États généraux

image États généraux

Articles concernant les états généraux de l'alimentation #EGAlim lancés par le président de la République Emmanuel Macron et Stéphane Travert, ministre de l'agriculture.


29Janvier
Mangez et cuisinez français !

Le fournisseur Métro s'engage en faveur de l'origine française des produits

Métro France, le premier fournisseur de la restauration indépendante, a signé mardi 28 janvier une charte « pour une meilleure valorisation de la production agricole française » avec 10 organisations agricoles et alimentaires. Objectif : retrouver davantage de produits agricoles bruts d'origine française dans les assiettes des restaurants.

23Janvier
Prix Pinocchio, accords commerciaux

La Confédération paysanne a toujours l'industrialisation agricole dans le nez

Entre son opposition à la réforme des retraites et à tous les accords de libre-échange entre l'UE et le reste du monde, la Confédération paysanne entend conserver, pour 2020, son fil rouge historique qu'est son « combat contre l'industrialisation de l'agriculture ». Le syndicat s'associe, cette année, à l'association Les amis de la terre, pour remettre, lors du prochain salon de l'agriculture, le prix Pinocchio. Les groupes Lactalis, Bigard et Yara sont en lice pour obtenir cet « anti-prix » visant à dénoncer leur impact social et environnemental.

15Janvier
ZNT

Dénonçant un « mensonge d'État », la CR va déposer un référé administratif

Les agriculteurs de la Coordination rurale entendent « refuser en bloc » les règles de zones de non-traitement imposées par décret au 1er janvier 2020. Dénonçant un « mensonge d'État », le deuxième syndicat agricole compte organiser des manifestations, et surtout déposer un recours en référé devant le tribunal administratif.

17Décembre
2019
Politique agricole

À mi-mandat, les promesses d'Emmanuel Macron sont-elles tenues ?

En matière agricole, les promesses du candidat Emmanuel Macron étaient nombreuses : revenu des agriculteurs, épargne de précaution, accès au foncier, fin des surtranspositions. Deux ans et demi après le début de son mandat, le président de la République a-t-il tenu ses engagements ? Si une partie de ces mesures ont été prévues par la loi Egalim, issue des États généraux de l'alimentation, force est de constater que la concrétisation tarde à venir sur les sujets clés, notamment sur la question des prix payés aux producteurs.

13Décembre
2019
[Paroles de lecteurs] Loi EGA

+ 11 ¤/1 000 l de lait ou rien, c'est pareil !

Selon la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL), les neuf premiers mois d'application de la loi Égalim ont permis d'améliorer la rémunération des éleveurs de 11 ¤/1 000 l en moyenne. Une somme insuffisante, d'après les lecteurs de Web-agri, pour compenser l'augmentation des charges et couvrir les coûts de production ! Mais attention, préviennent-ils, « la filière va finir par en payer le prix et le prix fort »...

28Novembre
2019
Bilan de la loi EGA sur le prix du lait

« Un retour de valeur aux producteurs autour de 11 ¤/1 000 l », estime la FNPL

Alors que, avec leurs tracteurs, les agriculteurs des réseaux FNSEA et Jeunes agriculteurs manifestent à Paris et dans d'autres villes, la FNPL a dressé un premier bilan chiffré des mesures de la loi Égalim. Selon le syndicat, le retour de rémunération aux producteurs de lait a été en moyenne de 11 ¤/1 000 l sur les 9 premiers mois de 2019. Un chiffre moyen tenant compte du mix-produit des industriels qui cache une réalité très hétérogène selon les entreprises. C'est « presque la moitié de l'objectif initial », mais surtout « en-deça des objectifs de couverture des coûts de production ».