Dossier Retour au dossier Pâturage

Bovins à l'herbeProfitez-en pour faire un vide sanitaire complet de la stabulation

| par | Terre-net Média

Si vos animaux pâturent et que vous parvenez à fermer le silo de maïs durant quelques semaines, consacrez un peu de temps au vide sanitaire de votre bâtiment (curage, lavage et désinfection des sols et des murs). D'autres méthodes sont envisageables lorsque les bêtes rentrent encore dans la stabulation pour leur ration quotidienne.

Vide sanitaire de la stabulation des bovinsUn vide sanitaire total et suffisamment long peut s'avérer bien utile l'été afin de repartir dans un bâtiment sain pour la prochaine saison. Cela commence par un curage puis un lavage et une désinfection des sols et des murs. (©Terre-net Média) La saison de pâturage est une période que beaucoup d’éleveurs attendent chaque année avec impatience. Même s’il faut faire des allers-retours pour ramener les vaches aux heures de traite pour les laitiers ou jouer de la bétaillère pour tous ceux qui ont un parcellaire morcelé, le travail devient souvent plus plaisant à l'extérieur. De plus, le quotidien varie un peu : il y a souvent moins (voire plus du tout) de maïs à distribuer à l’auge, les vaches arrivent plus propres en salle de traite, il y a moins de raclage ou de paillage à faire. C’est d’ailleurs le bon moment pour fermer complétement l’accès à la stabulation.

D’après un sondage réalisé du 29 mai au 5 juin 2018 sur Web-agri, 10,9 % des éleveurs ne sortent pas leurs vaches. Mais parmi les adeptes du pâturage, deux écoles s’opposent : laisser les vaches rentrer ou non. D’après les réponses, la pratique la plus courante est de permettre aux animaux d'entrer et sortir de la stabulation comme ils le souhaitent. Vient ensuite celle où les bêtes restent constamment dehors et celle où elles peuvent accéder à la stabulation mais seulement au couloir d’alimentation.

Fermer tout ou partie de la stabulation l’été

Fermer le bâtiment durant la période de pâturage permet de réaliser un vide sanitaire complet. Il est alors possible de le curer entièrement et de le désinfecter (les sols comme les murs) puis de le laisser au "repos" avant de le pailler à nouveau et qu'il soit ensuite souillé. Une bonne désinfection contribuera à enrayer quelques pathologies liées aux bactéries et champignons (mammites, boiteries...) pour la saison prochaine. Condamner la stabulation est surtout avantageux pour les élevages en aire paillée qui, pendant cette période, économisent de la paille mais aussi diminuent ponctuellement la charge de travail quotidienne. Pour les bâtiments en logettes et tout autre système doit gérer du lisier toute l’année, fermer l'accès permet de faire une pause dans le remplissage de la fosse. Il ne faut pas non plus oublier que dans ce système, la fertilisation des prairies se fait sans aucune mécanisation.

Pour pouvoir condamner l’accès à la stabulation, il faut déjà avoir un système de pâturage avancé afin de combler les besoins des animaux et ne pas trop perdre en production comme en état. L’autre option est de complémenter les vaches au champ. Néanmoins, pour ceux qui continuent à distribuer une ration quotidienne, il est possible de ne laisser les bêtes accéder au couloir d’alimentation seulement, à condition d’avoir un accès suffisamment large derrière pour qu'elles puissent circuler (4 à 5 m de largeur totale selon le nombre de rangés derrière). Sinon, une autre solution existe : faire entrer les animaux sur la table d’alimentation initiale et les faire manger sur leur habituel couloir d’alimentation (seulement si celui-ci est bétonné et propre bien entendu). Cette alternative est envisageable lorsque la table d’alimentation divise le bâtiment en son milieu. Attention cependant aux cornadis qui doivent dans certains cas être retournés.

Échanger le couloir et la table d'alimentation de la stabulation l'étéFermer l'aire de couchage l'été, en n'autorisant l'accès qu'au couloir d'alimentation, n'est possible que si ce dernier est assez large. Une autre option consiste à échanger la table d'alimentation et le couloir. (©Terre-net Média)


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article