Imprimé le 23/08/2019 14:44:13

Système laitierL'herbe plus rentable que l'agrandissement

| par | Terre-net Média

Le réseau Civam (Centres d'initiatives pour valoriser l'agriculture et le milieu rural) compare depuis 2000 les performances des systèmes herbagers bovins lait du Grand Ouest avec les exploitations laitières du Rica (Réseau d'information comptable agricole). Les résultats de cette étude sont formels : « l'éleveur laitier de l'ouest gagne plus à développer un système pâturant économe qu'à s'agrandir ! »

Les systèmes herbagers sont plus économes et plus résistants que les projets d'agrandissementLes systèmes herbagers sont plus économes et plus résistants à la crise que les projets d'agrandissement. (©Réseau Civam)

En comparant l'exercice 2015 des élevages du Grand Ouest, le Civam constate : « la chute du prix du lait a impacté le revenu de tous les agriculteurs, à tel point que 28 % des fermes du Rica ont un résultat négatif. Les herbagers, de par leur système économe et autonome, résistent bien mieux, avec 20 598 € de résultat courant par actif pour les non bio, soit en moyenne 12 000 € de plus qu’au Rica (+ 139 %) avec 110 000 l de lait en moins. » La culture de l'herbe serait alors une meilleure stratégie que l'agrandissement, en créant plus de richesse (+ 24 % de valeur ajoutée par actif en non bio selon l'étude). De plus, les systèmes herbagers réalisent moins d'investissement : « les charges d’équipement sont plus élevées dans les fermes Rica qui consomment 74 % de leur EBE (54 % pour les herbagers non bio). Les systèmes herbagers montrent ainsi que ce n’est pas l’investissement qui fait le revenu, c’est bien la richesse créée ! »

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l'étude technico économique en entier sur le site du réseau Civam.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article