Imprimé le 04/12/2020 09:50:32

Paroles de lecteursPrix du lait : vous aussi, vous incriminez les coopératives !

| par | Terre-net Média

Que vous ayez participé ou non aux blocages de laiteries de ces derniers jours, vous vous êtes largement exprimés sur Web-agri, en commentant les articles publiés sur le sujet. Une façon également de manifester votre indignation à l'égard des coopératives laitières qui, selon vous, ne paient pas le lait au prix auquel il devrait l'être pour compenser l'augmentation de vos coûts de production et pouvoir vivre dignement de votre travail. Quant aux prévisions du Cniel pour les prochains mois, qui ne cessent de promettre une augmentation, elles attisent chaque fois davantage votre colère.

Visuel paroles de lecteurs blocages laiteries « Ces blocages gênent tout le monde sauf les laiteries (...). Elles s'en amusent même. »,
estime Toujours pas compris. (©Le Télégramme // Création Terre-net Média)

C'est qui le dindon : « Avec plus d'un euro de chiffre d'affaires par litre collecté et - de 30 centimes pour l'éleveur, il n'y a pas de quoi pavoiser ! On est encore loin des compléments de prix (spécifiques au modèle coopératif) de Friesland Campina, etc. L'ancien directeur est parti avec l'équivalent de compléments de prix annuels de combien de sociétaires ? 1 000, 2 000 ? »

Balel : « Gérer la production laitière au niveau européen : voilà la solution. Mais c'est trop tard. Le train est passé en 2009 et le chef de gare, qui l'a fait dérailler à l'époque, est encore aujourd'hui à la tête des coops. »

C'est qui le dindon : « La coop valorise pour l'année 2016 à 322 € chez Yoplait, à 380 € chez Nutribio et à 258 € chez Synutra pour la poudre de lait infantile (sûrement revendue en Chine au moins aussi cher qu'en France). Il vaut mieux vendre une vache et acheter des actions Synutra que de traire... »

Steph72 : « La dynamique d'avenir des coopératives n'est valable que si les producteurs vivent de leur travail et si les jeunes peuvent s'installer. Qu'ils ne nous fassent pas croire qu'ils ne peuvent pas payer plus. Encore une fois, si Sodiaal a un problème de rentabilité qu'elle améliore sa gestion au lieu de considérer le prix payé au producteur comme une variable d'ajustement. »

Toujours pas compris : « Ces blocages gênent tout le monde sauf les laiteries car elles sont assurées pour ce genre d'aléas. De plus, les livraisons précédentes étaient bonnes, et l'hypothétique "rareté" occasionnée par ces blocages va leur permettre d'augmenter très vite les prix de vente. Pendant ce temps, les tanks débordent et la discorde monte dans les campagnes entre agriculteurs. Les laiteries, elles, s'amusent de ce genre d'actions... »

Farmer50 : « Je suis chez Lactalis mais j'ai de nombreux collègues chez Agrial et l'un d'entre eux s'est vu rétorquer (alors qu'il exprimait avec véhémence, le connaissant, lors d'une réunion de secteur) par le responsable administratif que s'il n'était pas en accord avec les conditions offertes par sa coopérative, il pouvait en changer ou arrêter le lait. Il en est resté "sur le cul". Ces propos m'ont été confirmés par d'autres éleveurs présents. Un adhérent a-t-il le droit de remettre en cause les orientations prises en son nom ? J'en doute !!! Une coop appartient-elle toujours à ses coopérateurs, j'en doute aussi !! »

Quant à la remontée du prix du lait annoncée par le Cniel...

Malou01 : « Ce matin, prix du lait annoncé par Bressor : 250 €, soit 310 € avec les différentes primes. Oh, la la ! C'est sûr, ça va mieux ! Il paraît que juillet et août seront encore meilleurs... Pas de quoi fanfaronner, ni payer ses factures. Le même prix du lait qu'il y a 30 ans, cherchez l'erreur ! »

Steph 76 : « Un peu de sérieux M. Rouyer, cela fait des mois que vous nous dites que la collecte diminue et que le prix va remonter !!! Les factures, elles, s'accumulent. Il y a urgence ! À l aide... »

Jmb1967 : « La laiterie nous annonce un prix moyen de 305 € jusqu'en septembre ??? J'ai du mal à comprendre Monsieur Rouyer. »

Jonathan : « Il m'énerve toujours autant avec son prix du lait. Il mélange le bio, les AOP, le conventionnel... Bref, n'importe quoi ! »

Steph72 : « En effet, c'est n'importe quoi. Le seul but est de masquer le prix du lait des producteurs non bio et hors AOP. Car leur prix du lait est beaucoup plus proche des 300 €. »

Louis : « Je suis d'accord avec tous vos messages, mais ne pensez pas à une grosse augmentation du prix du lait, réfléchissez plutôt à comment produire à bas coût. Ne faites surtout pas vivre vos coopératives en leur achetant de l'aliment. Il existe beaucoup d'autres matières premières, moins chères et qui permettent d'obtenir la même production laitière. C'est cette solution qui peut vous sauver. »


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article