Imprimé le 06/12/2019 06:14:25

[Avant-première] TélescopiqueMLT 420-60 H : l'ultra compact Manitou qui a tout des grands !

| par | Terre-net Média

Manitou a levé le voile sur son chariot télescopique compact au Sima 2019. Les agriculteurs ont découvert le gabarit du MLT 420-60 en avant-première sur le salon. Maniabilité, confort, coût d'utilisation réduit, performances... Camille Rouvrais, chef produit de la marque, détaille les points forts de l'engin.

Cliquez sur la flèche pour lancer la vidéo.

Manitou a présenté en avant-première au Sima 2019 son chariot télescopique compact baptisé MLT 420-60 HCamille Rouvrais, chef produit de la marque, répond aux questions de la rédaction pour présenter les atouts majeurs du nouveau-né.

Côté gabarit, autant dire que c'est de l'ultra compact ! 1,49 m de largeur et 1,94 m de haut. De quoi se faufiler dans les moindres recoins de la stabulation et assurer tous les travaux de manutention. À l'extérieur, il est à l'aise également grâce à ses quatre roues motrices, ses garde-boue flexibles et ses roues au profil agraire. 

Question capacité, le compact n'a pas à rougir ! Il est plutôt musclé et capable de soulever 2 t de charge jusqu'à 4,3 m de hauteur. La transmission hydrostatique permet au chariot d'atteindre 25 km/h de vitesse maximale. 

Confort de conduite

En version standard, la marque ne lésine pas sur les équipements. La cabine (la même que sur les MLT 625) est suffisamment large pour être à l'aise au volant. Surtout vue la compacité du véhicule ! À bord, autoradio, frein de parking automatique, colonne de direction réglable, décompression du circuit hydraulique EasyConnect et système JSM (Joystick Switch & Move)... rien à envier aux modèles de plus grande taille ! L'avantage, c'est que l'opérateur n'a pas besoin de marchepied pour s'installer aux commandes. La sécurité en profite aussi du coup.

Point de vue performance, le MLT 420-60 H est très maniable. Sous le capot, son moteur de 57 ch est conforme aux exigences du Stage V. En milieu poussiéreux, aucun problème : l'engin est équipé d'un préfiltre à air et du système de décolmatage du radiateur.

Comme ses grands frères, le bolide bénéficie de quatre modes de direction. Une fonction intéressante pour que l'opérateur adapte sa conduite à la situation et à l'environnement. Question hydraulique, la pompe débite 77 l/min pour alimenter les organes et assurer le débit de chantier de l'outil.

Consommation de carburant en baisse

Par souci de rentabilité, Manitou connecte le chariot de série. L'agriculteur suit ainsi en temps réel l'activité de la machine directement depuis son smartphone ou sa tablette. Résultat : il optimise ainsi la consommation de carburant et gère la maintenance du télescopique. À souligner que la marque a simplifié l'ouverture des capots grâce à un dispositif en deux parties. L'accès aux organes nécessitant de l'entretien est plus facile, l'éleveur gagne du temps. À noter aussi que l'intervalle entre deux vidanges d’huile hydraulique passe à 2 000 heures.

La commercialisation de la machine est prévue à partir du troisième trimestre 2019. Deux finitions devraient être proposées : Classic et Premium


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article