15Novembre
Nouvelles technologies

Le chargeur connecté en élevage, ça sert à quoi ?

Cyril Thibaut, responsable marketing pièces et services de Alö France nous explique les intérêts de disposer d'un chargeur frontal connecté sur l'exploitation. Le Q-Companion de Alö permet ainsi la mesure et la sauvegarde des informations liés aux poids et aux temps de travail pour toutes les opérations de manutention.

12Novembre
Courants parasites

Une prise de terre pour limiter le stress des vaches !

Champ électromagnétique, « courant de fuite », prise de terre, électrolyte, liaison équipotentielle... un langage un peu barbare pour les non initiés. Et pourtant, mieux vaut savoir comment limiter la présence de courant parasite dans le bâtiment d'élevage avant de démarrer la construction ! Jean-Luc Kergosien, conseiller en installation de traite au Crocit bretagne, explique ces termes techniques et leurs origines.Il propose aussi des solutions pour y remédier en amont et ne pas perturber la santé du troupeau ni la production laitière.

8Novembre
Krone Premos 5000

Rémi Chenevière : « démarrage prévu en 2019 ! »

Rémi Chenevière, responsable marketing Krone France, fait le point sur sa presse à pellets baptisée Premos 5 000. À l'heure où l'utilisation du carburant est remise en cause, le pressage de biomasse apparaît comme une alternative intéressante. Combustible, aliment, litière ou jouet pour animaux... les pellets répondent aux problématiques actuelles. Premières livraisons prévues en 2019.

30Octobre
Cogénération

Julien Wyckaert : « La boucle vertueuse pour diversifier notre exploitation ! »

Julien Wyckaert a fait le pari de transformer ses effluents d'élevage en biogaz puis en électricité. Il recycle aussi les coproduits du tri de l'usine Bonduelle implantée à proximité. Ainsi, 40 t/jour de déchets sont traités et convertis en électricité. Pour ne pas rompre la « boucle vertueuse », le jeune agriculteur revend la chaleur des moteurs à son voisin Wostin, qui chauffe ses salles de pousse à moindre coût ! Sans oublier les 10 000 m3 de digestat épandus dans les champs de l'exploitation, qui ont réduit la quantité d'engrais chimique épandue de 50 %. En clair, la diversification contribue au développement éco-environnemental de la région, sans aucune nuisance olfactive.

29Octobre
[Salle de traite et robot]

Niveau de vide, pulsation, dépose de la griffe... : des réglages conséquents

Si une installation de traite doit être contrôlée à sa mise en route, il est important de vérifier ses réglages de façon ponctuelle. En effet, le niveau de vide ne doit par exemple pas agresser les trayons, tout comme la pulsation ou encore la dépose. Ces réglages varient d'une installation à une autre, qu'on soit en salle de traite ou en robot. Daniel Le Clainche, expert bâtiment et traite du GDS Bretagne donne quelques conseils pour vérifier et ajuster les réglages de son installation.

25Octobre
[Space TV] Méthanisation

Éleveurs, GRDF vous accompagne pour faire gazer votre projet !

Christophe Bellet, délégué au développement du biométhane chez GRDF, intervient sur le plateau de la Space WebTV pour expliquer aux porteurs de projets comment l'entreprise peut les aider. Réseau à proximité, coût du raccordement, financement, mise en service, acceptabilité sociale... l'opérateur connaît bien le territoire et en spécialiste transversal de la filière biogaz, accompagne les éleveurs pour révolutionner le marché du gaz et atteindre l'autonomie d'ici 2050.

23Octobre
Faneuse Pöttinger Hit 8.9 T

Des toupies nouvelle génération pour ne pas salir le fourrage

Pöttinger décline les toupies Dynatech de sa faneuse Hit 8.91 T sur le modèle Hit 8.9 T. Grâce à leur conception innovante, le fourrage et la machine restent propres. Sans oublier le faible gabarit qui améliore la maniabilité de l'outil sur route et, dans les fourrières, le système Liftmatic Plus qui relève automatiquement les peignes et facilite les man½uvres.

22Octobre
[Sondage]

Un tiers des éleveurs laitiers démarrent leur journée avant 6h30

On entend parfois « Mais pourquoi les éleveurs commencent-ils leur journée si tôt ? » Pour finir de bonne heure ? Ce serait trop beau... Si les éleveurs laitiers commencent aussi tôt le matin (avant 6h30 pour un tiers d'entre eux), c'est pour avoir un intervalle suffisant entre la traite du matin et celle du soir. Cependant, cet intervalle peut être réduit et beaucoup l'ignorent. Il peut même coïncider avec la journée de travail d'un salarié à 35h !

20Octobre
[Vient de paraître]Terre-net Le Magazine

Une mise en page en constante évolution et des sujets choisis par les lecteurs

Terre-net Le Magazine continue d'évoluer. Dans le n°76 que vous venez de recevoir, la mise en page met encore davantage en valeur les illustrations et fait ressortir des éléments clés de contenu, tels que des chiffres, des citations ou des témoignages. Quant aux sujets, comme le changement climatique ou le travail en élevage allaitant, ils sont centrés sur l'actualité, et ont été sélectionnés avec les lecteurs ou plébiscités sur Terre-net.

17Octobre
Récolte de fourrage

Combiné presse enrubannage Pöttinger : toujours plus Impress'ionnant !

Pöttinger augmente le débit de chantier de ses presses de la gamme Impress avec l'arrivée de deux modèles de combiné presse enrubanneuse. Fonctions automatisées et compatibles Isobus, barre de coupe Flexcut à 32 couteaux pour une coupe courte, rotor Liftup, entretien facile et confortable... l'engin en a sous le pied !

16Octobre
Krone Optimaize

Bien éclater le grain de maïs augmente la digestibilité de l'amidon

Pour démontrer l'intérêt de bien éclater les grains, Krone a convié des experts de la nutrition pendant ses journées Optimaize. Pour bien ensiler, la recette est finalement simple : récolter à la bonne maturité et vérifier le réglage de l'éclateur grâce au test de la bassine. Un ensilage de maïs bien fait, c'est plus de lait, plus de taux et plus de revenus à la clé.

12Octobre
Salle de traite mobile

Camille Marguet (25) : « Les vaches sont traites 6 mois de l'année au pâturage »

Produire du lait pour la fabrication du Comté demande de respecter un certain cahier des charges dans lequel le pâturage compte beaucoup. C'est le cas de Camille Marguet, éleveur laitier du Doubs qui fait pâturer ses animaux 6 mois de l'année. Si ses champs sont trop éloignés de l'exploitation pour que les vaches aillent se faire traire, Camille a trouvé la solution : c'est la salle de traite qui vient aux vaches ! Équipé d'une salle de traite mobile, l'éleveur fait tourner ses animaux d'une parcelle à l'autre en déplaçant son outil de traite qui est, malgré ce qu'on pourrait croire, confortable, moderne et pas plus cher qu'un tracteur.

11Octobre
Technologie 100 % électrique

Entre Manitou et Deutz, le courant passe bien !

Le motoriste Deutz et le constructeur de chariots télescopiques français Manitou lancent deux prototypes destinés à réduire la consommation de carburant et les émissions polluantes. Sans oublier le coût de fonctionnement le plus bas possible grâce à la version 100 % électrique. Entre les deux marques, le courant passe plutôt bien !

8Octobre
[Space Web TV] Fenaison

Krone Big M450, pourquoi une faucheuse automotrice ?

Krone propose cette année une nouvelle version de sa Big M avec le modèle 450. Cette machine est principalement destinée aux travaux de plus de 1 000 hectares où la spécialisation de la machine trouve tout son sens face à la polyvalence d'un tracteur avec faucheuse. Julien Claudon, responsable produit Krone France nous explique cela en vidéo.