Imprimé le 17/07/2019 03:32:05

[Vidéo] Essai tracteur Deutz-FahrLe 6165-4 TTV passé au crible avant 8 jours d'épreuve immergé dans un élevage

| par | Terre-net Média

Avant d'entamer huit jours d'essais en conditions réelles dans une ferme, la rédaction vous propose de découvrir le Deutz-Fahr 6165-4 TTV ausculté sous toutes les coutures par Rémi Gillet, éleveur dans l'Aisne. Motorisation, transmission, relevage, débit hydraulique, technologie, confort et ergonomie. Tout y passe...

Cliquez sur la flèche pour lancer la vidéo.

Configuré et fabriqué à la demande à l'usine de Lauingen en Allemagne, l'engin devrait répondre aux besoins de Rémi Gillet, éleveur de vaches laitières à Raillimont dans l'Aisne. Pendant huit jours, le fermier teste le tracteur Deutz-Fahr 6165-4 TTV en conditions réelles et l'examine dans ses moindres détails. Avant de connaître son avis, la rédaction passe en revue motorisation, transmission, relevage, débit hydraulique, confort et ergonomie en cabine, technologie...

Moteur 4 cylindres de 4,1 l et 164 ch

Sous le capot, le moteur Deutz TCD 4.1 L04 à quatre cylindres est conforme aux exigences de la norme Stage IV. Sans compter qu'il est aussi Stage V Ready. Pour y parvenir, le constructeur utilise un système assez simple : uniquement la technologie SCR, de l'AdBlue, une vanne EGR et un filtre à particules passif. Idéal pour les engins qui travaillent en élevage grâce à l'absence de régénération du filtre. À noter aussi le faible coût d'entretien.

Côté puissance, le bloc libère 171 ch avec boost (164 sans) et 699 N.m de couple. De quoi emmener tous les outils de l'exploitation de Rémi sans trop peiner. Et pour ne pas que le moteur chauffe, les ingénieurs allemands installent des radiateurs en aluminium accompagnés du système eVisco. Point de vue entretien, le filtre à air PowerCore et les radiateurs s'ouvrent en "papillon" vers l'avant. Globalement, chaque élément nécessitant un contrôle régulier est facile d'accès.

Transmission à variation continue TTV jusqu'à 50 km/h

Le modèle à l'essai bénéficie de la transmission à variation continue d'origine ZF baptisée TTV. Ainsi, il circule de 0 à 50 km/h et profite d'un ralentisseur sur échappement, qui augmente la puissance de freinage de 40 %. Utile pour aider les freins à stopper le bolide lancé à pleine course ! Côté pratique, trois modes de conduite sont disponibles pour adapter la gestion de la boîte au travail en cours : manuel, automatique et PDF. Pour plus de sécurité, le mode Trailer Stretch assiste l'opérateur au transport.

À l'avant, la suspension du pont s'adapte automatiquement et profite d'une course plus longue, donc de plus d'efficacité. Grâce à l'électronique, la suspension varie en fonction de l'intensité de freinage, de la vitesse d'avancement et du terrain selon trois niveaux. Sur la route, le dispositif se verrouille. Le frein de stationnement électronique EPB s'active automatique dès que le conducteur quitte le siège. Il se désactive lorsqu'il enclenche l'inverseur de marche.

170 l/min de débit hydraulique

À l'arrière, le relevage soulève jusqu'à 9,2 t et 4,1 t à l'avant. Pour animer les outils, la pompe hydraulique  Load Sensing à cylindrée variable débite 170 l/min et alimente jusqu'à quatre distributeurs électro-hydrauliques (cinq en option). Les commandes placées sur les ailes arrière facilitent l'attelage. De série, quatre régimes de prise de force sont proposés : 540, 540 Éco, 1 000, 1 000 Éco. Là encore, de quoi satisfaire le besoin de chaque outil de la ferme !

Une fois installé à bord de la cabine MaxiVision 2, difficile de ne pas remarquer la qualité de finition et l'ergonomie des commandes. Autant dire que le confort règne en maître. La visibilité est plutôt bonne pour un tracteur de cette catégorie de puissance. La nuit, le pack de phares full Led éclaire le périmètre de l'engin comme en plein jour. Selon la marque, la séparation entre la cabine et le moteur réduit les vibrations et la température. Sans oublier le bruit, qui diminue aussi. Question ergonomie, l'opérateur profite de l'accoudoir multifonctions et de la poignée MaxCom, qui contrôle le relevage, la transmission et l'hydraulique. Bref, tout tombe sous la main.

Terminal iMonitor 2 compatible Isobus

Et pour toujours plus de polyvalence, Deutz-Fahr équipe le tracteur des dernières technologies développées. Le terminal tactile iMonitor 2 de 8 pouces pilote toutes les fonctions du tracteur et de l'outil grâce à sa compatibilité Isobus. Sur le papier, le tracteur a tout pour répondre aux besoins d'une exploitation de polyculture élevage comme celle de Rémi. Charge à lui de vérifier si sur le terrain, les promesses sont tenues.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article