Emmanuel Macron

image Emmanuel Macron

Série d'articles concernant Emmanuel Macron, élu président de la République française le 7 mai 2017. Ancien ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique de 2014 à 2016 dans le gouvernement Manuel Valls II, il avait quitté son poste et créé son mouvement politique, baptisé "En marche !", pour être candidat à l'élection présidentielle de 2017.

13Aout
Coût de la main-d'œuvre

Dans une lettre ouverte adressée au président de la République, Bernard Lannes, président de la Coordination rurale, dénonce la « fin imminente du crédit d'impôt compétitivité emploi (Cice) » et « un resserrement envisagé du dispositif TO-DE ». Pour compenser la hausse induite du coût du travail, le syndicat rappelle à Emmanuel Macron sa proposition d'une « TVA sociale dédiée au financement de la protection sociale ».


2Juin
Creuse

Emmanuel Macron avait lancé cet automne un défi aux élus de la Creuse : innover pour redynamiser l'un des départements les plus défavorisés de France. Aujourd'hui, ils lui proposent de se lancer dans la culture et la transformation du cannabis à vocation thérapeutique.

6Mai
Nicolas Hulot

Une victoire à Notre-Dame-des-Landes mais des dossiers toujours en chantier sur l'énergie ou les transports: la première année de Nicolas Hulot au gouvernement a souvent déçu les défenseurs de l'environnement qui continuent malgré tout de parier sur lui.

6Avril
Taxe d'apprentissage

Le projet de loi « avenir professionnel », qui réforme notamment le financement de la formation, supprime les exonérations de taxe d'apprentissage dont bénéficient certains secteurs d'activité comme le secteur agricole, l'exécutif justifiant cette décision par un risque de censure constitutionnelle.

30Mars
Paroles de lecteurs

Retraites agricoles : sous le choc du torpillage du projet de loi par l'État

Le torpillage du projet de loi de revalorisation des retraites agricoles par le gouvernement, début mars, a créé une véritable onde de choc parmi les lecteurs de Terre-net, qui espéraient voir leur pension augmenter dès cette année et vont devoir patienter au moins jusqu'en 2020. « Il ne faut rien attendre de Macron », qui ne tient pas ses promesses et ne se soucie guère des agriculteurs, quand il ne cherche pas à faire "sauter" l'agriculture française, peut-on lire dans plusieurs commentaires. « Pourquoi bosser tout le temps, sans week-ends ni vacances, pour recevoir la plus petite retraite de toutes les catégories socioprofessionnelles ? », se demandent la plupart d'entre vous.

22Mars
Loi Alimentation et réforme de la SNCF

Un train législatif en double un autre, au détriment des agriculteurs

Le projet de loi Alimentation issu des Etats généraux devait être débattu à partir du 27 mars prochain à l'Assemblée nationale. Mais, doublé par la réforme de la SNCF, le texte ne sera au programme des députés que le 17 mai. En attendant, la FNSEA, qui réunit ses adhérents en congrès à Tours les 28 et 29 mars, veut afficher sa « volonté de rebond » pour « accompagner les démarches de progrès ».

7Mars
Retraites agricoles

Comment le Gouvernement torpille le projet de loi de revalorisation

Un an après un vote à l'unanimité en première lecture à l'Assemblée nationale, la proposition de loi de revalorisation des retraites agricoles est débattue mercredi 7 mars 2018 au Sénat. Alors que les parlementaires promoteurs du texte et représentants des retraités agricoles espéraient une revalorisation dès 2018 grâce à ce vote définitif, le Gouvernement a déposé quelques heures auparavant un amendement assorti d'une « procédure du vote bloqué » repoussant, de fait, la revalorisation au moins à 2020.