Dossier Retour au dossier Space

Space TV 2018Nicolas Morfouasse : « Un bâtiment économe en main d'œuvre »

| par | Terre-net Média

Le thème de l'Espace pour demain du Space 2018 sera « l'innovation au service des conditions de travail ». La rédaction de Web-agri a rencontré Nicolas Morfouasse, producteur laitier à Lamballe. Il a imaginé un bâtiment lui permettant d'économiser de la main d'œuvre tout en organisant le travail dans une plage horaire de « bureau ».

Nicolas Morfouasse exploitant en Bretagne nous explique comment il a organiser son bâtiment pour gagner du temps et du confort de travail Nicolas Morfouasse, exploitant en Bretagne, nous explique comment il a organisé son bâtiment pour gagner du temps et du confort de travail. (©Terre-net Média)

L'Espace pour demain est une plateforme où les visiteurs du Space peuvent trouver de nouvelles technologies, de nouveaux matériels, des pratiques ou des techniques innovantes. Cette année, le thème choisi par les organisateurs du salon est celui de « l'innovation au service des conditions de travail ». L'occasion de mettre en avant des outils, des organisations et des expertises qui favorisent le confort de l'éleveur.

C'est pour cela que la rédaction de Web-agri s'est rendue chez Nicolas Morfouasse installé avec un associé sur la nouvelle commune de Lamballe, dans les Côtes-d’Armor. Le Gaec des prés verts possède un troupeau de 140 vaches laitières prim’holsteins dont 120 à la traite ainsi qu'un atelier porc naisseur engraisseur. Le produit des 100 truies est commercialisé en Label rouge.

En 2012, pour augmenter la taille de son exploitation, Nicolas s’est rapproché d’une ferme voisine. Au total, il y avait 5 UTH sur les deux exploitations, en sachant que deux personnes allaient partir rapidement à la retraite. Il fallait donc trouver des astuces et techniques pour continuer avec la même taille de troupeau mais en gagnant deux unités de main d’œuvre. De plus, les difficultés de recrutement d’un salarié ont poussé l’agriculteur à rechercher un système dans lequel il pourrait offrir à son employé une plage horaire de travail raisonnable. Enfin, « afin de nous libérer certains week-ends, nous avons également souhaité pouvoir gérer l’exploitation avec une seule personne pendant quelques jours », précise Nicolas.

Comment concilier toutes ces contraintes ? La construction du nouveau bâtiment en 2013 a été l’opportunité de travailler ce point en recherchant les petites économies de temps. Selon Nicolas, « il fallait chercher des choses simples pour gagner du temps ». Il a ainsi mis en place :

  • Une salle de traite 2*20 postes en simple équipement avec sortie rapide permettant de faire 3 lots de 40 vaches pour la traite.
  • Des caillebotis nettoyés par un robot qui racle les déjections dans les allées.
  • Une auge mobile alimentée par des cubes d’ensilage qui permet, une fois le chargement réalisé le vendredi, de distribuer l’ensilage en moins d’une minute pendant le week-end.
  • Un système de détection des chaleurs et des ruminations pour inséminer correctement sans perdre trop de temps. 
  • Plutôt qu’un petit tuyau, une lance à incendie permettant le nettoyage rapide de la salle de traite
  • Enfin, des chiens bien dressés permettent de rentrer le troupeau de 140 vaches en moins de 3 minutes dans l’aire d’attente. 

Et Nicolas de conclure : « L’astreinte de la traite et du nettoyage des logettes me prend moins de deux heures. Le soir, le travail doit être fini pour 18h30. »

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo explicative de Nicolas Morfouasse.

Au final, Nicolas Morfouasse estime que l’investissement dans son bâtiment n’a pas été plus élevé que pour un bâtiment traditionnel. Pour preuve, le budget du bâtiment représente 4 000 € par vache présente.

Pour découvrir d’autres solutions afin d'améliorer vos conditions de travail, l’Espace pour demain est ouvert pendant toute la durée du Space à Rennes du 11 au 14 septembre prochain.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


souhoudisali sali
Il y a 16 minutes
Quelle est ce beau troupeau ? Oh! L'homme blanc je t'aime pour ton intellectualite
Répondre