Bâtiments et traite

18Mai
Salle de traite avec griffes ADF Milking

Thibault Roseleur, éleveur : « 40 minutes de traite en moins chaque jour »

Exploitation laitière des Hauts de France, la SCEA du château Courbet transforme la plus grande partie de sa production en maroilles AOC. Pour la santé du troupeau, la qualité du lait, la réduction du temps de traite et de la pénibilité, Thibault Roseleur et son père ont investi dans le système ADF Milking. Deux mois après l'installation, ils évoquent les retours sur investissement.

17Mai
Machines à traire

Les contrôles ne sont pas tous obligatoires mais certains peuvent vous aider !

Opti'traite : un terme qui n'est pas inconnu aux éleveurs laitiers. Cette vérification annuelle de l'installation de traite est obligatoire. Il ne faut surtout pas l'oublier car elle conditionne une partie des aides Pac. Néanmoins, trois autres contrôles existent et peuvent vous servir. C'est le cas de Net'traite qui consiste à inspecter le nettoyage de la machine à traire et peut permettre à certains de réduire leurs problèmes de qualité du lait.

15Mai
Fosse à lisier

« Au secours, mon lisier mousse ! »

Il arrive parfois que de la mousse apparaisse dans les fosses à lisier, notamment sous des caillebotis. Cela provient d'une réaction chimique qu'on appelle la saponification et elle n'est pas sans conséquence sur la santé des animaux et des Hommes. Elle produit en effet des gaz toxiques comme l'ammoniac ou le sulfure d'hydrogène. Le BTPL s'est intéressé de près à ce phénomène et donne quelques conseils pour l'éviter.

10Mai
Gestion de troupeau

L'appli Breeder s'enrichit avec la saisie du mouvement des animaux

L'appli mobile Breeder donne la possibilité à l'éleveur de gérer son troupeau directement sur son smartphone avec un calendrier prévisionnel des évènements à venir concernant la reproduction, un historique des performances du troupeau, et désormais la possibilité de déclarer le mouvement des animaux.

25Avril
[Space TV] Temps de traite

Bien concevoir son installation pour optimiser son temps de travail

La traite reste la plus grosse astreinte des éleveurs laitiers. Jean-René Thibaut, spécialiste Boumatic, donne quelques conseils pour bien choisir son installation de traite en fonction de la main d'œuvre disponible et des objectifs de performance de l'élevage.

20Avril
Paroles de lecteurs

Méthanisation : pas tous d'accord sur le bilan carbone et l'azote du digestat

Le bilan carbone est-il bon ? L'azote du digestat est-il volatil ou assimilable rapidement ? L'article sur le projet de méthaniseur Biogest, le plus gros sur le territoire français, a soulevé beaucoup de questions parmi les lecteurs de Web-agri. Et tous ne sont pas d'accord sur les réponses. Pour certains, il permet de limiter les émissions de méthane alors que pour d'autres, il augmente le transport d'effluents sur la route. De même pour l'azote. Plusieurs d'entre vous martèlent qu'il n'est utile que s'il est enfoui rapidement. Quelques-uns, au contraire, mettent en avant le moindre recours aux engrais chimiques. Mais ne vaut-il pas mieux innover qu'attendre et critiquer ?, interroge Beuz.

16Avril
[Sondage] Traite

Le temps passé dans la salle de traite varie selon sa conception

D'après un sondage de Web-agri, 77,3 % des éleveurs passent plus de 2 heures par jour dans leur salle de traite et 12,9 % n'ont plus cette contrainte puisqu'ils disposent d'un robot. Seuls 9,8 % des éleveurs ne passent que 2 heures/jour à traire. Pour rappel, c'est l'installation et plus particulièrement le nombre de postes qui influencent le temps de traite.

29Mars
Projet méthanisation

Le plus gros méthaniseur Biogest devrait s'installer en Mayenne !

Une des plus grandes installations du territoire devrait voir le jour en Mayenne. Un méthaniseur alimenté par 110 agriculteurs voisins et capable de transformer 110 000 t de déchets organiques en électricité. Sans oublier la production de chaleur qui servira au fromager voisin et le digestat qui limitera la quantité d'azote chimique à épandre dans les champs.

19Mars
[Sondage] Aire paillée

La fréquence de curage du bâtiment est à adapter selon les conditions d'élevage

D'après un sondage de Web-agri, plus de 60 % des éleveurs en aire paillée curent leurs bâtiments à un intervalle d'un mois ou plus. Les autres le font de façon plus régulière. Cette disparité s'explique par les conditions qui varient fortement d'un élevage à l'autre. Quelques rappels pour assurer un logement de qualité aux animaux.

16Mars
Méthanisation en Dordogne

7 ans et 1,6 million d'euros investis pour 3 élevages désormais gagnants

Mis en service en 2012, le méthaniseur de la Coop-Cuma de Marcillac-St-Quentin (Dordogne) produit en moyenne 150 kW/h au profit de trois élevages à l'origine du projet. Les éleveurs ne semblent pas regretter leur investissement global de 1,6 million d'euros, aidé à hauteur de 42 %, en raison du revenu et des économies générés.

9Mars
Modernisation de la traite

Chez Denis Mousset, la 2 x 4 suffit pour traire 110 vaches en 2 heures

Denis Mousset, éleveur laitier de l'Orne, a souhaité moderniser son système de traite en 2016. Il a alors investi dans une salle de traite Multilactor qui a depuis amélioré son confort de travail ainsi que la productivité et la santé de ses animaux. En conservant son dispositif en 2 x 4 postes, la nouvelle machine lui permet de traire 110 vaches en 2 heures tout en ne mobilisant qu'une seule personne.

5Mars
Méthanisation par voie sèche

Mobigas, la méthanisation en conteneur vue par Pöttinger

Installer une station de méthanisation sur votre exploitation en limitant l'investissement de départ ? C'est possible grâce au concept Mobigas développé par Pöttinger. Il suffit d'additionner des conteneurs de fermentation pour régénérer du biogaz et ainsi absorber entre 1 000 et 5 000 t de matière par an.

20Février
Contention

Six couloirs de contention mobiles en photo

Les systèmes de contention mobile sont particulièrement intéressants dans une exploitation aux parcelles morcelées et éloignées. Plusieurs constructeurs proposent ainsi des matériels d'une longueur de 6 à 12 mètres. Nous vous proposons un petit tour du marché des principaux constructeurs en photo.

16Février
La ferme du Mont'belles (80)

Thierry Fernandez a investi 8000 €/vache pour monter un élevage de toutes pièces

Éleveur dans l'âme, la motivation n'a jamais quitté Thierry Fernandez durant la mise en place de son projet : monter un élevage de toutes pièces à Oneux dans la Somme. Passionné de Montbéliardes, il a constitué son troupeau en important des animaux du Jura. Finalement, la facture s'élève à 8 000 €/vache pour la construction du bâtiment, l'installation d'un robot de traite et l'achat des animaux.