Ensilage, enrubannage, foinQuel est le prix des différentes techniques de récolte de l'herbe ?

| par | Terre-net Média

Ensilage, enrubannage, foin... Selon la technique utilisée, le coût de revient d'une tonne de matière sèche n'est pas le même. La rédaction fait la synthèse du coût des chantiers de fenaison avec les chiffres communiqués par la FNCuma. Avantage à la presse enrubanneuse, dont le coût total est estimé à 59 ¤, contre 71 ¤ à l'ensileuse automotrice. (Article déjà paru le 29 juin 2018, mis à jour le 8 mai 2020).

Andainage d'herbeL'andainage est une étape qui coûte en moyenne 7 €/t de MS de fourrage. (©Terre-net Média)

À l’occasion du salon Mécaélevage 2019, la Fédération Nationale des Cuma a rappelé aux éleveurs le coût des différents chantiers de récolte du fourrage selon la technique qu'ils utilisent. Ensilage, enrubannage ou fourrage, de gros écarts existent ! Avec le coût de stockage, de la main d’œuvre (MO) et du matériel de récolte pris en compte ou non, récolter une tonne de matière sèche (MS) d’herbe coûte entre 32 et 71 € (selon la méthode choisie).

L'autochargeuse plus économe que l'enrubannage (hors stockage)

Le tableau ci-dessous synthétise le coût de chaque intervention : ensilage, enrubannage et foin.

Coût de récolte de l'herbeCoût de récolte de l'herbe à la tonne de MS pour l'enrubannage, l'ensilage et le foin (données FNCuma). (©Terre-net Média)

Ensiler de l’herbe avec une remorque autochargeuse est la technique la plus avantageuse si l’agriculteur ne prend pas en compte le coût du stockage. Il faut compter 32 € la tonne de MS récoltée avec cette technique, soit 15 € de moins que l’enrubannage réalisé avec un combiné presse-enrubanneuse.

Côté ensileuse automotrice, halte aux idées reçues ! Le prix dépend du regroupement des andains, opération qui permet d'économiser en moyenne 7 € par tonne grâce à l'augmentation du débit de chantier de l’engin. Il faut débourser 71 € par tonne (MO et stockage inclus) contre 64 € en mode groupé.

Résultat : investir dans une presse combinée peut faire froid dans le dos, mais la méthode reste la plus avantageuse (toutes charges comprises). Pas d’écart significatif côté récolte, le gain se situe essentiellement au niveau des frais de stockage. Inutile de monopoliser les bâtiments, les balles recouvertes de film plastique peuvent rester dehors. Pour l’éleveur, l’économie est estimée à 23 € la tonne de MS ! 


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 30 RÉACTIONS


rene
Il y a 25 jours
faut voir quantité et quand il faut endonner aux bêtes
Répondre
Fink
Il y a 25 jours
En effet les chiffres sont manipulables au bon vouloir de chacun... et rien sur les rouleaux diamètre 135/140 à 60% de MS enrubanné en continu à 100m des bâtiments d’hiver sur des longueurs de 100à 200 mètres .
Répondre
Matt 38
Il y a 26 jours
Se qui est fou c que sur la même page il y a un autre article qui dit que l'ensileuse est imbattable alors qui croire c toujours le problème des reportage et c'est bien dommage
Répondre
Jeuneagri
Il y a 25 jours
Pâturer en hiver par -7 ou sous 30cm de neige, ce n'est pas facile. Donc il faut bien que l'on fasse une récolte avant ...
Répondre
titi26
Il y a 20 jours
bonjour. exactement!!!!
Répondre
Lau
Il y a 26 jours
le plus économique et le plus écologique ..... c'est le pâturage mais ce n est pas le plus productif alors on n en parle pas dans cet article ... dommage
Répondre
Thomas
Il y a 25 jours
Le tableau n'a aucun sens, je ne compte même plus l nombre d'incohérences !
Répondre
Thomas
Il y a 26 jours
Je voudrais qu'on m'explique comment une ensileuse qui fait 4ha/h coûte 33€/ha alors qu'une même ensileuse qui fait 6ha/h en coûte 50 €/ha ?
De plus, si les andains sont groupés, je vois pas l'intérêt d'un pickup de 4m20, donc le coût de l'ensileuse peut être réduit !!!
Répondre
Jeuneagri
Il y a 25 jours
Chez moi aussi , avantage de l'enrubannage mais qu'à partir de la 2e coupe. En 1 ère c'est le foin le moin cher puis l'ensilage et en dernier c'est l'enrubannage..
Répondre
Patrice Brachet
Il y a 26 jours
En dessous de 14 bottes hectares l avantage va à l enrhubanné sans parler valeur du produit Après chaque botte est un mini silo et pour nous c est plus facile à gérer. Si l on veut pousser à l extrême c est des chantiers plus souples avec beaucoup moins de logistique Après il faut adapter son système d alimentation De toute façon chez-moi cela a été la seule solution pour utiliser un maximum d herbe l été car les silos deviennent ingérables avec l élévation des températures
Répondre