Remorques autochargeusesS. Le Saulnier (Eta) : « Mes clients sont satisfaits de la qualité de l'herbe »

| par | Terre-net Média

Dirigeant d'une Eta dans les Côtes d'Armor (22) et utilisateur d'une remorque autochargeuse Krone MX 350 GL, Sylvain Le Saulnier a de bons retours de ses clients éleveurs concernant la qualité de l'herbe. Rencontre.

Remorque autochargeuse Krone MX 350 GLDe gauche à droite : Gaetan Allain (salarié), Sylvain Le Saulnier et Donatien Le Voguer. (©Sylvain Le Saulnier)Sylvain Le Saulnier dirige une Eta (2 salariés) dans les Côtes d'Armor (22). Cette entreprise propose des prestations pour tous les chantiers agricoles, du semis à la récolte, hormis la pulvérisation et le pressage. Au cours des deux dernières campagnes, l'Eta Le Saulnier a utilisé une remorque autochargeuse Krone MX 350 GL pour ses chantiers d'ensilage d'herbe.

Web-agri : Pourquoi une remorque autochargeuse et pas une ensileuse ?

Sylvain Le Saulnier : « C'est un choix économique. D'une part parce qu'un chauffeur suffit pour les chantiers d'ensilage. Et d'autre part, nous fournissons la remorque pour les chantiers de maïs. Cela permet de rentabiliser le matériel. Les coûts d'entretien sont également en faveur de la remorque : un jeu de couteaux par an, soit environ 1.500 euros. 

Sans oublier la consommation de carburant. Pour un chantier d'ensilage avec mon Valtra T182 Versu et ma remorque MX 350 GL, elle tourne autour de 20 l/ha. Avec une ensileuse, il faudrait plutôt compter autour de 35 l/ha.

Et la remorque Krone réalise un travail de qualité équivalente à une ensileuse.

WA : Justement, concernant la qualité de l'herbe, y-a-t-il une différence entre une remorque autochargeuse et une ensileuse ?

SLS : Non, nous avons de bon retours des clients. Il y a juste une différence de longueur de brins. Notre remorque autochargeuse ressort des brins de 6 à 12 mm, cela dépend de l'herbe. La longueur de coupe n'est pas réglable, nous pouvons travailler avec la totalité des couteaux ou la moitié. Ces brins plus longs avec une remorque autochargeuse sont intéressants pour la rumination des bovins.

Par contre, pour une herbe de qualité avec une remorque autochargeuse, il faut bien respecter le préfannage et l'andainage. Il est important d'avoir un bon andain bien mélangé, pour que les tiges soient perpendiculaires au pick-up. Pour avoir un bon taux de matière sèche, l'ensilage doit s'effectuer deux jours après l'andainage.

Concernant la formation du silo, il est nécessaire de tasser un peu plus qu'une récolte avec une ensileuse, pour bien chasser l'air et défaire les paquets d'herbe qui se sont formés dans la remorque.

Nous utilisons également un incorporateur de conservateur pour améliorer la qualité nutritionnelle des fourrages. Nous avons ajouté une cuve à l'avant de la remorque, qui alimente deux buses au dessus du pick-up. Les clients sont satisfaits. »


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article