Imprimé le 22/09/2019 14:51:56

Méthanisation1.300 agriculteurs ont été formés selon Vivea

| par | Terre-net Média

Vivea, l'organisme financeur des formations continues agricoles, assure avoir formé 1.300 agriculteurs en trois ans sur la construction de projets de méthanisation agricole.

« Ce sont les premiers éléments d’une étude menée conjointement par Vivea et l’Ademe » explique Vivea dans un communiqué. « A l’heure où la transition énergétique est un sujet majeur et d’actualité, Vivea et l’Ademe ont mené ensemble une évaluation des actions de formation "Méthanisation à la ferme" sur les années 2011 à 2013. »

« Près de 150 actions de formation ont été financées par Vivea pour près de 1.300 agriculteurs. 90 méthaniseurs ont été mis en service en 2012 et environ 70 nouvelles unités en 2013. Ces résultats démontrent que les chefs d’exploitation sont pleinement engagés dans la transition écologique et énergétique. 75 organismes de formation ont développé cette offre parmi lesquels on retrouve les Chambres d’agriculture et les groupes de développement pour 75 %, le syndicalisme agricole pour 10 % et les centres de gestion  pour 7 %. »

« Ces formations s’inscrivent dans la dynamique engagée avec le Plan Energie Méthanisation Autonomie Azote (Emaa) et le plan pour la compétitivité et l’adaptation des exploitations agricoles et contribuent ainsi à la transition écologique et énergétique. Il est important de l’affirmer fortement alors que la transition énergétique est actuellement présentée au Conseil des Ministres par la ministre de l’Ecologie. »

« La construction d’une unité de méthanisation est un processus très impliquant pour les chefs d’exploitation. Il nécessite d’en connaître les aspects techniques, juridiques, administratifs d’en mesurer la faisabilité technique et la viabilité économique. La formation tient une place fondamentale dans « la sortie de terre » des unités de méthanisation à la ferme en permettant aux chefs d’exploitation agricole de prendre conscience des différentes dimensions du projet, de les guider dans leur choix et de les préparer à la prise de décision. La décision de poursuivre ou non le projet interviendra après la formation, selon l’intérêt économique mais aussi et surtout selon la motivation du ou des agriculteurs qui s’y engagent, le projet pouvant être aussi  porté par plusieurs agriculteurs. »

« Vivea et l’Ademe souhaitent optimiser l’offre de formation en lien avec les organismes de formation qui la dispensent. Pour ce faire, Vivea et l’Ademe envisagent différentes pistes de travail visant à mutualiser les bonnes pratiques des organismes de formation et les ressources utilisées afin de toujours mieux répondre aux besoins des chefs d’exploitation dans leur prise de décision et l’accompagnement des projets de méthanisation dans toutes leurs dimensions. »

« La formation est un accompagnement majeur, au-delà de l’acquisition de compétences, elle est un lieu de réassurance et favorise la prise de décision. »


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article