Dossier Retour au dossier Ensilage

En vidéoDéfilé de tracteurs pour l'ensilage de maïs dans la Somme (80)

| par | Terre-net Média

De la mise en route de l'ensileuse jusqu'à la dernière benne de maïs vidée au silo, Web-agri vous emmène suivre l'intégralité d'un chantier d'ensilage en Picardie.

« Bien qu'il ne soit jamais évident d'ouvrir les portes de son exploitation (d'ailleurs, merci à tous ceux qui m'accueillent si souvent en reportage !), vous avez été nombreux à réagir suite à ma vidéo postée pendant le confinement. J'ai donc décidé de vous partager un nouveau chantier à domicile. Je vous embarque pour une journée d'ensilage de maïs dans la Somme (80) et j'espère que la vidéo vous plaira ! »

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo

Un chantier d'ensilage de maïs des plus classiques...

C'est l'ETA Demachy qui gère le chantier. L'entrepreneur est venu avec son ensileuse Claas Jaguar 950 équipée du bec Orbis 10 rangs et deux Fendt 820 et 826 pour le tassage. Côté tracteurs, il y en a de toutes les couleurs notamment avec du Valtra, John Deere, Massey Ferguson, New Holland, Renault et Case. On reconnaît aussi les bennes locales : La Littorale, Danel, Corne et Legrand.

Avec 45 ha de maïs à faire, 18 ont été récoltés sur une demi-journée puis 27 ha le lendemain. Malgré quelques averses, le temps s'est maintenu et a permis de travailler dans de bonnes conditions.

D'ailleurs, d'un point de vue qualité, les maïs sont hétérogènes. S'ils dépassaient l'ensileuse par endroits, ils avoisinent les 8 t MS/ha dans d'autres parcelles. Le rendement moyen est de 15 t MS/ha.  Par chance, ils n'ont pas trop souffert des coups de chaud de l'été et se sont rattrapés avec les pluies de fin de saison. Ils sont donc restés verts mais avec une faible densité en grains.

... Avec pour originalité Un silo sous un bâtiment photovoltaïque

Étonnant au premier coup d'œil mais non, vous n'avez pas rêvé : le silo est bien sous un bâtiment photovoltaïque. La hauteur permet de bien circuler avec les engins et en toute honnêteté, c'est du confort quotidien de débâcher à l'abri...

Le maïs a été réparti de la façon suivante : 7 ha pour constituer un silo de report et 38 ha dans ce silo XXL, sans compter les 5 ha restants de l'an dernier qui ont été redisposés au fond et recouverts de vert.

Vous l'aurez remarqué, le silo est surdimensionné (jusqu'à 6 m de haut). On est en effet sur une année transitoire (en cours d'agrandissement de troupeau). Il est un peu trop haut pour assurer les bonnes pratiques de désilage, mais un nouveau silo est en projet de construction. En attendant son ouverture d'ici 1,5 mois, le silo de report vient d'être ouvert.

Pour rappel, vous pouvez retrouver toutes les vidéos de l'élevage sur la chaine Youtube de Web-agri. Abonnez-vous !

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 18 RÉACTIONS


Lau
Il y a 24 jours
Les ’’bobos écoles de Web agri’’ sont avant tout des paysans qui essaient d être en accord avec les demandes SOCIÉTALES. Nous n avons pas à faire la morale aux collègues plus productivistes mais pouvons dire que ce reportage donne matière aux anti-elevage et autres pour nous demolir
Répondre
Maec
Il y a 24 jours
Delphine pourrait faire un reportage vidéo avec drone là où il y a eu les inondations au printemps je crois, ça ne doit pas être loin de du lieu de ce reportage.
L uniformité des paysages sera certainement identique à celui ci.
Les gens du secteur ayant déjà eu les conséquences de cette uniformité...
Répondre
Massol
Il y a 24 jours
Ceci dit à bien y regarder ,il y a quelque signes avant coureur sur le début de la fin .les tracteurs commencent à avoir de la bouteille et ça c'est nouveau et les rendements ne sont pas au rendez vous depuis deux ans ce qui ne va pas arranger la sauce.enfin pour les arbres et les haies ne vous plaignez pas si les tempêtes sont de plus en plus fortes et si l’érosion éolienne et les ravinements lié à la pluie deviennent un problème majeur .je connais ce système je l’ai pratiqué jusqu’en 2003 .si j’avais continué je ne serais plus paysan aujourd’hui .j’étais agriculteur je suis devenu paysan pour le meilleur de mon sol ,de mes vaches et de mon porte monnaie .
Répondre
steph72
Il y a 24 jours
ceux qui n'ont jamais connu la sécheresse ne savent pas ce qu'est la misère;
IL faut plus de surface pour nourrir le meme nombre d'animaux chez nous qu'en Bretagne ou sur le Nord Mayenne,le Calvados ou la Manche
Répondre
Guillaume
Il y a 24 jours
Bravo DELPHINE pour ton reportage.
c est vrai que cela peu faire un choque pour des collègues qui font 6/7 t de mais /ha.
Mais cela reste tout de même le modelé principale du grand ouest (la bande côtière du nord a la bretagne).Du matos du mais des grandes parcelles et des coops bien grasses!!
Faut il pour autant changer de modelé ou s'adapter a la marge ?
Tu peux commencer par planter quelques arbres cette hiver....(invite les bobos écolo de web agri pour faire les trous)
Bon courage.
Répondre
Patrice brachet
Il y a 25 jours
Je voudrais bien être bobo écolo parce que j aurait une autre façon de vivre ! Ceux qui ont écrit le font la plupart du temps avec leur cœur ce qui n a pas l air d être votre cas Bouchonnais. Massol a fait une petite coquille mais sachez qu à une époque di on ne lui avait pas grillé les ailes les producteurs de lait que nous sommes n en seraient pas dans la situation où l on se trouve
Répondre
steph72
Il y a 25 jours
Avec des sols profonds et de l'eau,la sécheresse ils connaissent pas trop vu l'etat des Mais.
A cette epoque chez nous ils sont tout secs et bons à battre
Répondre
debutant
Il y a 25 jours
15t de ms ha ça va .........je suis pas un bobo ecolo je tiens a le preciser me concernant , mais je m interroge sur le cout de ce chantier d ensilage , le peu de haies dans le paysage etc
Répondre
Solar farmer
Il y a 26 jours
Jolie vidéo,ça claque grave comme on dit! mais plus dans l’air du temps.Trop gourmand en tout ces systèmes et surtout bye bye à la plu-value qui va tranquillement se mettre au chaud dans la popoche du para agri.Bref copie à revoir, pas simple a remettre sur les bons rails mais rien n’est irréversible.
Répondre
Bouchonnais
Il y a 26 jours
Bravo pour les commentaires des bobos ecolos qui connaissent bienla géographie française!!!!
Répondre