Imprimé le 15/11/2019 21:04:13

Paroles de lecteursÀ l'unisson contre la signature de l'accord UE/Mercosur

| par | Terre-net Média

L'entente « historique » trouvée autour de l'accord UE/Mercosur entre l'Union européenne et ces pays d'Amérique du Sud a créé le consensus chez les lecteurs de Web-agri, qui ont déploré toute la semaine les conséquences dramatiques de ce traité pour l'agriculture française et surtout la filière bovin viande. Beaucoup sont « écoeurés » et se sentent trahis par leurs représentants politiques, notamment Emmanuel Macron, et mal défendus par les syndicats agricoles. Réglementation, protection de l'environnement, bilan carbone... : que de dissonances entre ce qu'impose l'État aux agriculteurs en France et ce qu'il autorise pour les importations de produits agricoles sud-américains.

paroles de lecteurs signature accord de libre echange ue mercosur « Voilà comment supprimer la filière viande bovine en France ! », se sont insurgés les lecteurs de Web-agri.(©John Kehly, Fotolia // Création Terre-net Média) 

Steph72 : « Cet accord de libre-échange UE/Mercosur est une trahison de plus... Écoeurant ! »

Titian : « Le jour est grave (...). » 

« Une trahison de plus », « Écoeurant ! », « une honte !! »

Chris : « Allez les gars, on baisse son froc, on se penche en avant et on serre les dents !!! »

jersiaise : « Quelle honte !! »

lequartdubois : « Vivement la retraite ! »

Cet accord va accélérer la disparition des agriculteurs

steph72 : « C'est comme si la France avait anticipé qu'il y aurait bientôt des départs en retraite massifs et de nombreuses cessations d'activité en agriculture, notamment en élevage. L'accord va permettre de combler le déficit de production de viande dans notre pays. Entre le véganisme et cet accord de libre-échange, les éleveurs sont complètement découragés. Je ne serais pas surpris s'il reste moins de 50 000 agriculteurs dans 10 ans. »

Voir un autre Paroles de lecteurs sur l'accord UE/Mercosur :
Le Ceta et l'accord UE/Mercosur « vont tuer l'agriculture française »

Jo : « (...) Par contre, il y aura de plus en plus de villes à la campagne. De beaux pavillons en parpaings seront construits sur les parcelles agricoles mais le problème c'est que les parpaings ne se mangent pas !! »

réglementation : deux poids, deux mesures

Jojo : « Le problème surtout, c'est que l'on va importer des produits agricoles qui ne correspondent pas à nos attentes sociétales, tout ça pour prendre des parts de marché dans l'industrie en Amérique du Sud... » 

PàgraT : « (...) C'est quand même effarant que le secteur agricole soit le seul où on impose des normes très exigeantes (produits phytos, bien-être animal, etc.) aux producteurs pour les oublier quand il s'agit d'importations. Les paysans ne peuvent pas compter non plus sur les distributeurs qui se servent de la belle image de leurs produits pour les vendre à bas prix et évitant soigneusement de mentionner leur origine. Quant à essayer de nous convaincre en nous disant que des contrôles vont être faits, vous nous prenez pour des naïfs : les contrôleurs ne parviennent même pas à tout contrôler en Europe alors de l'autre côté de l'Atlantique... (...) »

Steph72 : « Nos politiques sont des menteurs ! Ils nous font croire qu'ils vont vérifier les normes de production alors qu'il ne l'ont jamais fait avant !! On va retirer le glyphosate chez nous et là-bas, ils continueront à traiter à l'hélicoptère !! Plein de substances, interdites chez nous, sont autorisées dans ces pays (les farines de viande, les hormones de croissance et les antibiotiques dans l'alimentation animale, etc.), sans aucune traçabilité et avec des pratiques sanitaires douteuses... »

« L'agriculture, une monnaie d'échange »

fab : « Finalement, rien ne change ! L'agriculture est toujours une monnaie d'échange. Quand je pense que chez nous, il faut demander une autorisation pour abattre des arbres ! On sait très bien que ces importations vont encore faire baisser le prix de la viande (...) »

gillesdu01 : « À la fin, c'est l'Allemagne qui gagne, c'est elle qui a le plus gros potentiel d'exportation avec tous ses voitures... Toutes les multinationales aussi sont sur le coup. Par contre, pas certain que nos fromages fassent un carton chez les Brésiliens ou les Argentins… »

« Ne parlons pas du bilan carbone... dont on parle tant ! »

Ptipilote : « Voilà comment supprimer la filière viande bovine en France. Et merci pour la qualité de ces importations, sans parler du bilan carbone... dont on parle tant ! »

Retrouvez également le Paroles de lecteurs : Les élevages bas carbone sont-ils forcément herbagers ?

PàgraT : « L'Europe préfère importer de la viande produite en feed lots au détriment de l'élevage à l'herbe et en même temps nous demande, sans sourciller, de faire toujours plus pour l'environnement et la santé des citoyens ! Vive l'hypocrisie !! »

steph72 : « (...) Demain, on ne produira plus que des céréales et les moins bonnes terres seront en friche. Excellent pour la biodiversité et le tourisme !! »

mamie en colère : « Un véritable scandale en effet à l'heure du dérèglement climatique : nos gouvernants veulent nous faire payer des taxes carbone et autres mais cela ne les dérange pas de faire venir par avion des produits de moindre qualité de l'autre bout du monde ! Pensent-ils à nos éleveurs et, plus largement, à nos agriculteurs ? Le président de la République peut bien aller faire le beau au Salon de l'agriculture... (du reste, nos paysans se font du tort eux-mêmes en lui réservant un bon accueil). Pour qui travaillent nos hommes d'État ? Certainement pour leur pays ! »

Les hommes politiques « nous baladent »,
mais nous ne sommes pas « dupes » !

gillesdu01 : « La FNSEA ne dit rien pendant des mois et envoie ensuite ses adhérents manifester. Mais dans ces manifs, comme dans celles contre le Ceta ou tout autre accord de libre-échange, on ne voit jamais les grands syndicats agricoles européens comme le Copa-Cogeca. C'est comme les hommes politiques, on voit Macron applaudir des deux mains l'accord signé avant de nous annoncer qu'il allait être vigilants avant de le ratifier. On nous balade... » 

À propos de l'accord commercial entre l'Union européenne et le Canada :
Première bougie pour le Ceta, les craintes persistent

titian : « Ça fait bien longtemps que je ne suis plus dupe de rien : des grands principes et résolutions, le cœur sur la main, par devant puis de violents coups de couteau dans le dos. Ainsi va la nature humaine, pour peu qu'elle soit assoiffée de pouvoir... »

steph72 : « Les hommes politiques ont la mémoire courte : ils ne se rappellent pas de la viande avariée brésilienne à destination de l'Europe. Ce n'est pourtant pas si vieux. Cette viande va pouvoir maintenant arriver en carcasse et sera mélangée à la viande française, transformée en steaks hachés et estampillée "Transformée en France". Arrêtez de nous prendre pour des naïfs en minimisant les conséquences de l'accord UE/Mercosur sur l'agriculture ! Vous la sacrifiez au profit de l'industrie !! Cela n'augure rien de bon pour la Pac : les agriculteurs vont se faire avoir sur les deux tableaux : des prix en baisse et des compensations en baisse. »

Et sur Facebook, le terrain d'entente trouvé autour l'accord UE/Mercosur entre l'Union européenne et ces pays d'Amérique du Sud a suscité plus de 300 partages et 30 commentaires, dont :

posts facebook accord entre l ue et le mercosur (©Page Facebook de Web-agri) 


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article