Investissement

Tous les articles portant sur les investissements réalisés par les agriculteurs.

23Mai
Méthanisation

G. Berson : « Du biogaz pour 2 000 foyers à partir de déchets organiques »

5,2 millions d'euros, 2 ans de réflexion et 1 de construction... Le méthaniseur de la BLB Gaz a demandé beaucoup d'énergie avant d'être inauguré le 17 mai dernier. Il devrait produire 170 Nm3/h de gaz vert grâce à 10 000 t de déchets agroalimentaires. De l'énergie renouvelable vertueuse car le digestat retourne ensuite dans les parcelles et réduit la dose d'engrais chimique de 50 %. Une diversification intéressante pour les agriculteurs qui, par ailleurs, pourrait changer leur image auprès du grand public.

14Mai
Partenariat Crédit Agricole/BEI

Il y a quelques semaines, le Crédit Agricole et la Banque européenne d'investissement (BEI) ont débloqué le troisième volet du programme de financement Crédit Agricole - Prêt PME et Mid-Cap Agriculture II, créé en 2016 et visant à proposer des conditions d'emprunt attractives aux petites et moyennes entreprises agricoles, forestières et halieutiques.


25Avril
En bovin viande

Coûts, valeur ajoutée et productivité : les trois facteurs clés de la résilience

Crise sanitaire, envolée des prix des matières premières, sécheresse... : les éleveurs de bovins viande font face à de nombreux aléas, d'où l'importance de sécuriser leur système et rendre leurs exploitations moins sensibles aux évènements. Cela passe par la maîtrise des coûts de production, la valorisation des produits avec création de valeur ajoutée et la productivité du travail.

23Avril
[Vidéo] Bosch Smart Crops Field Sensor

Des capteurs connectés pour un suivi dynamique des cultures

Smart Crops Field Sensor de Bosch a été primé d'une médaille d'argent au dernier Sima. Il permet un suivi dynamique de la végétation par des capteurs connectés aux champs et aide ainsi au pilotage des cultures. Hervé Loizeau, le responsable commercial IoT smart agriculture de Bosch France nous le présente plus en détails lors d'une interview vidéo.

3Avril
Robot de traite

Les 7 étapes de réflexion avant de franchir le cap et d'investir

Selon une étude de la MSA, 5 % des éleveurs laitiers équipés d'un robot de traite abandonnent leur outil pour revenir en salle de traite classique. Pour Coralie Hayer, conseillère prévention, il s'agit d'un manque d'anticipation et de réflexion. Avantages, inconvénients, organisation du travail et du bâtiment, maintenance de l'outil, etc. : elle nous livre les quelques points sur lesquels s'attarder avant de franchir le cap, quel que soit le robot (traite, alimentation racleur).

29Mars
Une laiterie au c½ur de Paris

Du lait acheté 45 cts/l, transformé et revendu 1,6 ¤/l le tout en circuit court

Paul Zindy aurait pu être éleveur, il est devenu fromager parisien. Après avoir cherché à s'installer hors cadre familial afin d'assouvir sa passion pour la transformation laitière, le jeune homme a finalement monté sa propre laiterie au c½ur de la capitale. Ses objectifs étaient clairs : faire de bons produits, locaux et rémunérateurs. Mission accomplie ! Après avoir contractualisé 80 000 litres à 45 cts/l avec un éleveur laitier du Vexin, le jeune homme fabrique et commercialise ses produits dans le 18e arrondissement. Une aubaine pour ce passionné d'élevage et de fromage qui, grâce à son activité, retisse le lien entre ville et campagne.

14Mars
Prix agricoles à la production

En augmentation de 6,1 % entre janvier 2018 et 2019

Selon l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), les prix agricoles à la production sont en hausse de + 6,1 % en janvier 2019 par rapport au même mois de l'année précédente, contre + 5,1 % en décembre dernier comparé à décembre 2017. Ont progressé principalement les pommes de terre (+ 59,5 %) et les céréales (+ 26,3 %), notamment le blé tendre (+ 32,4 %) et le maïs (+ 20,2 %). Le prix du lait, lui, est en très légère augmentation (+ 2,2 %).

5Mars
[Tribune] Arnaud Rousseau, groupe Avril

« Des protéines européennes pour les Européens »

Alors que 70 % des besoins en protéines des Européens sont importés, l'Europe a besoin d'un ambitieux plan protéines. Le Président de la République a pris la mesure en portant cette ambition d'un plan protéines pour la France et l'Europe. Nous avons besoin pour y répondre d'un soutien net de la Pac et des politiques publiques nationales en faveur des protéines végétales indique Arnaud Rousseau, président de la Fop et du groupe Avril, dans une tribune.