5Mai
[Reportage] Élections européennes

« Les agriculteurs ont été sacrifiés sur l'autel de l'Europe » : pour Pierre-Jean Savoldelli, qui cultive des cerises près de la frontière espagnole, le verdict est sans appel, même si, lui, a « réussi à survivre » en se trouvant un marché de niche. En cause, selon cet agriculteur des Pyrénées-Orientales (P.-O.), l'entrée du voisin espagnol sur le marché unique européen il y a près de 30 ans.

11Avril
Élections européennes

Dans un manifeste commun publié pour les élections européennes, le Ceja, Rural youth Europe et Mijarc Europe, trois organisations européennes représentant les jeunes ruraux et agriculteurs, appellent les candidats et élus « à l'action pour tenir compte des besoins de la jeunesse rurale européenne ».


4Avril
Pommes de terre

Vers des emblavements européens record en 2019

Selon le NEPG, groupement des producteurs de pommes de terre du Nord-Ouest européen, les surfaces en pommes de terre de consommation pourraient augmenter de 1 à 2 % en 2019 pour atteindre presque 604 000 ha sur les cinq principaux pays producteurs. « Une surface jamais observée depuis plus de 10 ans. » Mais « la qualité et les calibres de plants emblavés cette année posent parfois question ».

29Mars
Brexit

Les députés britanniques se prononcent à nouveau vendredi sur l'Accord de retrait de l'Union européenne, qui règle le divorce en 585 pages. Il est assorti d'une déclaration politique de 26 pages sur la future relation visée entre le Royaume-Uni et l'UE, écartée du vote pour ne pas soumettre aux députés une troisième fois le même texte.

28Mars
[Synthèse] Congrès de la FNSEA à Nancy

Plaidoyer en faveur d'un sursaut européen et d'un « agriacting » national

La FNSEA tenait son 75e congrès à Nancy, en Meurthe-et-Moselle, du mardi 26 au jeudi 28 mars 2019. Face au feuilleton du Brexit, « qui a pris le dessus sur les vrais enjeux européens », différents acteurs économiques et politiques ont appelé les agriculteurs - et les citoyens en général - au sursaut européen. Devant le ministre de l'agriculture, Christiane Lambert a pointé du doigt les « incohérences » et « doubles discours », notamment en matière d'irrigation, de baisse des charges et, plus globalement, de distorsions de concurrence.

20Mars
[Point de vue] Pac et guerre commerciale

Pour sauver l'agriculture européenne, la nécessaire réforme du multilatéralisme

Face aux tensions croissantes exercées sur le secteur agricole par la guerre commerciale entre grandes puissances mondiales - Etats-Unis, Europe, Chine notamment - le think tank Agriculture Stratégies estime qu'il est urgent de « revoir le multilatéralisme ». Dans ce cadre, la réforme de la Pac, qui sera discutée après les élections européennes, devra se traduire par une défense de l'agriculture comme « un intérêt stratégique prioritaire » en Europe, sous peine de voir la sécurité alimentaire française et européenne mise à mal.