Imprimé le 21/10/2019 00:39:35

En vidéoSavoir repérer les signes de déshydratation et de diarrhée des veaux

| par | Terre-net Média

Qui n'a jamais eu un veau en diarrhée ? Sarah Neumann-Raoux, vétérinaire chez Eilyps donne quelques points de repère pour détecter les signes de déshydratation ou de diarrhée des veaux. Pli de peau, profondeur de l'½il, réflexe de succion et température sont les quatre principales choses à regarder.

Pour repérer les signes de déshydratation et de diarrhée des veaux, Sarah Neumann-Raoux conseille de vérifier : le pli de peau au niveau des côtes, la profondeur de l'œil, le réflexe de succion et la température de l'animal.Pour repérer les signes de déshydratation et de diarrhée des veaux, Sarah Neumann-Raoux conseille de vérifier : le pli de peau au niveau des côtes, la profondeur de l'œil, le réflexe de succion et la température de l'animal. (©Eilyps) Sarah Neumann-Raoux, vétérinaire Eilyps, présente dans une vidéo postée sur la chaine Youtube de l'entreprise de conseil en élevage les différents signes de déshydratation ou de diarrhée des veaux : « Il y a quatre choses à regarder sur l'animal :

  • le pli de peau au niveau des côtes : s'il est persistant, le veau est bel et bien déshydraté. Ce test est à refaire après avoir distribué un réhydratant et il faudra continuer à en distribuer tant que le pli persiste ;
  • la profondeur de l'œil : si l'œil est creux, le veau est déjà bien déshydraté ;
  • le réflexe de succion : s'il diminue ou s'il devient complètement absent, là-aussi la déshydratation sera bien avancée. Il faudra faire intervenir le vétérinaire pour une réhydratation par voie veineuse ;
  • la température : il faut toujours prendre la température des animaux malades. En cas d'hypothermie, un traitement supplémentaire sera à mettre en place. »

La vétérinaire rappelle : « Une détection précoce des veaux en diarrhée ou déshydratés est essentielle afin de les prendre en charge au plus vite. Les diarrhées peuvent avoir diverses origines : infectieuses, parasitaires, alimentaires, mais dans tous les cas ce qui cause le plus de problèmes c'est la déshydratation. » Elle insiste d'ailleurs sur ce point : « Il faut toujours mettre de l'eau à disposition des veaux, et ce depuis la naissance. Ils doivent pouvoir boire même en dehors des buvées de lait. Un animal malade aura encore plus soif. »

Si les diarrhées des veaux sont récurrentes dans certains élevages, l'experte préconise de revoir certains points comme l'hygiène du bâtiment et du matériel, la prise de colostrum, la gestion des vaches taries et l'alimentation des veaux si les diarrhées sont d'origine alimentaire.

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo « détection des diarrhées des veaux »

À propos du colostrum, Loïc Quéméré (directeur technique Eilyps) nous fait une petite piqûre de rappel quant à l'utilisation d'un réfractomètre. Celui-ci permet de mesurer la qualité du colostrum de façon objective en mesurant sa densité. « Avant sa première utilisation, il faut calibrer l'appareil avec de l'eau distillée : le réfractomètre doit afficher 0. Si ça n'est pas le cas, on peut régler l'appareil par la vis qui se situe au dessus. »

Pour mesurer la qualité du colostrum, il suffit d'appliquer deux à trois gouttes de lait sur la lentille puis de regarder dans la lunette. L'expert explique : « Les colostrums sont jugés bons à partir de 27 sur l'échelle de Brix. Ils sont jugés moyens entre 22 et 27 et mauvais lorsqu'ils sont inférieurs à 22. »

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo « utilisation du réfractomètre »

Retrouvez d'autres articles relatifs aux veaux et/ou à la santé des animaux grâce aux tags : Veaux et génisses et Santé animale

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article