Dossier Retour au dossier Pâturage

Solutions matérielsS'équiper pour affourager en vert

| par | Terre-net Média

Alternative au pâturage, l'affouragement en vert nécessite un parc matériel spécifique. Voici les trois combinaisons possibles ainsi que leur coût d'investissement et de fonctionnement. Ces chiffres sont issus d'une étude de la Chambre d'agriculture de la Manche.

Le comportement des vaches à l'auge est impressionnant. L'herbe quel plaisir!Le comportement des vaches à l'auge est impressionnant. L'herbe, quel plaisir ! (©Terre-net Média)

Parcellaires éclatés, intégration d’un robot de traite, valorisation des couverts végétaux, réduction des concentrés… Les raisons qui expliquent un regain d’intérêt pour les solutions d’affouragement en vert sont nombreuses.

Les 3 solutions

En France, il existe trois types de systèmes d’affouragement en vert sur le terrain, avec chacun son lot d’avantages et d’inconvénients et des coûts d’investissement et de fonctionnement très variables.

Au sommaire :

Cliquez sur les titres pour accéder directement à l'information concernée.

L'ensileuse à fléaux

Le combiné faucheuse frontale remorque autochargeuse

La remorque faucheuse autochargeuse

Combien ça coûte ?

Dans la plupart des cas, les investissements sont conséquents (coût du matériel et de fonctionnement). Il ne faut pas non plus négliger le travail d’astreinte quotidien, qui avoisine une heure par jour en moyenne.

Pour étudier la rentabilité des différents systèmes, il est essentiel d’analyser les gains permis par les économies de concentrés azotés et par les changements au niveau de la ration (part maïs/herbe, valorisation des dérobées, évolution des stocks de fourrages conservés, etc.).

« Les utilisateurs mettent en avant d’autres bénéfices, plus difficiles à chiffrer : meilleure santé du troupeau, amélioration des rotations, appétence du fourrage frais… », constate Christian Savary de la Chambre d’agriculture de la Manche.

Les avantages et inconvénients de l'affouragement en vert.Les avantages et inconvénients de l'affouragement en vert. (©Terre-net Média)

Solution 1 : la plus économique

Première solution, la plus économique, mais aussi la plus simple en termes de fonctionnement et la plus connue : l’ensileuse à fléaux, généralement couplée à une remorque distributrice qui distribue aussi les autres fourrages. La principale recommandation : prévoir l’orientation hydraulique de la goulotte et la possibilité de régler facilement les roues (écartement pour les cultures en ligne, hauteur selon la portance du terrain). Très peu de constructeurs proposent aujourd’hui cette solution. Kverneland Taarup a arrêté sa production. Agram le propose toujours à son catalogue.

Avantages et inconvénients de l’ensileuse à fléaux

Les +

Les -

  • Investissement (5.000 à 8.000 € neuf)
  • Simplicité mécanique et d’utilisation
  • Entretien réduit
  • Durée de vie longue
  • Faible besoin de puissance
  • Débit de chantier un peu lent
  • Vitesse d’avancement variable selon le produit récolté et l’humidité (4 à 8 km/h)
  • Sensibilité au vent
  • Qualité de la coupe moindre

Solution 2 : débits de chantier élevés et polyvalence

Pour réduire le temps passé au champ à récolter, la combinaison faucheuse frontale - remorque autochargeuse est la plus performante. Le tracteur doit par contre être muni d'une prise de force et d'un relevage avant. Afin d'optimiser le parc matériel, il est préférable que la faucheuse frontale serve également aux chantiers de foin ou d’enrubannage, tout comme la remorque autochargeuse qui doit pouvoir distribuer le fourrage ou être équipée de couteaux pour l’ensilage.

Les remorques autochargeuses avec faucheuse intégrée sont spécialement développées pour l’affouragement en vert. Le débit de chantier est assuré.

Montant des investissements :

  • Relevage avant : 2.500 à /4.000 €.
  • Prise de force avant : 2.500 à /4.000 €.
  • Faucheuse frontale : 9.000 à /12.000 €.
  • Autochargeuse neuve : 30.000 à plus de 90.000 €.

Avantages et inconvénients de la combinaison faucheuse frontale – remorque autochargeuse

Les +

Les -

  • Débit de chantier élevé
  • Faucheuse et remorque utilisables pour d’autres tâches
  • Moins de passages de roues dans la parcelle
  • Investissement conséquent en neuf
  • Prise de force et un relevage avant nécessaires
  • Encombrement important

Solution 3 : le tout en un !

Le troisième type d’équipement possible : les remorques autochargeuses avec faucheuse intégrée. Sur ce segment, l’offre ne cesse de croître car ces machines sont spécialement développées pour l’affouragement en vert. Il y en a pour tous les besoins, avec des capacités de charge de 10 à plus de 30 m3.

Sur ce segment, l’offre ne cesse de croître car ces machines sont spécialement développées pour l’affouragement en vert. Sur ce segment, l’offre ne cesse de croître car ces machines sont spécialement développées pour l’affouragement en vert. (©Terre-net Média)

Les modèles les plus récents disposent d’une caisse rigide associée à deux ou trois démêleurs pour la distribution des fourrages.

Avantages et inconvénients des remorques autochargeuses avec faucheuse intégrée

Les +

Les -

  • Bon débit de chantier
  • Pas de contact entre le fourrage et le sol
  • Un seul matériel à atteler
  • Investissement assez élevé (20.000 à plus de 40.000 €)
  • Encombrement conséquent
  • Pas de polyvalence pour les machines les plus simples
  • Poids important : prévoir des pneus larges basse pression

Combien ça coûte ?

« Investir dans un équipement pour l’affourragement en vert va générer des charges fixes annuelles (amortissement, frais financiers) auxquelles il faudra ajouter des frais de fonctionnement proportionnels à l’utilisation annuelle (entretien, consommation de Gnr, coût de traction). Il convient également de tenir compte de l’utilisation annexe du matériel : la remorque faucheuse autochargeuse peut servir à la distribution des fourrages tout comme la faucheuse et l’autochargeuse sont susceptibles d’être valorisées sur d’autres surfaces » explique Christian Savary.

Comparaison des coûts entre l’ensileuse distributrice à fléaux et la remorque autochargeuse avec faucheuse intégrée

Coût

N°1 : Ensileuse à fléaux + distributrice

N° 2 : Remorque autochargeuse avec faucheuse intégrée

Charges fixes (10 ans)

1.330 €

3.200 €

Entretien

350 €

500 €

Traction (Gnr compris)

1.815 €

2.400 €

Total

3.495 €

6.100 €

Soit environ

78 €/VL et 9,7 €/1.000 l de lait

87 €/VL et 10,9 €/1.000 l de lait

Source : Chambre d’agriculture de la Manche

Exemple n°1 (pour 45 VL et 360.000 l de lait) : ensileuse à fléaux neuve (6.500 €) et remorque distributrice neuve 12 m3 (12.000 €), utilisées à 50 % pour l’affourragement en vert. Tracteur de 75 ch (12,1 €/h) tournant 45 min/jour pendant 200 jours.

Exemple n°2 (pour 70 VL et 560.000 l de lait) : remorque autochargeuse avec faucheuse intégrée neuve de 25 m3 (30.000 €). Tracteur de 100 ch (16 €/h) tournant 45 min/jour pendant 200 jours.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article