Imprimé le 20/08/2019 19:26:09

Conjoncture laitièreLa baisse de la collecte favorable à une tendance haussière des prix

| par | Terre-net Média

Selon le Cniel, le recul de la collecte laitière française et européenne dû à la sécheresse et au manque de fourrage en France et dans plusieurs pays européens constitue un facteur favorable à une « inflexion a la hausse des cours » dans les prochains mois.

La oollecte laitière française est en recul de 5 % par rapport à l'an passé. La collecte laitière française est en recul de 5 % à la mi-octobre 2018 par rapport à l'an passé.
(©Xavier Remongin/agriculture.gouv.fr)

D epuis le mois d’août, la production laitière, tant en France que dans les autres pays du centre et du Nord de l’Europe enregistre un net décrochage. Une tendance « qui devrait se poursuivre dans les prochains mois » à cause des conséquences de la sécheresse dans les élevages laitiers, qui se retrouvent en manque de stocks fourragers pour les mois à venir.

« Ce ralentissement de la production se décline avec une plus ou moins grande amplitude dans les pays du centre et du Nord de l’Europe, explique Benoît Rouyer, économiste au Cniel dans sa dernière note de conjoncture. La production européenne a diminué de 0,1 % au mois d’août, après un fort développement en début d’année. Elle devrait rester peu dynamique jusqu’au printemps 2019. »

En vidéo, la note de conjoncture du Cniel

Cliquez sur la flèche pour lancer la vidéo

En France, la collecte d’août 2018 était en retrait de 0,14 % par rapport à août 2017. Courant octobre, la collecte a encore bien décroché : Du 8 au 14 octobre 2018 (semaine 41), elle était inférieure de 5,2 % par rapport à la même semaine 2017, et inférieure de 5 % par rapport à la moyenne quinquennale.

Ce ralentissement de la production devrait induire une diminution des stocks de produits laitiers dans les prochains mois. « Le recul des cotations du beurre et de la poudre de lait écrémé devrait s’interrompre. » Mieux : « Une inflexion a la hausse des cours pourrait se manifester si le recul de la production européenne venait à l’amplifier, comme c’est le cas en France et en Allemagne ces dernières semaines. »

 

Retrouvez toutes les informations sur les marchés, les analyses, les simulateurs, les cotations des matières premières, les synthèses quotidiennes... sur l'Observatoire des marchés de Web-agri,

en cliquant ICI


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article