Imprimé le 22/09/2019 14:58:47
Dossier Retour au dossier Maïs fourrage

Transfert maïs grain / fourrage 20161/3 des maïsiculteurs ensilent des parcelles destinées à la récolte en grain

| par | Terre-net Média

Suite à la mauvaise campagne maïs 2016, environ un tiers des cultivateurs de maïs, céréaliers et éleveurs, sont en train d'ensiler des parcelles à l'origine prévues pour être récoltées en maïs grain. C'est le résultat d'un sondage en ligne auprès de 2 148 lecteurs de Terre-net.fr et Web-agri.fr.

ensilage de maïsRetrouvez tous les articles sur l'ensilage de maïs et le maïs grain (©Watier-visuels)

« Les pourcentages de transfert des hectares de maïs grain vers l'ensilage sont quasi impossibles à estimer, prévient d'emblée Bertrand Carpentier, ingénieur maïs fourrage chez Arvalis-Institut du végétal. Les éleveurs qui ont les surfaces disponibles prévoient généralement quelques ares ou hectares de sécurité pour les mauvaises années qu'ils récoltent en grains lorsque les rendements sont au rendez-vous. »

Néanmoins, la campagne maïs 2016 s'annonce particulièrement médiocre et plus hétérogène que jamais. De ce fait, une tendance au transfert du maïs grain vers le fourrage se dessine cet automne. D’après un sondage en ligne auprès des lecteurs de Terre-net.fr et Web-agri.fr, en excluant ceux qui ne cultivent pas de maïs, 69 % élèvent des bovins et 31 % n’en n’élèvent pas. Le transfert d’hectares de maïs destiné à l’origine à être moissonné en grain mais finalement ensilé en maïs fourrage faute de rendements suffisants devrait concerner environ 33 % des maïsiculteurs. 25 % sont des éleveurs qui avaient prévu de moissonner une partie en grain. Une part non négligeable du maïs ensilage est achetée sur pied puisque 8 % des cultivateurs de maïs ensileront des surfaces supplémentaires pour nourrir les vaches d’un voisin.

31 % des maïsiculteurs sont des éleveurs qui ensilent la totalité de leurs surfaces en maïs comme prévu. Tandis que 13 % récolteront à la fois des surfaces en grain et en fourrage comme ce qu’ils avaient prévu lors du semis. Et 23 % récolteront uniquement en grain.

Déficit en maïs grain

Avec la baisse de rendements annoncée, cette potentielle tendance au transfert de surfaces pourrait contribuer au niveau national à réduire légèrement l’offre en maïs grain disponible sur le marché cet hiver. En Europe, la production se situe a priori légèrement en-dessous de 60 millions de tonnes. Structurellement déficitaire en maïs, l’Europe se voit contrainte d'importer. Depuis le début de la campagne 2016/17, les importations se montent à 2,076 MT dont 133 KT la semaine dernière.

Sondage en ligne sur Terre-net et Web-agri du 27 septembre au 4 octobre 2016.

Retrouvez toutes les informations sur les marchés, les analyses, les simulateurs, les cotations des matières premières, les synthèses quotidiennes... sur l'Observatoire des marchés de Web-agri,

en cliquant ICI


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article