Exportations

Articles relatifs aux exportations des productions agricoles

14Décembre
Blé tendre

Les exportations toujours à la traîne

Malgré une augmentation du volume d'exportation par rapport à la campagne 2016/2017, les exportations françaises de blé tendre vers les pays tiers restent peu élevées en ce début de campagne. La raison : une concurrence accrue des pays de la mer Noire (Ukraine, Russie) et du continent américain (Argentine, États-Unis).

6Décembre
[Analyse] Marché du blé tendre

Dans un contexte de crise, « il faut saisir la moindre opportunité de rebond »

A cause, notamment, de la concurrence exacerbée de la Russie et d'une parité euro-dollar défavorable, les blés français sont trop chers de 10 ¤/t pour bien se vendre à l'export. « Nous ne voyons aucun signe de redressement des prix », analyse Sébastien Poncelet, consultant chez Agritel. Dans ce contexte, il estime qu'il faut davantage suivre l'évolution des marchés « pour saisir la moindre opportunité de rebond ».


16Novembre
Campagne de commercialisation 2017-2018

Les exportations de blé tendre à la traîne

Sur les quatre premiers mois de la campagne de commercialisation 2017-2018, la France n'a exporté qu'un peu plus de 2 Mt de blé tendre vers les pays tiers sur les près de 10 Mt de potentiel estimé d'ici juin 2018. Un démarrage très poussif expliqué en partie par la concurrence féroce du bassin de la mer Noire, qui devra être impérativement compensé par une bonne deuxième partie de campagne.