États généraux

Articles évoquant les états généraux de l'alimentation lancés par le président de la République Emmanuel Macron et Stéphane Travert, ministre de l'agriculture.

25Septembre
Glyphosate

Vers une interdiction totale d'ici mi-2022... ou pas

[Mise à jour à 12h20] Ce lundi 25 septembre 2017, Christophe Castaner, porte-parole du Gouvernement, a d'abord indiqué que l'usage du glyphosate serait interdit d'ici la fin du mandat présidentiel d'Emmanuel Macron, en précisant qu'une partie des 5 milliards d'euros d'investissements promis par le président seraient consacrés à la recherche d'alternatives. Mais plus tard dans la matinée, il a tempéré ses propos en expliquant que « le gouvernement s'engageait à obtenir des progrès significatifs pour tous les pesticides ».

22Septembre
Etats généraux de l'alimentation

Plus de 50 organisations de la société civile ont mis en garde vendredi contre un échec des Etats généraux de l'alimentation, appelant le gouvernement à écouter la voix des citoyens en faveur d'un changement de modèle agricole et alimentaire.

21Septembre
[Tech&Bio] Agriculture biologique

L'Etat annonce se désengager totalement des aides au maintien dès 2018

L'Etat va cesser à partir de 2018 de verser des « aides au maintien » des agriculteurs biologiques, pour se « recentrer » sur les « aides à la conversion » destinées à lancer des débutants du bio, a annoncé mercredi le ministre de l'agriculture Stéphane Travert lors de sa visite du salon Tech&Bio, à Valence.

19Septembre
Relations commerciales

La FNPL veut renverser le sens des négociations

Participant à plusieurs ateliers du premier chantier des Etats généraux de l'alimentation, la FNPL souhaite renverser le sens des négociations commerciales, en faisant appliquer des « conditions générales de vente » et non plus « d'achat ». Le syndicat défend une « caractérisation précise du prix du lait » sur le marché intérieur, grâce à des indicateurs évalués au sein de l'interprofession.


19Septembre
Etats généraux de l'alimentation

Olivier Mevel : « Le problème numéro un, ce sont les grandes surfaces ! »

Olivier Mevel estime que les quelques aménagements réglementaires envisagés à l'issue des Etats généraux de l'alimentation ne régleront rien aux difficultés de répartition de la valeur ajoutée et donc aux difficultés des agriculteurs. Il cible les distributeurs et leurs pouvoirs « exorbitants » et dénonce au passage « l'oligarchie technocratique » qui a écarté sa candidature à l'observatoire de la formation des prix et des marges.

14Septembre
Accord de libre-échange UE-Canada

Alors que l'entrée en vigueur provisoire du traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada est prévue pour le 21 septembre prochain, la Fédération nationale bovine demande la suspension de cette application et la FNSEA la conditionne à de nouvelles garanties.

14Septembre
Paroles de lecteurs

Les États généraux de l'alimentation, un coup d'épée dans l'eau ?

Alors que le marathon de réunions des États généraux de l'alimentation a débuté fin août, soit juste un mois après leur lancement en grandes pompes, la plupart des lecteurs de Terre-net doutent de leur utilité. Selon eux, ce sont encore les écologistes, les ONG, les associations de défense des animaux et surtout la grande distribution qui mèneront les discussions, au détriment une fois de plus des agriculteurs.

14Septembre
Etats généraux de l'alimentation

L'Association générale des producteurs de maïs est partagée entre espoirs et inquiétudes à l'égard des Etats généraux de l'alimentation. Espoirs en raison de la recherche d'une meilleure valeur ajoutée et des déclarations du gouvernement sur la gestion de la ressource en eau. Inquiétudes concernant les dossiers du glyphosate, des néonicotinoïdes et des biotechnologies.

14Septembre
[Tribune] Michel Prugue et Pascal Viné

« Améliorer le revenu des agriculteurs : un enjeu national ! »

Michel Prugue, président de Coop de France et Pascal Viné, délégué général de l'organisation, demandent au Gouvernement et à l'Europe de garantir des pratiques commerciales loyales. Dans le cadre des Etats généraux de l'alimentation, ils formulent dix propositions pour mieux équilibrer les rapports de force entre acteurs de la chaîne alimentaire.