Faucheuse conditionneuseExtra, la nouvelle Formule 1 des prairies

| par | Terre-net Média

Le châssis des faucheuses conditionneuses Vicon colle au terrain, même à toute vitesse. En effet, la suspension Quattrolink va progressivement équiper les faucheuses portées. Grâce à un vérin et deux accumulateurs à azote, le châssis absorbe les chocs. L'adhérence de la machine est alors comparable à celle d'une voiture de course. Détails.

Quattrolink, la suspension qui colle au terrainL'organe de coupe se replie à 120° pour centrer le poids sur les roues du tracteur. (©Terre-net Média) 

Le 15 juin 2016 à Kerteminde (Danemark), Vicon a dévoilé sa dernière innovation. Une faucheuse conditionneuse équipée d’un nouveau bâti. Pour augmenter le débit de chantier tout en préservant la qualité de coupe, le constructeur a développé une suspension de l’organe de fauche. Quatre bras, un vérin hydraulique et deux boules d’azote appuient la machine au sol. Imaginez une triangulation de Formule 1 ! C’est presque pareil : les mouvements latéraux sont absorbés grâce au croisement des bras du dessus et du dessous.

Le nom de cette suspension ? Quattrolink. Elle autorise un débattement vertical de 70 cm et une oscillation transversale de 30°. De quoi se jouer de tous les terrains, même les plus accidentés. Autre innovation : l’optimisation de la largeur de travail. La poutre, qui soutient le lamier de coupe, se déporte de 40 cm. Idéal pour gérer au plus près les recoupements entre faucheuses avant et arrière sur les combinés. Et aussi dans les fourrières : la faucheuse ne tourne pas de la même manière à l’avant et à l’arrière. Grâce à l’extension de la poutre, fini les bandes d’herbe non fauchée. Dernier avantage : la hauteur de transport diminue une fois la poutre rentrée. Une particularité liée au repliage de l’organe à 120°, qui réduit la largeur de transport tout en recentrant le poids sur les roues du tracteur.

Quatre bras absorbent les chocs.Quatre bras absorbent les chocs et le vérin donne plus ou moins de pression au sol. (©Terre-net Média)

Pour le reste, pas de révolution. Le lamier et les triangles à 3 couteaux sont identiques à ceux des précédents outils. Idem pour les doigts du conditionneur. Pour le moment, ces nouveautés sont proposées sur différents modèles de la gamme Extra. Par exemple, la 732R pour la version 3,2 m de largeur de coupe avec un conditionneur à rouleau ou encore la 736T, pour celle de 3,5 m avec un  conditionneur à doigts métalliques. Enfin, la 7100T combine une faucheuse de 3,2 m à l’avant et une double à l’arrière atteignant  9,8 à 10,2 m de largeur de travail. Attention, pour cette version, il faudra tout de même sortir 240 ch des écuries.

>>> À lire aussi : toute l'actualité du matériel de fenaison

Poutre télescopiquLa poutre télescopique déporte l'organe de coupe de 40 cm maximum. (©Terre-net Média)


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article