Imprimé le 23/08/2019 23:08:52

Conjoncture laitièreLes 1.000 litresde lait payés 358,33 ¤ en mai

| par | Terre-net Média

En mai, le prix du lait a poursuivi sa baisse saisonnière mais il demeure supérieur de 5% à son niveau de l'an passé. Pour avril, FranceAgriMer a revu ses prévisions à la baisse.


FranceAgriMer dispose des premières prévisions sur le prix du lait pour le mois de mai dernier. Les 1.000 litres ont été payés 358,33 €, toutes primes comprises et toutes qualités confondues et ramenés à un lait standard (38 g de MG / 32 g de MP). Ce prix est le prix payé aux producteurs au cours du mois, il peut inclure des avances.

Le prix des 1.000 litres standard était de 344,95 €.

L’organisme public a revu ses prévisions du mois d’avril dernier. Les 1.000 litres ont été payés, toutes catégories confondues, 361,05 € et non pas 364,89 €. Pour le lait standard, les 1.000 litres ont été ramenés à 345,57 € contre 347,19 € initialement.  

Selon la dernière étude du service de la statistique et de la prospective du ministère de l’Agriculture, « la collecte de lait de vache cumulée depuis le début de la campagne 2014/2015 (qui commence en avril) et corrigée de la matière grasse, serait en retrait par rapport au quota national : le "déficit" estimé fin mai 2014 avoisinerait les 300.000 tonnes ». Depuis janvier 2014, 11 milliards de litres ont été livrés selon FranceAgriMer.

Collecte hebdomadaire de lait de vacheCollecte hebdomadaire de lait de vache (©FranceAgriMer)

« Depuis le début de la campagne laitière 2014/2015, la collecte est en forte progression dans la plupart des pays du nord de l’Union européenne. La collecte s’est ainsi accrue sur un an de + 22 % en Irlande et de + 15 % au Royaume-Uni en avril 2014. En Allemagne et aux Pays-Bas, les hausses de collecte se situent entre 5 et 7 % en avril 2014 par rapport à avril 2013. Cependant, cette dynamique européenne semblerait ralentir dès le mois de mai d’après les sondages hebdomadaires. »

La demande d’aliments des vaches laitières a continué d’augmenter, soutenue par la volonté des éleveurs d’accroître la production de lait. Leur prix est inférieur de 7,2 % par rapport à mai 2013.

La collecte de lait a baissé tout au long du mois de juin mais à un rythme de plus en plus modéré. Le recul n’était que de 1,1 % en semaine 26 par rapport à la précédente. Mais la collecte demeure supérieure de 5,1 % à son niveau de l’an passé à la même époque.   

Retrouvez toutes les informations sur les marchés, les analyses, les simulateurs, les cotations des matières premières, les synthèses quotidiennes... sur l'Observatoire des marchés de Web-agri,

en cliquant ICI


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article