Imprimé le 22/11/2019 00:27:23

Indice FAO des prix en avril 2019En hausse pour les produits laitiers et la viande mais pas pour les céréales

| par | Terre-net Média

En avril 2019, l'indice FAO des prix s'améliore pour les produits laitiers et la viande mais baisse pour les céréales. Il progresse pour l'ensemble des denrées alimentaires et se hisse à son plus haut niveau sur un an.

L'indice FAO des prix des denrées alimentaires remonte en avril 2019 et se situe même à son plus haut niveau depuis un an : 170 points, soit une hausse de + 1,5 % par rapport au mois précédent mais une baisse de - 2,3 % comparé à avril l'année dernière. Il profite surtout de l'amélioration observée pour les produits laitiers (+ 5,2 % en un mois) et la viande (+ 3 %). Les premiers progressent pour le quatrième mois consécutif en raison du dynamisme des exportations à l'international, boostées par les difficultés d'approvisionnement et les conditions sèches en Océanie. La viande, elle, bénéficie de l'augmentation très nette des cours mondiaux du porc, qui fait suite à celle de la demande asiatique, notamment en Chine, dont la production est fortement impactée par la peste porcine africaine. Les prix de la viande bovine, ovine et de la volaille en revanche demeurent stables.

En céréales, l'indice FAO recule pour le quatrième mois de suite, de - 2,8 %, du fait des volumes importants disponibles à l'export et des très bonnes perspectives de production en blé et maïs pour 2019. Quant au sucre, son prix s'est accru de + 0,8 %. Rappelons que, dans son dernier bulletin sur l'offre et la demande céréalière, l'organisation prévoit une récolte mondiale record à 2 722 Mt, en progression de + 2,7 % par rapport à 2018. L'utilisation des céréales devrait, elle aussi, atteindre des sommets (+ 1,5 %) tout comme la consommation (+ 1,1 %). Les stocks devraient baisser légèrement à l'échelle planétaire à 847 Mt, d'où un ratio stock/utilisation en retrait également (- 30,1 %). « Les prix mondiaux resteront probablement sous pression face à un bon équilibre de l'offre et de la demande pour presque toutes les céréales, avec notamment des perspectives commerciales qui semblent positives », conclut la FAO.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article