Légumineuses

Articles traitant des légumineuses fourragères : luzerne, trèfles, lotier, sainfoin et le trèfle violet, incarnat, hybride.

17Janvier
[Témoignage] Erwan Henry, éleveur

« En cas d'aléas climatiques, avoir des cultures variées et à double usage »

Erwan Henry, éleveur laitier bio à Louargat dans les Côtes d'Armor (22) a mis en place un système fourrager autonome et résilient. Pour faire face aux aléas climatiques éventuels, il a fait le choix de cultures variées et à double usage comme le maïs qu'il décide d'ensiler ou non selon la quantité et la qualité de ses stocks fourragers.

13Décembre
2019
EARL du Bois Rean (35)

Associer le maïs pour augmenter la MAT de l'ensilage

En Ille-et-Vilaine, Louis le Lièvre de la Morinière a testé une association de maïs et de lablab pour augmenter la teneur en matières azotées totales de son ensilage. La première année de culture s'est révélée concluante, il attend maintenant de mesurer l'impact sur la production de lait des vaches.

3Décembre
2019
Les conseils du Gnis

Améliorer ses surfaces prairiales en 5 points

Les prairies assurent des fonctions essentielles pour l'environnement : gestion de l'eau, stockage de carbone, biodiversité... Une bonne gestion est primordiale pour leur productivité. Cela passe par l'élimination des causes de dégradation, l'introduction de nouvelles espèces, la fertilité, le mode d'exploitation et l'aménagement des parcelles.


25Novembre
2019
Fourrages

Être plus autonome : oui mais pas à n'importe quel prix !

Améliorer l'autonomie alimentaire : voilà un objectif partagé par beaucoup d'éleveurs et dont les fourrages en sont le principal levier. Qu'ils soient pâturés ou stockés, il est important de faire le point pour vérifier que cette autonomie soit bien financièrement intéressante. Ça passe notamment par le coût de mécanisation et la productivité de la culture (en quantité et qualité).

20Novembre
2019
Ressource fourragère

Les couverts végétaux : des valeurs alimentaires intéressantes à exploiter

Les couverts végétaux présentent de bonnes valeurs nutritives pour les animaux (96 g PDI/UFL en moyenne). Leur utilisation au pâturage ou en affouragement en vert nécessite toutefois une étude préalable de leur valeur énergétique et azotée ainsi qu'une évaluation de leur risque acidogène.

4Novembre
2019
Graminées et légumineuses

Le progrès génétique des variétés de fourragères en faveur de l'élevage

Les variétés de fourragères ont-elles évolué depuis 10, 20 ou 30 ans ? Bien sûr que oui, les semenciers travaillent sur l'amélioration du rendement, la qualité, la résistance, la facilité d'exploitation et bien d'autres critères en faveur de l'exploitation en élevage par la fauche ou le pâturage. Le Gnis fait le point sur ce progrès génétique des fourragères.

25Octobre
2019
Grandes cultures bio

« Pas de recette miracle : il faut trouver des marchés, semer après »

Les céréales bio ont la cote. En France, les surfaces ont bondi et la demande ne fléchit pas. Sans surprise, c'est sur le blé que la demande est la plus forte, mais de nouvelles filières émergent, notamment les légumineuses conso. Si une vraie opportunité semble se dessiner, collecteurs et meuniers estiment que le marché a encore besoin de se structurer. Rotation et fertilité des sols restent également des défis à relever.

16Octobre
2019
Autonomie

Légumineuses, graminées, méteil, maïs grain : quelles pistes pour mon système ?

Le poste alimentation pèse lourd dans les charges d'un élevage, notamment lorsqu'on est très dépendant des cours et marchés. Heureusement, il existe des alternatives qui permettent de devenir plus autonome comme les légumineuses, le méteil, le maïs grain, etc. tout en conservant des performances tout à fait correctes.

26Septembre
2019
[Vidéo] Réseau Syppre

Quel couvert de légumineuses semer avant un maïs ?

Dans le cadre du projet Syppre, les différents instituts techniques étudient différents systèmes de cultures innovants à base de maïs. Parmi les travaux en cours : l'implantation de couverts de légumineuses avant un maïs pour leur effet azote et également pour leur effet mulch afin de limiter la levée des adventices.

9Septembre
2019
Recherche

Le groupe Soufflet et l'Inra s'associent dans un programme de recherche dédié aux protéines végétales. Parmi les axes d'étude des deux partenaires : trouver de meilleures techniques culturales alternatives pour lutter contre les bruches de la lentille et de la féverole et aussi mieux comprendre les mécanismes de formation des arrière-goûts végétaux et de l'amertume des produits à base de farines riches en protéines végétales, afin de proposer de nouveaux produits et ingrédients.