Imprimé le 21/10/2019 00:40:23

[Exclusif] Enquête #AgirPourMieuxManger« Très fort rejet des mesures prônant le véganisme ou des mesures anti-viande »

| par | Terre-net Média

Selon les résultats de la grande consultation citoyenne #AgirPourMieuxManger initiée par la plateforme Make.org à laquelle Web-agri s'est associé, les mesures prônant le véganisme et l'arrêt total de la consommation de viande sont très fortement rejetées » par les citoyens.

Selon les résultats de la grande consultation #AgirPourMieuxManger, les Français expriment un très fort rejet contre les restrictions alimentaires imposées, notamment le véganisme.Selon les résultats de la grande consultation #AgirPourMieuxManger, les Français expriment un très fort rejet contre les restrictions alimentaires imposées, notamment le véganisme. (©Pixabay) 

Après deux mois de consultation publique durant lesquels 460 000 participants, 1 260 000 votes et 8 130 propositions ont été réunis, la plateforme citoyenne Make.org dévoile, jeudi 20 juin, les résultats de sa grande enquête #AgirPourMieuxManger.

N’en déplaise aux extrémismes végans et autres abolitionnistes, « les propositions prônant le végétarisme - notamment la question des repas végétariens dans les cantines scolaires - sont les plus controversées de la consultation, et les mesures visant à bannir la viande sont très vivement rejetées », relève la plateforme.

« Le souci du bien-être animal se manifeste dans le souhait d’un meilleur encadrement de la pêche et de l’élevage. En revanche, malgré les polémiques médiatiques sur les abattoirs, il ne se traduit pas par une condamnation globale de la consommation de viande. Au contraire, les mesures prônant le véganisme et l’arrêt total de la consommation de viande sont très fortement rejetées », insiste Make.org.

Plus globalement, les consommateurs plébiscitent un développement fort des circuits courts, « la solution phare pour permettre de manger de meilleurs produits (locaux, de saison, non transformés), pour réduire l’empreinte carbone de notre alimentation, et pour mieux rémunérer les agriculteurs ».

Par ailleurs, « le bio n’apparaît plus comme la seule valeur cardinale du mieux manger. Il reste certes présent de manière transversale dans les propositions (notamment dans le souhait d’une transition vers une agriculture alternative), mais il est concurrencé par la priorité accordée aux produits locaux et de saison, aux valeurs de proximité, de terroir et de “made in France”. »

Pourquoi Web-agri est partenaire de la grande consultation « Comment permettre à chacun de mieux manger ? »

Lors du lancement de la consultation #AgirPourMieuxManger le 26 mars dernier, Web-agri et Terre-net, soucieux de tenir une ligne éditoriale participative, s’étaient volontiers associés à la démarche, en invitant les agriculteurs à y participer, malgré son côté très « grand public » et son orientation parfois très militante. Mais il s’agissait d’une raison de plus pour inviter les agriculteurs à donner leur avis. Car, chez Web-agri et Terre-net, nous restons persuadés que les agriculteurs sont les mieux placés pour parler de leur métier et de leurs productions.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article