Imprimé le 08/07/2020 10:08:39

CoronavirusAnnulation du dernier jour du salon de l'agriculture

| par La rédaction, avec l'AFP | Terre-net Média

Le salon international de l'agriculture à Paris fait partie des évènements annulés dans le cadre des mesures nationales prises contre le coronavirus en France. De nombreux autres rendez-vous sont annulés. Des mesures plus strictes ont été prises dans l'Oise et en Haute-Savoie.

Salon de l'agricultureLa dernière journée du salon de l'agriculture 2020 est annulée en raison de l'épidémie de coronavirus. (Photo d'archive. ©Terre-net Média) 

Face à l'intensification de l'épidémie causée par le nouveau coronavirus (Covid-19), le gouvernement français annonce l'annulation de tous les « rassemblements de plus de 5 000 personnes » en milieu fermé et certains événements en extérieur, comme le carnaval d'Annecy du 6 au 8 mars ou le semi-marathon de Paris ce dimanche 1er mars.

Ces mesures, prises lors d'un conseil de défense et d'un conseil des ministres exceptionnels, conduisent aussi à annuler la dernière journée du salon international de l'agriculture (Sia) dimanche à Paris, a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran.

Le salon ferme ses portes ce samedi soir 29 février 2020, un jour plus tôt que prévu, ont confirmé les responsables du Sia. En 2019, il avait attiré quelque 630 000 personnes, mais la fréquentation du salon de l'agriculture cette année « est à la baisse, et le coronavirus y a fortement contribué », a indiqué Jean-Luc Poulain, président du salon.

L'épreuve de présentation du trophée national des lycées agricoles (TNLA) prévue dimanche dans le cadre du salon de l'agriculture est donc elle aussi annulée. Le classement se fera à partir des épreuves déjà réalisées.

 

 

De nombreux autres évènements sont annulés en France et dans le monde. C'est par exemple le cas du  plus grand salon de vins et spiritueux de Chine, prévu à Chengdu fin mars et qui attire 400 000 personnes : il a été reporté sine die par les autorités chinoises. 

Les salons qui ont eu lieu ces dernières semaines ont souvent accusé une baisse de visitorat. En France, le salon Wine-Paris-Vinexpo, qui s'est tenu du 10 au 12 février, a reçu un tiers des visiteurs professionnels chinois qui étaient inscrits, c'est-à-dire une centaine de personnes sur les 300 qui avaient fait une pré-inscription.

Mesures plus strictes dans l'Oise et en Haute-Savoie

Les mesures annoncées en France par le gouvernement face au coronavirus sont provisoires, a précisé le ministre de la Santé Olivier Véran. « Nous serons sans doute amenés à les faire évoluer, ce sont des mesures contraignantes et nous souhaitons paradoxalement qu'elles durent un peu, parce que cela voudrait dire que nous parvenons à contenir la propagation du virus ».

Des mesures encore plus strictes ont été prises pour les deux principaux foyers de propagation du virus en France, l'Oise et la commune de La Balme-de-Sillingy en Haute-Savoie. « Dans l'Oise et dans la commune de La Balme, tous les rassemblements seront interdits jusqu'à nouvel ordre », a indiqué Olivier Véran. Dans les cinq communes de l'Oise particulièrement touchées (Creil, Crépy-en-Valois, Vaumoise, Lamorlaye, Lagny-le-Sec) ainsi qu'en Haute-Savoie à la Balme, « nous recommandons aux habitants de limiter leurs déplacements ». « Ils peuvent se déplacer pour se nourrir, pour faire leurs courses », mais ils doivent éviter les « déplacements inutiles » et doivent « si possible recourir au télétravail ». Dans les cinq communes de l'Oise, « les établissements scolaires qui comptent des cas contact et qui présentent donc un risque plus élevé ne rouvriront pas lundi », selon le ministre de la Santé.

En France, le ministre a indiqué les chiffres de « 59 patients hospitalisés », « 12 guéris » et 2 décédés (un enseignant français de 60 ans dont le décès a été annoncé mercredi 26 février et un touriste chinois de 80 ans).

Près de 40 000 personnes déjà guéries

L'épidémie, qui approche des 3 000 morts pour plus de 85 000 cas (dont quelque 79 000 cas pour 2 838 décès en Chine) a fait plonger les marchés financiers à l'un de leurs plus bas niveaux depuis la crise financière de 2008-2009, à l'origine d'une récession de l'économie mondiale.

Une donnée toutefois encourageante sur le plan médical : sur plus de 85 000 personnes contaminées dans le monde, près de 40 000 sont déjà guéries, selon un décompte effectué par l'Université Johns Hopkins, aux États-Unis, qui compile des informations de l'OMS et des autorités sanitaires de chaque pays.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article