Essai de la pailleuse C-Kator 32Jérôme Gabarit (éleveur) : « Une balle cubique broyée en 7 minutes »

| par | Terre-net Média

Sur le Sima 2013, le constructeur vendéen Lucas G revenait sur son coeur de métier en présentant la pailleuse C-Kator 32. Sa particularité est de proposer une taille des brins variable de 4 à 15 cm. Pour constater ses performances sur le terrain, Web-agri.fr est parti à la rencontre de Jérôme Gabarit, éleveur près de Chavagnes en pailler (Vendée, 85) et utilisateur de cette machine depuis fin février.

Pailleuse Lucas G C-Kator 32
Au Gaec Charpras, la pailleuse C-Kator 32 est emmenée avec un Fendt 309 de 90 ch, suffisant selon l'éleveur.
(© Terre-net Média)

 

Gaec Charpras

83 ha (dont 30 ha de céréales)
2.135 m² de volailles
60 vaches allaitantes

Web-agri: Quels sont vos besoins en termes de paillage ?

Jérôme Gabarit : Pour notre exploitation, nous avons besoin d'une machine avec un débit et un hachage réguliers, facile à conduire, et plutôt compacte pour simplifier les manœuvres. Elle doit pouvoir pailler deux bâtiments en une journée de travail, soit dix minutes maximum par botte.

« 10 minutes max par botte »

La qualité de la litière est également primordiale en élevage de volailles. Il faut trouver le juste milieu entre une paille trop courte qui risque d'être consommée par les poussins, et une trop longue qui ne sera pas grattée. Plus elle est longue, plus elle est absorbante, mais la taille idéale des brins est de 3 à 6 cm. Il faut un bon matelas car les poussins sont fragiles. 

Web-agri : Que pensez-vous de cette pailleuse Lucas G ?

Jérôme Gabarit : La C-Kator 32 est arrivée dans la Cuma de "La belle chavagnièse" le 23 février dernier. Elle a déjà passé environ 150 tonnes de paille. Par rapport à la génération précédente, la qualité de hachage est en hausse, et le déméleur plus efficace. Le débit de chantier est également convaincant, car il me faut environ sept minutes pour passer une balle cubique.

Une bonne gestion des pierres

Un des points forts de cette pailleuse est la gestion des pierres. Les couteaux arrondis du rotor emmènent les pierres vers l'arrière. Cela évite qu'elles ne passent dans la turbine et fassent un trou dans le mur, ou qu'elles restent coincées dans la turbine avec un risque d'incendie.

Web-agri : Des points à améliorer ?

Jérôme Gabarit : Après deux mois d'essais, nous sommes satisfaits dans l'ensemble. Il reste peut-être à simplifier la prise en mains du boîtier de commande.

(Cliquez sur la vidéo pour lancer la lecture)

 

Un gain de 30 à 40 % sur le prix de la paille broyée

Charles Adenot (Lucas G)
Charles Adenot, responsable marketing Lucas G.
(© Terre-net Média)
Au delà de la polyvalence de la C-Kator 32, Lucas G annonce une économie de 30 à 40 % sur le coût du processus pour obtenir de la paille broyée, par rapport à de la paille achetée broyée au roto-cut. Le prix catalogue de la machine essayée par Jérôme Gabarit est d'environ 21.000 euros.

A noter également, la porte ramasseuse permet de charger la pailleuse en reculant simplement contre les bottes, préalablement alignées contre un mur.

« De nouvelles options vont encore arriver sur la C-Kator pour fin 2013 » annonce Charles Adenot, responsable marketing de la marque.

Pour en savoir plus, retrouvez la présentation de la machine au Sima 2013, en cliquant sur :

Pailleuse Lucas G C-Kator 32

 


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article