avec abonnement payant qui offrent une précision à +/- 3 cm. Suffisant pour un semis de céréales par exemple. Le Rtk devient réellement utile pour des chantiers comme le binage ou pour la production semencière. »

WA : En moyenne, quel est le prix d'un autoguidage Rtk ?

CD : « Il faut compter de 18.000 à 44.000 euros pour l'investissement de départ, selon le type d'asservissement et les marques retenues. A cela s'ajoute un coût annuel de 250 à 2.000 euros, en fonction du type de transmission du signal Rtk choisi. »

Pour connaître le détail du calcul du montant de l'investissement, cliquez sur : prix d'un autoguidage Rtk.

L'autoguidage Rtk, comment ça marche ?

Fonctionnement d'un autoguidage RtkFonctionnement d'un autoguidage Rtk (©Terre-net Média)Un signal Gps offre une précision de 5 à 15 m. Dans le cas d'un autoguidage par Rtk, ce signal va être corrigé par une station fixe dont on connaît les coordonnées exactes. Cette correction différentielle peut-être transmise via ondes radio ou par téléphonie mobile. La machine équipée est ainsi guidée automatiquement avec une précision de 2 à 3 cm.

Au delà du gain de confort pour le chauffeur et des économies de recouvrement, avec des économies d'intrants à la clé, le grand intérêt d'un autoguidage par Rtk, c'est la répétabilité et la capacité à revenir au même endroit (+/- 2 cm).

Pour en savoir plus, cliquez sur :

Guidage par satellites - Gps, Gprs, dGps et Rtk, comment s'y retrouver ?

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article