22Avril
Automatisation en élevage

Robotiser la traite ou l'alimentation : les bons critères pour choisir

Quinze ans après les robots de traite, la technologie d'automatisation de l'alimentation commence à trouver sa place dans les exploitations laitières. Pour les éleveurs confrontés à un choix entre ces deux investissements, plusieurs critères économiques et de temps en main d'½uvre permettent d'affiner la décision.

16Avril
Faucheuse frontale Pöttinger

Alpha Motion : la gamme qui colle au terrain pour du fourrage au top !

Pöttinger présente sa gamme de faucheuses frontales qui colle à la prairie quelle que soit la déclivité ! Suspension Alpha Motion, barre de coupe Tri Drive, avec ou sans conditionneur ED ou RCB, centre de gravité plus proche grâce à l'attelage trois points... des avantages intéressants qui ont d'ailleurs séduit le jury Machine de l'année 2020 lors du dernier Agritechnica. Détails.

15Avril
Méthanisation

Comment bien choisir ses Cive ?

Pour choisir une espèce à implanter en culture intermédiaire à vocation énergétique (Cive), la production de biomasse constitue un critère primordial. À l'avenir, les services rendus par le couvert devraient prendre de plus en plus d'importance dans le processus de choix de l'interculture à mettre en place

14Avril
Sondage

Mieux vaut-il être propriétaire ou locataire de son tank à lait ?

Pour un éleveur laitier, l'achat du tank représente un investissement important. Si la laiterie propose de le louer, il peut être intéressant de simuler le coût pour bien choisir entre la location et l'achat. D'autres paramètres entrent aussi en compte comme le service de maintenance, le dédommagement en cas de problème, un éventuel projet d'agrandissement, etc. Quelle sera l'option la plus rentable ?

13Avril
Semis monograine Kuhn

Kosma : la précision du Maxima, la légèreté du Planter

Kuhn étoffe son offre d'éléments semeurs pour semoirs monograines grâce à Kosma. Il allie la légèreté de l'élément Planter 3 et la précision de Maxima 3. De quoi répondre aux besoins des agriculteurs semant entre 100 et 500 ha par an, entre 4 et 8 km/h, sur un sol bien préparé.

10Avril
Gaec du Porche (76)

« C'est la clarté d'une usine de textile qui m'a inspiré ce bâtiment d'élevage »

Vu de loin, on se demande ce que ce bâtiment peut bien abriter... Des vaches tout simplement ! Damien Capron du Gaec du Porche (76) s'est inspiré des toits d'usine pour concevoir sa stabulation vaches laitières. En plus des filets brise-vent sur chaque longueur, les pans verticaux de la toiture, orientés au nord, assurent une grande luminosité et une bonne aération pour le troupeau.

8Avril
Covid-19

Massey Ferguson imprime des visières à Beauvais pour aider le personnel soignant

Le constructeur de tracteurs agricoles installé à Beauvais met au profit du personnel soignant ses installations d'impression 3D. L'objectif est de fabriquer le châssis des visières utilisées dans les hôpitaux grâce à ses imprimantes 3D. Decathlon fournit les écrans transparents et HP les consommables pour l'impression. De quoi approvisionner le personnel soignant et contribuer à la sortie de crise sanitaire au plus vite.

8Avril
[Cap Climat] Jean-Marc Braud (56)

« Je donne à boire à mes vaches pendant la traite »

Jean-Marc Braud, éleveur laitier dans le Morbihan, a installé un système d'abreuvement dans sa salle de traite. Il remplit deux bacs galvanisés avec l'eau de son pré-refroidisseur de lait. Une façon de ne pas gâcher d'eau et d'assurer le bien-être de ses animaux. Son témoignage est issu du recueil Cap Climat où plusieurs éleveurs présentent leurs pratiques pour s'adapter aux aléas climatiques et atténuer l'impact de leur système sur le changement climatique.

3Avril
Freinage, immatriculation, homologation

Les évolutions de la réglementation ont bouleversé la filière machinisme

Norme d'émissions moteur, Tractor Mother Regulation, double ligne de freinage, certificat d'immatriculation, homologation européenne... autant dire que les textes européens ne manquent pas. Ils ont bouleversé les standards de la filière agroéquipement. Les bureaux d'études sont à pied d'½uvre pour se conformer aux exigences draconiennes de Bruxelles. Côté agriculteur, pas évident de s'y retrouver !

3Avril
À la ferme des Petits Vaux (76)

« Pour poursuivre l'agrandissement du troupeau, nous sommes passés en logettes »

Au Gaec des Petits Vaux (76), on ne lésine pas sur le confort du troupeau laitier. Pour poursuivre l'agrandissement du cheptel et atteindre les 150 VL, Guilène et Édouard Duboc ont revu l'aménagement de la stabulation en transformant l'aire paillée en un système caillebotis avec logettes. Mais hors de question pour les éleveurs de monter de simples tubulaires. Ils ont comparé les modèles et ont opté pour les logettes Cow House avec matelas Friesian Island et genouillère adaptée. Le tout pour un investissement global de 350 000 ¤.

2Avril
Crise sanitaire

Les usines du groupe Manitou toujours à l'arrêt

La crise du coronavirus a nécessité l'arrêt de l'usine française de l'industriel Manitou dès le 17 mars. Conformément aux exigences sanitaires, les sites français, italiens et indiens ne reprennent pas leur activité pour le moment. Le redémarrage progressif de la chaîne de production n'interviendra pas avant la deuxième quinzaine d'avril. Impossible pour le géant du chariot élévateur d'estimer l'impact pour le moment.

1Avril
Covid-19

Le groupe italien Argo Tractors a suspendu ses activités

Le constructeur italien Argo Tractors, propriétaire des marques Landini, Mc Cormick et Valpadana, a fermé ses usines pour limiter la propagation du Covid-19 conformément aux exigences du gouvernement italien. Même si le support technique aux agriculteurs et la fourniture en pièces détachées restent assurés, la priorité est de préserver la sécurité et la santé du personnel.

25Mars
Bricolage

Fabriquer un loquet de porte automatique avec un fer à cheval et un verrou

En voulant gagner du temps à ouvrir et fermer les portes de son élevage, Ross a eu une idée de génie ! Fabriquer un loquet automatique à partir d'un fer à cheval et d'un verrou de porte. Et son idée n'a pas tardé à enflammer la page Facebook de l'agriculteur. Sans compter que la vidéo tournée avec le téléphone de Ross a fait plus de six millions de vues en seulement trois jours.