Imprimé le 01/12/2020 15:57:10

Accord UE/MexiqueUne pétition contre l'importation de 20 000 tonnes de viande bovine

| par | Terre-net Média

Après l'annonce de la signature de l'accord entre l'Union européenne et le Mexique, qui prévoit l'importation de 20 000 tonnes de viandes bovines mexicaines sur le sol européen, les éleveurs du Massif Central ont lancé une pétition pour dénoncer l'absurdité de cet accord, en pleine crise économique et sanitaire.

Conclu le 28 avril, le projet d’accord entre le Mexique et l’Union européenne révolte les éleveurs français. Et pour cause : alors que la filière bovine française souffre déjà de prix bas et voit la situation s’aggraver à cause de la crise liée au Covid-19, cet accord prévoit l’importation de 20 000 tonnes de viandes bovines mexicaines vers l’Union européenne, à droits d’entrée très réduits.

En réaction, des éleveurs du Massif Central ont lancé dès le 30 avril une pétition en ligne sur change.org, à l’attention du Parlement européen, dénonçant une clause « en totale contradiction avec les aspirations des consommateurs qui veulent retrouver l’authenticité des produits et accordent une grande attention à l’origine de ce qu’ils mangent ». Sans compter que depuis le début de la crise, le principe de souveraineté alimentaire revient sur le devant de la scène, porté par le président de la République qui y a fait allusion à plusieurs reprises lors de ses dernières interventions.

« Le Mexique est un grand pays, un pays ami. Mais il est légitime que les Français et les Européens puissent consommer ce qu'ils produisent et il en est de même pour tous les peuples du monde », indique le texte de la pétition. Les signataires demandent la sauvegarde de « nos élevages et nos modes de production extensifs », et demandent au Parlement européen de s’opposer à la conclusion d’un accord définitif qui conserverait cette clause.

La pétition est accessible via ce lien. Elle a déjà recueilli, ce 4 mai, plus de 10 000 signatures.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article