Grippe aviaire

image Grippe aviaire

Articles relatifs à l'épidémie de grippe aviaire en France.

5Décembre
Maïsadour

Après trois années en négatif, le groupe coopératif agricole landais Maïsadour a renoué, sur l'exercice 2016/2017, avec un résultat net positif à 4,8 millions d'euros malgré une baisse de son chiffre d'affaires à 1,336 milliard d'euros (- 8,8 %) due à la grippe aviaire, occasion de lancer un « plan stratégique de reconquête et de sécurisation » jusqu'en 2026.


5Décembre
Virus aviaire en Lot-et-Garonne

Le virus détecté vendredi dans un élevage de canards du Lot-et-Garonne est « faiblement pathogène », sans lien avec les épizooties de grippe aviaire des deux dernières années, et ne nécessite pas l'abattage des animaux de cet élevage, a-t-on appris mardi de sources officielles.

3Décembre
Fêtes de fin d'année

Malgré deux crises aviaires successives et l'abattage de millions de palmipèdes dans les élevages du Sud-Ouest et des Landes, il y aura bien du foie gras pour Noël et la Saint-Sylvestre mais en moindre quantité, et il sera plus cher. Pas de quoi détourner les consommateurs de ce patrimoine de la gastronomie française, se rassurent les professionnels de la filière.

    16Novembre
    Bien-être animal

    Une centaine de personnes se sont retrouvées jeudi pour un apéritif au foie gras dans le centre-ville d'Agen en réponse à la présence, à quelques mètres d'un stand d'information de l'association Welfarm, en tournée dans le sud-ouest pour inciter le grand public à ne plus consommer de foie gras, magret et confit.

    7Novembre
    Au marché au gras de Samatan

    « Il faut garder le sourire », dit Laurence, derrière son étal de foie gras. Au marché au gras de Samatan (Gers), la foule et les prix de la précieuse marchandise sont venus au secours lundi du moral des producteurs, marqués par deux épisodes de grippe aviaire.

      7Octobre
      Crise aviaire dans le Sud-Ouest

      Après deux crises aviaires successives dans le Sud-Ouest, la filière avicole landaise tente de reprendre pied, entre défense de la qualité de ses produits, efforts de traçabilité et espoir de vaccination en cas de nouvelle épizootie.