Imprimé le 21/10/2019 00:35:59

[Vidéo] ManutentionBobcat TL38.70 HF : le télescopique haut débit

| par | Terre-net Média

Au Sima 2017, Bobcat a présenté aux agriculteurs le nouveau chargeur télescopique TL. Aussitôt, la rédaction saute sur l'occasion pour le mettre à l'essai sur l'exploitation de Freddy Casseau, éleveur à Larchamp en Mayenne. Moteur de 130 ch, pompe hydraulique Load Sensing de 190 l/min, confort, et stabilité... Le vaisseau amiral de la gamme agricole du constructeur pourrait en surprendre plus d'un. Présentation en images.

Pour lire la vidéo, cliquer sur l'image ci-dessus.

Y -a-t-il une période idéale pour tester le débit de chantier d’un télescopique agricole ? Selon la rédaction, fin avril semble propice puisqu’il reste encore quelques parcelles de maïs à semer. Direction la Mayenne donc, sur l’exploitation de Freddy Casseau , éleveur à Larchamp . Autant dire que l’agriculteur a décidé d’en mettre plein la vue à l’engin le plus puissant de la gamme agricole Bobcat . Nous allons voir ce que ce TL 38.70 HF a dans les tripes !

130 CH SOUS LE CAPOT

Avant de préparer la parcelle pour le semis de maïs, l’entrepreneur de travaux agricoles vient écarter le dernier tas de fumier. Le lendemain, deux épandeurs Sodimac Rafal 3300 déboulent dans la cour de la ferme. Les chauffeurs sont remontés comme des pendules pour retrancher l’outil dans ses limites. Il ne va pas falloir qu’il faiblisse !

Retrouvez l'interview de Freddy Casseau, agriessayeur, qui a testé le Bobcat TL38.70 HF  pendant une semaine.

En termes de motorisation, le chargeur télescopique n’a pas de quoi paniquer. Sous le capot, Bobcat a monté un moteur "maison" quatre cylindres, de 3,4 l de cylindrée. Le même que celui qui équipe les petits frères des TL, mais gonflé à 130 ch. Ce bloc répond évidemment aux exigences de la norme Tier 4 final . Technologie SCR , AdBlue , vanne EGR et catalyseur d’oxydation diesel (Doc)  : pour y parvenir, les ingénieurs de la marque n’ont pas lésiné sur les moyens. De plus, le fabricant annonce une consommation de carburant plus faible grâce notamment à la gestion de la suralimentation, à la rampe d’injection commune haute pression à régulation électronique et au couple (500 N.m) atteint dès 1 400 tr/min.

ventilateur à vitesse de rotation variable

Le ventilateur à vitesse de rotation variable la fait également baisser. Lorsque le moteur chauffe, il tourne plus vite et quand la température diminue, il ralentit. En atmosphère poussiéreuse, il inverse même automatiquement son sens de rotation. L’intervalle de temps entre deux inversions varie entre 30 et 90 minutes. L’opérateur n’a qu’à saisir la valeur souhaitée en fonction des conditions de travail et le dispositif pilote cette fonctionnalité de manière automatique. Un bouton en cabine permet aussi de l’activer manuellement. Résultat : la grille de ventilation reste propre, le moteur respire mieux et consomme moins de carburant.

La transmission hydrostatique est entièrement automatisée et bénéficie, sur la série HF , de deux vitesses. La première apporte de la puissance de poussée pour les travaux de chargement. La seconde passe de 0 à 40 km/h sans à-coup, idéal pour les déplacements sur route. Si la machine est soumise à de fortes contraintes, le dispositif rétrograde automatiquement. Le constructeur facilite aussi le changement de mode de direction : un équipement semi-automatique aide l’agriculteur à réaligner les roues de son chargeur.

JUSQU’À 190 L/MIN DE DÉBIT HYDRAULIQUE

Côté temps de cycle, ça déménage ! La pompe hydraulique à détection de charge , qui débite 190 l/min , les raccourcit significativement. En outre, la réactivité reste identique même si l’opérateur actionne plusieurs fonctions simultanément. Durant le test, l’appareil bénéficie d’une capacité de levage de 3,8 t à 7 m de haut. Et pour ne pas plier devant la charge, l’équipementier installe une tête de flèche surdimensionnée. Il propose aussi un dispositif exclusif de suspension à double pression pour absorber tous les chocs liés à la vitesse et augmenter le confort du conducteur.

Autre avantage : le régime moteur indépendant de la vitesse d’avancement. Très pratique pour distribuer une ration ou pailler une stabulation ! Les accessoires demandant un débit d’huile important. Même avec un régime moteur élevé, c’est possible ! Il suffit de saisir la vitesse maximale souhaitée et le système de gestion automatique gère le reste. Le chauffeur peut se concentrer sur la qualité du travail puisqu’il n’a plus les yeux rivés sur son tableau de bord.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article