Fertilisation

image Fertilisation

La tendance est à l'innovation en matière de fertilisation. La technologie pousse à réviser les classiques au niveau de la technique d'application mais aussi du produit lui-même. Fractionnement, localisation, modulation, couverts, matière organique, stockage, etc., les initiatives se multiplient, pour plus de précision, d'efficacité, d'indépendance. Retrouvez ci-dessous tous les articles traitant des différentes techniques d'apport d'engrais, des produits et des besoins des cultures.

15Juin
Nouvelles technologies

Be Api, la plateforme en ligne pour moduler la fertilisation

Smag lance la plateforme Be Api, en fonction dans les coopératives depuis presque un an. Le système regroupe les données parcellaires et propose des cartes de modulation de dose à l'agriculteur. Pour le moment, le logiciel ne gère que la fertilisation de fond mais devrait s'étendre à l'azote et au soufre.


23Mai
Fumure de fond

Constatant un « désinvestissement global » sur le phosphore, Timac Agro s'est engagé depuis 2015 dans des actions de sensibilisation pour cet élément indispensable à la nutrition des végétaux. Ces actions ayant suscité l'intérêt des agriculteurs, l'entreprise renforce sa démarche en 2018 avec plus de 100 rencontres professionnelles sur l'efficience du phosphore.

18Mai
Robots, drones, capteurs...

Numérique et plus écologique, la pulvérisation en pleine mutation

Mieux cibler et limiter les pertes pour optimiser les apports : tels sont les objectifs essentiels pour repenser la pulvérisation, à l'heure où la réduction des produits phytosanitaires transforme les pratiques agricoles. Tour d'horizon, non exhaustif, des innovations technologiques rythmant cette mutation.

16Mai
Taméo

L'outil d'Arvalis et de Météo France pour piloter les cultures de blé et maïs

Arvalis-Institut du végétal et Météo France ont présenté la nouvelle version de leur outil Taméo, désormais disponible sur maïs grain et maïs fourrage, en plus du blé tendre. Cet outil d'aide à la décision permet un suivi des stades et des maladies et établit des préconisations pour le désherbage ou la fertilisation.

15Mai
L'actu d'Arvalis

Maïs : ajuster la dose d'engrais azoté à la parcelle

L'ajustement de la dose d'engrais azoté à la parcelle passe par un calcul rigoureux des besoins en azote du maïs et des fournitures totales en azote du sol (reliquat au semis, minéralisation de l'humus...). Pour viser une efficacité maximale, le choix de la date et de la forme de l'apport est primordial.

4Mai
L'actu d'Arvalis

Piloter le dernier apport d'azote pour faire du rendement et des protéines

Stade à retenir pour viser à la fois rendement et teneur en protéines : dernière feuille pointante. À partir de ce moment, Arvalis-Institut du végétal recommande de réaliser un diagnostic de l'état d'alimentation en azote de vos cultures. Ce dernier se révèle particulièrement important cette année, du fait des conditions climatiques lors des apports d'azote en février-mars.

3Mai
[Sondage] Optimisation fertilisation

28,3 % des agriculteurs ne font pas de prélèvements de terre en sortie d'hiver

L'importance de l'optimisation de la fertilisation azotée n'est plus à démontrer. Toutefois, selon un sondage réalisé en ligne sur Terre-net du 20 au 27 février 2018, 28,3 % ne font pas de prélèvements de terre en sortie d'hiver. 40 % réalisent ces prélèvements eux-mêmes et 31,6 % ont recours à un prestataire.

19Avril
L'actu d'Arvalis

Fertilisation starter du maïs : du phosphore au semis pour accompagner la levée

L'utilisation d'un engrais starter au semis du maïs est une pratique très répandue, notamment dans le Sud-Ouest. Elle présente de bons résultats sur les touyas, les boulbènes, les limons et les sables, en assurant une bonne vigueur au départ et une meilleure homogénéité de la levée. Quel élément, à quelle dose et sous quelle forme apporter un engrais starter ?

16Mars
Fertilisation localisée du blé

Agora : « Une meilleure valorisation des éléments »

La fertilisation localisée est connue pour les cultures de printemps. Qu'en est-il pour le blé ? Le service technique d'Agora, coopérative agricole située dans l'Oise, s'y intéresse depuis 2014. La journée de l'Agroforum du 8 février 2018 a été l'occasion de faire le point sur les expérimentations menées  : bonne valorisation des éléments, économie d'engrais et de passages mais un investissement important.