[Sondage] TraiteLe temps passé dans la salle de traite varie selon sa conception

| par | Terre-net Média

D'après un sondage de Web-agri, 77,3 % des éleveurs passent plus de 2 heures par jour dans leur salle de traite et 12,9 % n'ont plus cette contrainte puisqu'ils disposent d'un robot. Seuls 9,8 % des éleveurs ne passent que 2 heures/jour à traire. Pour rappel, c'est l'installation et plus particulièrement le nombre de postes qui influencent le temps de traite.

Plus que l'installation en tant que telle, c'est le nombre de poste et la circulation des animaux qui déterminent le temps de traite.Plus que l'installation en tant que telle, c'est le nombre de poste et la circulation des animaux qui déterminent le temps de traite. (©Terre-net Média) Du 3 au 11 avril 2018, les éleveurs laitiers ont répondu à un sondage concernant le temps de traite. Outre les 12,9 % qui disposent d'un robot de traite, les éleveurs sont quasiment divisés en deux camps : une partie d'entre eux passe moins de 3 heures dans la salle de traite (9,8 % mettent moins de 2 heures par jour à traire et 33,8 % mettent deux à 3 heures) et l'autre partie y consacre entre 3 et 5 heures ou plus (27,8 % entre 3 et 4 heures et 15,7 % 5 heures ou plus).

Le nombre de postes détermine le temps de traite

D'après les Chambres d'agriculture de Bretagne, à conditions identiques, ce n'est pas le type d'installation mais le nombre de postes qui influence le temps total de traite. Celui-ci doit être adapté en fonction du nombre d'animaux, du système de production et de la main d'œuvre disponible.

L'installation doit également permettre une bonne circulation des animaux à l'entrée comme à la sortie de la salle de traite. Cela passe par la conception de l'aire d'attente et qui doit canaliser les vaches vers les quais avec éventuellement une barrière poussante pour éviter au trayeur d'avoir à sortir de la fosse. Quant à la sortie, elle doit être rapide pour conserver une cadence correcte. Cet aspect est à bien réfléchir lors de la conception ou l'agrandissement d'une installation (une salle de traite en épi qui dépasserait plus de 8 places par quai devrait par exemple être aménagée avec deux couloirs de retour pour fluidifier au maximum le passage des animaux).


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article