Imprimé le 16/10/2019 15:12:34
Dossier Retour au dossier Maïs fourrage

PyraleProtéger les maïs 2020 dès l'ensilage 2019

| par | Terre-net Média

Même si les peuplements ne sont pas aussi nombreux cette année, lorsqu'elle est présente, la pyrale du maïs peut fortement pénaliser le rendement et la qualité des maïs. Dans ce cas, il est important d'agir dès la récolte pour sécuriser la prochaine.

Forte pression de pyrale sur maïs fourrage avant récolte : perte de rendement liée à la casse de tige et à la chute d’épis.Forte pression de pyrale sur maïs fourrage avant récolte : perte de rendement liée à la casse de tige et à la chute d’épis. (©Arvalis-Institut du végétal)

La pyrale du maïs est un ravageur à prendre au sérieux. Les œufs pondus par le papillon sur les feuilles deviennent des larves qui creusent des galeries dans la plante et dans les épis. En cas de forte pression, la tige du maïs peut même se casser et les épis tomber.

Arvalis-Institut du végétal préconise aux producteurs d'effectuer des comptages de larves en veille de récolte pour mieux définir les zones à risques et mettre en place un plan de lutte dès la récolte. Cela commence par un broyage des cannes et l'enfouissement des résidus au plus vite pour éviter aux larves qui migrent vers le bas de passer l'hiver.

D'autres méthodes existent comme la lutte biologique avec des trichogrammes, à prévoir dès le début du printemps. Concernant la lutte chimique, comme pour la lutte biologique, l’efficacité du traitement est liée au bon stade d’application : au début du vol des papillons pour le dépôt des trichogrammes, au pic de vol des papillons pour les solutions insecticides chimiques. La lecture des bulletins de santé du végétal permettra une application au bon moment.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article