Imprimé le 19/10/2019 22:58:12
Dossier Retour au dossier Bâtiments d'élevage

Paroles de lecteursFaut-il ou non sortir les vaches ?

| par | Terre-net Média

Le pâturage est-il toujours gage de bien-être animal ? Pour de nombreux lecteurs de Web-agri, qui ont réagi à la vidéo de l'agriyoutubeur Étienne Fourmont où il montre la stabulation de ses vaches laitières, c'est une évidence. Pour d'autres beaucoup moins... Les bêtes, elles, qu'en pensent-elles ? Apparemment, toutes n'aiment pas sortir et ce sont surtout les consommateurs qui rejettent l'élevage en bâtiment toute l'année. L'essentiel, donc, que les éleveurs soient heureux dans leur système !

paroles de lecteurs elever des vaches avec ou sans paturage « Le consommateur ne veut plus du zéro pâturage !! », insiste débutant. (©Étienne Fourmont // Création Terre-net Média)

Jeje50 : « Très beau reportage. Étienne, tu as du courage de montrer ton élevage en toute transparence. Tes vaches laitières sont dans le confort total, avec un système de circulation et des robots au top pour tes animaux et toi. Je préférerais être une vache dans ton exploitation, qu'un Parisien qui doit prendre le métro tous les jours, entassé dans un wagon où les conditions de bien-être sont loin d'être respectées ! » 

Quelques défenseurs de l'élevage en bâtiment...

ceres : « C'est malheureux de toujours être critiqué quoi qu'on fasse. Les vaches sont bien mieux à l'ombre dans une stabulation, avec de l'air renouvelé, qu'en plein cagnard dans un pré en plein mois d'août avec de la bouse et des mouches partout. En outre, c'est un super vecteur de mammites !! Sans parler des périodes très humides où les vaches pataugent dans la boue... »

... Et de fermes opposants

steph72 : « Facile de prendre les extrêmes pour démonter le pâturage ! Mes vaches ne restent que quatre mois en bâtiment et elles sont pourtant bien contentes de sortir… Le système logettes, où des vaches se couchent dans l'aire d'exercice et glissent sur le béton, c'est génial, c'est sûr ! Comment défendre la marque "lait de pâturage" quand d'autres vantent l'élevage en bâtiment toute l'année ? »

hub : « Un bâtiment 4 étoiles pour vaches ?! Elles ne sortent jamais, ne pâturent pas, courent rarement et passent leur vie sur le béton, etc. C'est ça le top du confort animal ? » 

Nath 22 : « Les vaches sont des ruminants alors les élever en batteries ?! C'est bien triste, elles sont faites pour courir dans les champs, pas sur du béton ! Et après, on parle du bien-être animal !! On en ferait autant aux humains... »

Les vaches sont contentes et les consommateurs aussi !

débutant : « Nos bâtiments sont équipés de ventilateurs pour pallier les fortes chaleurs. Malgré tout, il y a des périodes propices dans l'année pour sortir les vaches. »

evelynn : « Une vache heureuse est une vache qui a accès au pâturage. En plus, les animaux qui pâturent entretiennent nos paysages et c'est bon pour le tourisme. Il est important de respecter leur bien-être, pour eux comme pour les consommateurs qui sont de plus en plus exigeants. Gare sinon à l'agribashing... »

steph72 : « Quand on a la possibilité de faire pâturer ses vaches avec des parcelles proches des bâtiments d'élevage, pourquoi choisir de les élever toute l'année en stabulation ? Quand tu sors les vaches dehors, elles sont contentes. Et quoi qu'on en dise, pour le consommateur, le pâturage est synonyme de bien-être animal ! »

débutant : « Le consommateur ne veut plus du zéro pâturage !! »

Il y a des bêtes qui aiment sortir, d'autres moins

Patrice Brachet : « Je ne suis pas un adepte du pâturage en raison d'un manque de surface disponible. Mais cette année, j'ai quand même franchi le pas en mettant un parcours de 3 ha à mes vaches pour qu’elles se dégourdissent les pattes, avec des haies, des abreuvoirs, des auges. Globalement, seule la moitié du troupeau passe son temps dans le parc. Moralité : les animaux n'ont pas tous les mêmes goûts, comme les humains. Néanmoins, la parcelle étant le long d'un chemin de randonnée, ça donne une bonne image de l'élevage, je vous l'accorde. »

Voir les conseils d'Étienne Fourmont pour communiquer sur les réseaux sociaux : Rester simple, factuel et persévérant : les conseils d'Étienne, alias @Agrikol

ceres : « J'ai arrêté les vaches mais lorsque j'en avais, elles étaient élevées en logettes avec pâturage. Elles étaient heureuses de sortir au printemps et de rester dehors la nuit en été. Toutefois, quand les conditions étaient trop humides, elles préféraient rentrer. Même chose en automne. Mon bâtiment était ouvert sept mois de l'année et j'ai pu observer que les vaches ne se comportaient pas toutes pareil. Certaines restaient sous la pluie alors que d'autres rentraient de peur d'être mouillées. Ce que les vaches détestent surtout, ce sont les changements. Pour les performances techniques, le bâtiment d'Étienne Fourmont est idéal. Le débat ne peut porter que sur des éléments économiques ou des questions d'image vis-à-vis de la société. »

Le tout est « d'être heureux dans son système »

The germs : « Je préfère voir mes vaches dehors mais c'est un choix personnel. Tout système a ses avantages et inconvénients, le tout est d'être heureux dans ce que l'on fait. »

Consulter, sur cette thématique, le sondage :
Devenir éleveur : rêve ou désillusion ?

Patrice Brachet : « The germs a raison, il faut se sentir heureux dans son système d'élevage même si, reconnaissons-le, cela devient de plus en plus compliqué. Le métier d'éleveur a perdu son âme. Avant, il suffisait de bien bosser pour gagner de l'argent. Maintenant, il faut encore mieux bosser pour ne presque pas en gagner !! Toutes les normes et la paperasse prennent un temps fou. Et nos animaux dans tout cela ? (...) En plus, on est décrié partout. C'est ça la finalité la définition du mot éleveur ? »

NOUVEAUX INDICATEURS DE BIEN-ÊTRE ANIMAL :
qu'en pensent les éleveurs ?

tintin : « Et toujours rien pour une rémunération correcte des producteurs ? »

Jmb67 : « Encore un tour de passe-passe des industriels pour payer moins cher les éleveurs ? »

jersiaise : « À quand la charte du prix juste pour l'éleveur ? Pas pour cette fois apparemment... »

Quid du bien-être des producteurs ?

producteur de lait : « Encore une fois, on privilégie le bien-être animal à celui de l'éleveur. Beaucoup de jeunes se désintéressent de la production laitière et s'orientent vers des productions moins contraignantes. Les industriels laitiers en particulier devraient se demander où ils trouveront le lait pour faire tourner leurs usines dans les 10 ans qui viennent. Aujourd'hui, de plus en plus de producteurs arrêtent le lait pour produire des céréales. »

Agrinorme : « L'animal est bien mieux respecté que l'éleveur ! On impose toujours plus de normes et de charges aux agriculteurs, sans que cela ne se traduise par un bonus au niveau des prix. Y en a marre de toutes ces hypocrisies et que les éleveurs soient pris pour des imbéciles !! Moi, maintenant, je suis aux normes avec le bien-être animal : 0 bovins et des bâtiments vides ! Dans les années qui viennent, beaucoup d'éleveurs feront la même chose... » 

steph72 : « Les revenus des éleveurs de bovins viande sont tellement bas que les banques refusent de prêter à un jeune qui veut s'installer. Alors au lieu de rajouter des contraintes non rémunérées (...), essayez plutôt de sauver la production de viande bovine qui va disparaître en France ! »


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article