Imprimé le 25/02/2021 20:11:06

Matignon / Réactions syndicalesLa Confédération paysanne juge "décevant" le plan d'aide sur la sécheresse

| AFP

PARIS, 22 août (AFP) - La Confédération paysanne a jugé "décevant" le plan d'aide aux agriculteurs victimes de la sécheresse présenté vendredi par le gouvernement, qui confirme selon elle "l'agriculture libérale" et "ne prend pas en compte les répercussions sociales pour les petits paysans", a-t-elle annoncé à l'issue d'une réunion à Matignon à laquelle elle n'était pas conviée.

"Le Fonds de garantie des calamités agricoles va être abondé par l'Etat seul et pas par une taxe sur la filière agroalimentaire, comme nous le demandions, c'est une première déception", a déclaré Nicolas Duntze, un des porte-parole du mouvement.

"En refusant de taxer ceux qui tirent profit de l'agriculture, les distributeurs et l'industrie agroalimentaire, ces mesures confirment l'agriculture libérale et occultent le nécessaire effort de solidarité de l'ensemble de la filière", a-t-il ajouté.

"Le plan d'aide ne prend pas en compte les répercussions de la sécheresse pour les petits éleveurs, pour un grand nombre de petits paysans, qui ont besoin du versement immédiat d'aides directes", a-t-il ajouté. "Ces mesures vont semble-t-il aider d'abord les grosses exploitations, plutôt que les petits paysans", a-t-il résumé.

Le gouvernement a décidé vendredi d'abonder le Fonds national des calamités agricoles de 180 millions d'euros d'ici la fin de l'année dans le cadre des aides aux agriculteurs victimes de la sécheresse, principale mesure d'un plan d'aide qui s'élève au total à 500 millions d'euros.

La Confédération paysanne, qui a obtenu 26% des voix aux dernières élections des chambres d'agriculture, avait dénoncé plus tôt le fait de n'avoir pas été conviée à cette réunion. Seuls les syndicats majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs, y ont participé.

Le porte-parole a jugé "normal" que le ministre de l'Agriculture, Hervé Gaymard, s'engage à recevoir toutes les organisations agricoles pour organiser l'application de ce plan d'aide.

Par ailleurs, le mouvement de José Bové a pris acte de l'invitation du ministre au Commerce extérieur, François Loos, qui va recevoir jeudi à Bercy "l'ensemble des organisations professionnelles agricoles" pour discuter de la conférence de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) à Cancun, au Mexique.

"C'est bien, si cela se fait, cela montrera que le gouvernement tient son engagement d'établir une concertation, et sur ce sujet, nous avons beaucoup de choses à dire", a souligné Nicolas Duntze.



Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article