Jeunes agriculteurs

Articles relatifs au syndicat Jeunes agriculteurs.

18Octobre
Concours

Lycéens, lycéennes, à vos caméras : l'édition 2020 des concours "Je filme le métier qui me plaît" et "Je filme ma formation" est lancée. Ainsi, les élèves qui se posent des questions sur leur orientation peuvent découvrir, de façon dynamique, concrète et ludique, les différentes possibilités d'études et d'emplois qui s'offrent à eux, et en particulier la formation ou le métier qu'ils ont choisis de filmer. L'occasion, pour ceux qui s'y intéressent, d'en savoir plus sur les cursus et professions du secteur agricole.

11Octobre
« Les jeunes talents de l'agriculture »

Émeric : « évoquer l'avenir de la ferme dans la relation père/fils »

Ses études dans une école de commerce, son stage aux États-Unis et ses premiers emplois dans le secteur financier à Londres et à Paris auraient pu détourner Émeric de l'exploitation familiale dans les Hauts-de-France. Mais son envie de devenir agriculteur était ancrée en lui, il suffisait juste d'attendre l'élément déclencheur pour qu'elle se concrétise. De quoi s'agit-il ? Pour le savoir, il faut lire ce 14e témoignage de la série présentant, en quelques lignes, les spécificités des parcours et projets des jeunes agriculteurs qui ont inspiré le livre de Christophe Dequidt, consultant, et son épouse Sylvie : "Le tour de France des jeunes talents de l'agriculture".


8Octobre
Manifestations

« On ne veut pas embêter les automobilistes, juste crier notre détresse ». Sur des ronds-points et le périphérique toulousains, plusieurs dizaines d'agriculteurs ont tenu mardi des barrages filtrants pour dénoncer un « agribashing » allant croissant selon eux. Musique entrainante, saucisses au barbecue, bières et températures estivales... L'ambiance est bon enfant, mais l'amertume est tangible en cette journée de mobilisation nationale, menée, sous le slogan, « France, veux-tu encore de tes paysans ? », par le syndicat majoritaire FNSEA et les Jeunes agriculteurs.

8Octobre
Manifs #Sauvetonpaysan

Les agriculteurs bloquent les routes pour pousser un « cri de détresse»

À l'appel de la FNSEA et de Jeunes agriculteurs, des centaines d'agriculteurs manifestent en tracteur dans les rues de nombreuses villes et autour de la capitale pour dénoncer un certain agribashing et exprimer un ras le bol d'origines diverses : sentiment de rejet, accusations sans fondement d'être des pollueurs et empoisonneurs, zones de non-traitement jugées injustifiées, accords commerciaux jugés pénalisants pour leurs productions et filières. Dans le Lot-et-Garonne, c'est la Coordination rurale qui s'est mobilisée avec les mêmes mots d'ordre. [Dernière mise à jour le 09/10/2019 à 09h47]

4Octobre
« Les jeunes talents de l'agriculture »

Grégoire : « La force, c'est l'équipe, le groupe »

Même si pendant ses études, Grégoire, avide de découvertes, multiplie les expériences, son objectif est de reprendre plus tard une ferme. But aujourd'hui atteint : il est installé avec son père, son oncle et trois cousins dans un Gaec où chacun puise sa « force » dans « le groupe ». Une véritable dynamique d'équipe se dégage en effet de ce 13e témoignage de la série présentant, en quelques lignes, les spécificités des parcours et projets des jeunes agriculteurs qui ont inspiré le livre de Christophe Dequidt, consultant, et son épouse Sylvie : "Le tour de France des jeunes talents de l'agriculture".

1Octobre
Incendie de l'usine Lubrizol à Rouen

Le ministre annonce des « avances » d'indemnisation « dès la semaine prochaine »

L'incendie, qui s'est déclaré dans l'usine Lubrizol classée Seveso le 26 septembre, a engendré l'instauration d'un périmètre s'étendant sur plus de 200 communes de Seine-Maritime, de l'Oise, de la Somme, de l'Aisne, du Nord et du Pas-de-Calais. Les agriculteurs de cette zone s'inquiètent de plus en plus des conséquences des restrictions mises en place, avec une question essentielle : qui va payer ? Le ministre de l'agriculture annonce que les exploitants victimes seront « indemnisés » pour les pertes, avec « des avances versées dès la semaine prochaine ».

27Septembre
Promotion du métier d'agriculteur

Solidaire, dynamique, enthousiaste, sportif, festif: c'est ça être agriculteur !

L'épisode 1 de la web-série de vidéos de promotion du métier d'agriculteur réalisée par les JA d'Ille-et-Vilaine est sortie aujourd'hui. Il met en scène des jeunes producteurs « solidaires, dynamiques, enthousiastes, sportifs et festifs » qui s'entraident, aident leurs concitoyens, prennent plaisir à faire plein de travaux différents, à un rythme parfois soutenu, tout en ayant le temps de faire du sport, de voir des amis et de sortir. « C'est ça, être agriculteur aujourd'hui » !

27Septembre
« Les jeunes talents de l'agriculture »

Benoît : « 1 ha de tabac équivaut à 10 ha de blé » en termes de revenus

Après la Grande-Bretagne, Benoît, originaire de la Marne, part travailler dans le sud-ouest où il découvre et se passionne pour la culture du tabac. Lorsqu'il reprend la ferme familiale avec son frère, il pense tout naturellement à cette plante pour diversifier l'assolement et dégager de la valeur ajoutée. Une diversification réussie qu'il raconte dans ce 12e portrait de la série présentant, en quelques lignes, les spécificités des parcours et projets des jeunes agriculteurs qui ont inspiré le livre de Christophe Dequidt, consultant, et de son épouse Sylvie : "Le tour de France des jeunes talents de l'agriculture".

27Septembre
Paroles de lecteurs

Pour réussir son installation en agriculture, il faut...

... des parents agriculteurs qui ont « bien travaillé et pas eu trop d'enfants », de l'argent et surtout beaucoup prier, estiment les lecteurs de Terre-net, dont la plupart pensent que le dispositif d'accompagnement proposé par les organisations professionnelles agricoles n'est pas adapté aux besoins actuels des porteurs de projets. Chenesclairs et drd, eux heureusement, ne regrettent pas de s'être installés.

26Septembre
Malaise agricole

Depuis lundi, les producteurs entretiennent les « feux de la colère »

À l'appel des FDSEA des départements du grand bassin parisien et des Hauts-de-France, mais aussi de Vendée, des centaines d'agriculteurs poursuivent, depuis lundi, leurs « feux de la colère », pour exprimer leur malaise face à une pression sociétale jugée trop forte. [Article publié initialement le 25/09]