États généraux

image États généraux

Articles concernant les états généraux de l'alimentation #EGAlim lancés par le président de la République Emmanuel Macron et Stéphane Travert, ministre de l'agriculture.

15Janvier
ZNT

Dénonçant un « mensonge d'État », la CR va déposer un référé administratif

Les agriculteurs de la Coordination rurale entendent « refuser en bloc » les règles de zones de non-traitement imposées par décret au 1er janvier 2020. Dénonçant un « mensonge d'État », le deuxième syndicat agricole compte organiser des manifestations, et surtout déposer un recours en référé devant le tribunal administratif.

17Décembre
2019
Politique agricole

À mi-mandat, les promesses d'Emmanuel Macron sont-elles tenues ?

En matière agricole, les promesses du candidat Emmanuel Macron étaient nombreuses : revenu des agriculteurs, épargne de précaution, accès au foncier, fin des surtranspositions. Deux ans et demi après le début de son mandat, le président de la République a-t-il tenu ses engagements ? Si une partie de ces mesures ont été prévues par la loi Egalim, issue des États généraux de l'alimentation, force est de constater que la concrétisation tarde à venir sur les sujets clés, notamment sur la question des prix payés aux producteurs.

13Décembre
2019
[Paroles de lecteurs] Loi EGA

+ 11 ¤/1 000 l de lait ou rien, c'est pareil !

Selon la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL), les neuf premiers mois d'application de la loi Égalim ont permis d'améliorer la rémunération des éleveurs de 11 ¤/1 000 l en moyenne. Une somme insuffisante, d'après les lecteurs de Web-agri, pour compenser l'augmentation des charges et couvrir les coûts de production ! Mais attention, préviennent-ils, « la filière va finir par en payer le prix et le prix fort »...


28Novembre
2019
Bilan de la loi EGA sur le prix du lait

« Un retour de valeur aux producteurs autour de 11 ¤/1 000 l », estime la FNPL

Alors que, avec leurs tracteurs, les agriculteurs des réseaux FNSEA et Jeunes agriculteurs manifestent à Paris et dans d'autres villes, la FNPL a dressé un premier bilan chiffré des mesures de la loi Égalim. Selon le syndicat, le retour de rémunération aux producteurs de lait a été en moyenne de 11 ¤/1 000 l sur les 9 premiers mois de 2019. Un chiffre moyen tenant compte du mix-produit des industriels qui cache une réalité très hétérogène selon les entreprises. C'est « presque la moitié de l'objectif initial », mais surtout « en-deça des objectifs de couverture des coûts de production ».

8Novembre
2019
Prix payés aux producteurs

France OP Lait constate une difficile mise en ½uvre de la loi Egalim

Dans le cadre de la mise en place de la loi Egalim, il y a un an, les organisations de producteurs (OP) laitières ont formalisé des propositions d'avenant ou d'accord-cadre auprès de leurs acheteurs, mais elles déplorent la difficulté à mettre en place ces nouvelles dispositions.

5Novembre
2019
Loi Egalim

Les sénateurs veulent corriger rapidement les effets négatifs du texte

Mis en place il y a un an par la Commission des affaires économiques du Sénat, le groupe de suivi des effets de la loi Égalim a publié son premier rapport le 5 novembre. Constatant que l'objectif d'une meilleure rémunération des producteurs n'est pas tenu, les sénateurs veulent corriger rapidement, via une proposition de loi déposée le même jour, les effets de bord du titre I. Les contournements de l'augmentation du SRP et de l'encadrement des promotions ont en effet profité aux grandes marques, au détriment des PME et coopératives qui sont les plus proches des agriculteurs sur les territoires.

30Octobre
2019
Alimentation

Le ministre de l'agriculture Didier Guillaume a appelé mercredi les consommateurs à faire « un choix patriotique » pour leurs achats alimentaires, car les agriculteurs français continuent d'être sous-payés par la distribution et les intermédiaires qui « n'ont pas » jusqu'ici « joué le jeu » de la loi Alimentation, dite loi Egalim.

25Octobre
2019
[Paroles de lecteurs] Manifs FNSEA/JA

Vous aussi vous voulez que Macron vous réponde !

Les lecteurs de Terre-net se joignent aux agriculteurs, qui ont crié « Macron, réponds-nous ! » sur la crise agricole, les accords de libre-échange Ceta et Mercosur ou encore l'agribashing lors des manifestations FNSEA/JA des 8 et 22 octobre. Ils interpellent le président de la République sur ces mêmes sujets mais également sur la loi Égalim, où ils incriminent aussi le ministre de l'agriculture. Selon eux, celle-ci n'a aucunement modifié les pratiques de la grande distribution, ni améliorer les prix payés aux producteurs.