Emmanuel Macron

image Emmanuel Macron

Série d'articles concernant Emmanuel Macron, élu président de la République française le 7 mai 2017. Ancien ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique de 2014 à 2016 dans le gouvernement Manuel Valls II, il avait quitté son poste et créé son mouvement politique, baptisé "En marche !", pour être candidat à l'élection présidentielle de 2017.


18Octobre
Info firme

Martin Richenhagen, N°1 d'Agco, reçoit la Légion d'honneur

Martin Richenhagen, actuel dirigeant du groupe Agco, a été fait chevalier de la Légion d'honneur par le gouvernement français pour sa contribution au développement de l'industrie agricole. Depuis la reprise de Massey Ferguson en 1994, le groupe n'a cessé de croître jusqu'à devenir le centre d'excellence mondial pour la conception et la fabrication de tracteur. Aujourd'hui, la marque emploie plus de 2 500 personnes et demeure le premier employeur en Picardie.

17Octobre
Écologie 

[Mise à jour mercredi 17 octobre à 17h45] La nouvelle secrétaire d'État à l'Écologie Emmanuelle Wargon, ancienne de Danone, défendait il y a quelques mois encore l'huile de palme. Mais elle « n'était pas lobbyiste » et a aujourd'hui dans sa « feuille de route » le « combat » contre cette huile, a assuré mercredi le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux.

8Octobre
Remaniement ministériel

Stéphane Travert pourrait faire ses cartons, Marc Fesneau cité à le remplacer

Le remaniement gouvernemental suite au départ de Gérard Collomb concernera-t-il aussi le ministère de l'agriculture ? Selon plusieurs médias généralistes, Stéphane Travert pourrait être remercié. Un probable limogeage qui pose question. Marc Fesneau, leader des députés Modem à l'Assemblée nationale, est cité pour le remplacer.

13Aout
Coût de la main-d'½uvre

Dans une lettre ouverte adressée au président de la République, Bernard Lannes, président de la Coordination rurale, dénonce la « fin imminente du crédit d'impôt compétitivité emploi (Cice) » et « un resserrement envisagé du dispositif TO-DE ». Pour compenser la hausse induite du coût du travail, le syndicat rappelle à Emmanuel Macron sa proposition d'une « TVA sociale dédiée au financement de la protection sociale ».