Reportage robot de traiteAu Gaec des Jumelles, le Lely A4 optimise la distribution du concentré par vache

| par | Terre-net Média

Au Gaec des Jumelles en Meurthe-et-Moselle (54), Patrice Gerardin s'est équipé d'un robot de traite Lely avec l'option "Dlm", qui gère de façon optimale la distribution de concentré à chaque vache selon les prix du lait et de l'aliment.

Cliquez pour lancer le reportage au Gaec des Jumelles

« Pour moi, l’arrivée du robot de traite est une révolution comparable à l’invention de la machine à traire en son temps », estime Patrice Gerardin, éleveur avec son frère Fabrice à Athienville en Meurthe-et-Moselle. Pour traire une cinquantaine de Holsteins à plus de 11.000 kilos de lait, les associés du Gaec des Jumelles se sont équipés en mars 2012 d’un robot de traite Lely A4. « Je ne voulais pas de portes de tri car je tenais à ce que les vaches soient libres de leurs mouvements dans le bâtiment. J’ai choisi un A4 pour sa fiabilité, la rapidité du branchement des gobelets et de la sortie de la stalle par l’avant », explique Patrice.

Le Gaec des Jumelles

  • 2 Uth, 235 ha
  • 50 vaches, 500.000 l de quota
  • Conduite libre, avec parcours en été
  • Robot pousse fourrage Juno pour inciter les VL à aller manger
  • 3 traites/j et 4,5 refus/VL en moyenne
  • 150.000 cellules

Analyse des matières grasse et protéique

Avant l’arrivée du robot, Fabrice n’avait pas d’ordinateur. Il a rapidement maîtrisé le logiciel T4C (Time for cows) de Lely. « Il y a pratiquement tout sur le logiciel : fréquentation, mammites par conductivité, mesure de l’activité pour les chaleurs, matières grasse (MG) et protéique (MP), rumination, temps de mastication, nombre de bolus, poids de l’animal,… il suffit de savoir interpréter les données et de ne pas s’affoler à chaque fois qu’une vache s’écarte de la moyenne du troupeau. »

Optimiser l’aliment de production

Patrice Gerardin a choisi l’option « Dlm » du logiciel T4C qui optimise la distribution de l’aliment de production en fonction de sa valorisation en lait par chacune des vaches ainsi que le nombre de traites autorisé par jour et par vache. Afin de maximiser la rentabilité par animal, l’éleveur renseigne le prix de son aliment et le prix de vente de son lait et le logiciel calcule la complémentation optimale. « On se rend compte qu’il y a de gros écarts de valorisation laitière d’une vache à l’autre. J’ai pris le Dlm car j’avais peur que le prix du concentré explose, mon système à haut niveau de production en dépend. Aujourd’hui, le robot me coûte au total 30 €/1.000 l de plus que mon ancienne salle de traite, mais je sais que les concentrés sont mieux utilisés. Mon prix d’équilibre (calcul Ecolait) est passé de 240 à 270 €/1.000 l avec le robot. »

Vidéo-reportages

                

tableau de bord de traite

 (© Terre-net Média)

Tableau de bord de traite

Aux manettes d'un élevage de précision

Lire l'article

Scl Actel à Courson, Calvados robot de traite

Scl Actel à Courson, Calvados (© Terre-net Média)

Robot Gea MIone

Un seul bras pour trois stalles et deux lots de 70 vaches.

Voir le reportage à la Slc Actel.

Earl des Bleuets à Montigny-en-Cambrésis, Nord Delaval Herd Navigator

Earl des Bleuets à Montigny-en-Cambrésis, Nord (© Terre-net Média)

Robot Delaval Vms

Détecter les problèmes avant qu'ils ne surgissent avec le laboratoire d'analyse de lait Herd Navigator

Voir le reportage à l'Earl des Bleuets


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article