23Avril
L'Union européenne face au covid-19

Satisfait des mesures de marché annoncées hier par la Commission européenne pour le lait et la viande, le Centre européen des jeunes agriculteurs (Ceja) émet cependant « des réserves sur leur efficacité réelle » pour répondre à cette « crise sans précédent ».

23Avril
S'installer en élevage laitier (1/2)

1 000 ¤ de capital pour produire 1 000 l de lait

Reprendre une exploitation laitière exige des capitaux de plus en plus importants. Face à ce constat récurrent sur le terrain, le CER France a analysé les investissements des jeunes éleveurs au moment de leur installation. Une étude, commanditée et financée par le Cniel, qui devrait également permettre de cerner plus précisément les facteurs de risque et de faire évoluer les référentiels utilisés pour évaluer la viabilité économique des projets.

20Avril
En Nouvelle-Aquitaine

Avec le coronavirus, les agriculteurs ont, dans certaines filières notamment (vente directe, maraîchage, lait...), plus de difficultés à vendre leur production et/ou sont contraints de la réduire. D'où des tensions importantes au niveau des trésoreries, a fortiori pour les producteurs installés depuis peu, que le Crédit Agricole de Nouvelle-Aquitaine propose d'alléger à travers les prêts garantis par l'État (PGE). Un dispositif qui présente plusieurs intérêts, selon le syndicat Jeunes Agriculteurs de la région.


17Avril
Installation

Coronavirus : de nouvelles barrières pour la transmission des fermes

Depuis un mois, la crise sanitaire du coronavirus bloque de nombreuses activités économiques en France. Si les agriculteurs, eux, peuvent continuer à travailler, ils ne sont pas pour autant épargnés par les difficultés, notamment financières. Une situation d'autant plus problématique pour les jeunes agriculteurs récemment installés ou en plein montage de projet, particulièrement vulnérables. Quand ce ne sont pas les dossiers d'installation qui sont freinés voire bloqués...

10Avril
Communiquer sur le métier d'agriculteur

Lancé par JA 24 face au coronavirus, le #OnVousNourrit devient viral

Dès le premier jour du confinement des Français pour lutter contre la pandémie de covid-19, Jeunes Agriculteurs de Dordogne créaient le #OnVousNourrit sur Facebook, Twitter et Instagram. L'objectif : dire aux consommateurs que les exploitants agricoles continuent à travailler pour qu'ils puissent manger. Depuis, le hashtag s'est diffusé au sein du réseau syndical et jusqu'au niveau national. Une initiative qui montre l'implication des producteurs dans cette crise sanitaire et qui, au-delà, permet de promouvoir leur métier.

1Avril
Don de masques

Un nouvel appel à la générosité du monde agricole

En pleine pandémie de Covid-19, le Samu Social de Paris en appelle aux dons de masques et d'équipements de protection et s'adresse, entre autres, à la communauté agricole. Depuis le début de la pandémie, les agriculteurs ont par ailleurs fait preuve de générosité à plusieurs reprises, donnant des équipements ou des produits alimentaires au personnel soignant.

31Mars
Nouvel album de musique folk

Spéciale dédicace aux agriculteurs par le groupe Wazoo

Ne dit-on pas que la musique adoucit les moeurs ? En cette période compliquée et angoissante liée à la pandémie de coronavirus, rien de tel que le nouvel album du groupe de folk festif Wazoo pour se changer les idées et évacuer un peu son stress. D'autant que cet opus, comme son titre "Agriculteurs" l'indique, rend hommage aux producteurs agricoles et aux campagnes françaises.

13Mars
Concours Terres d'idées

Pour montrer et « renforcer son engagement auprès du monde agricole », le groupe Mutualia reconduit son concours Terres d'idées lancé l'an dernier. Comme la première, cette seconde édition vise à donner « un coup de pouce aux projets agricoles » valorisant l'innovation, les territoires, l'emploi et le développement durable. Attention, si vous êtes intéressé, les dossiers de candidature doivent être envoyés avant le 31 mars.

12Mars
Congrès de la FNPL

La visibilité économique n'est toujours pas en vue

Bien que les producteurs de lait travaillent depuis de nombreuses années sur les leviers de valorisation de la production, et que la loi Égalim commence à produire des effets, la visibilité économique reste faible sur les exploitations. Il s'agit pourtant d'un élément de sérénité indispensable pour développer davantage les axes sociétaux, favoriser le renouvellement des générations et assurer la présence d'élevages laitiers au modèle durable sur tout le territoire.